Une première bêta de Silverlight 4 pour les développeurs

19 novembre 2009 à 12h33
0
00BE000002297938-photo-logo-de-microsoft-silverlight.jpg
Microsoft a mis à disposition une première bêta pour son plugin Silverlight en version 4. Dans sa version actuelle Silverlight, qui permet d'exécuter en local des applications Internet riches, prend déjà en charge l'accélération matérielle du décodage des vidéos et de l'affichage des animations. Cela permet notamment la lecture en haute définition sur des ordinateurs modestes ; une performance sur laquelle Adobe souhaite également travailler pour son lecteur Flash.

La prochaine version mise davantage sur la dimension multimédia avec la possibilité de communiquer avec la webcam de l'ordinateur ou le microphone pour, par exemple, la conception d'une application de messagerie instantanée ou enrichir un module de support utilisateur. Les applications seront également en mesure d'enregistrer des vidéos au format brut sans pour autant nécessiter une interaction, cela permet notamment d'interagir avec cette dernière par exemple pour lui appliquer des effets. Notons que le contenu au format H.264 pourra être protégé par des DRM grâce à la technologie PlayReady initialement conçue pour être embarquée au sein des baladeurs numériques et fonctionnant sans connexion Internet. Microsoft y a aussi rajouté un système d'impression. Le démarrage d'une application sous Silverlight 4 serait deux fois plus rapide qu'avec la version actuelle. Notons que Microsoft annonce une compatibilité avec le navigateur Chrome.

Silverlight 4 devrait également permettre d'amincir encore plus les frontières entre l'environnement local et Internet. C'est ainsi que nous retrouvons la prise en charge du multipoint, le copier-coller, le glisser-déposer ou encore un menu contextuel pour le clic droit. En effet, au sein de Visual Studio, la société a rajouté une palette d'outils de développement spécifiquement conçue pour Silverlight avec 60 nouveaux contrôles. Grâce à une harmonisation de la machine virtuelle de l'environnement .NET (CLR), un code compilé peut fonctionner aussi bien en local qu'au travers de Silverlight. L'intégration de Component Object Model (COM) permet à Silverlight de communiquer avec un logiciel installé ou certains éléments du système. Interrogé par nos soins, Laurent Ellerbach, directeur marketing de la division plate-forme et écosystème, explique : « Silverlight reste exécuté dans une sandbox, mais pourra au besoin requérir des droits utilisateurs plus élevés pour certaines de ces actions ». De l'accélération matérielle à l'implémentation de COM, Silverlight, dont le nom de code était WPF/E, continue donc à se doter de fonctionnalités caractérisant le sous-système graphique Windows Presentation Foundation introduit au sein de Vista.

La version finale de Silverlight 4 est prévue pour le premier semestre 2010.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top