Diffuseurs d’huiles essentielles : comment bien les choisir ?

23 septembre 2017 à 16h38
0

Les différents types de diffuseurs

Les diffuseurs d'huiles essentielles par nébulisation

Ils ont les faveurs des connaisseurs ! La nébulisation consiste à diffuser les molécules d'huiles essentielles grâce à des vibrations provoquées par une pompe motorisée. Le système est issu du milieu médical. Aucune chaleur n'est mise en œuvre, ce qui permet aux huiles de conserver tous leurs pouvoirs thérapeutiques. En effet, au-delà de 40 °C, les principes actifs se dégradent, pouvant rendre le produit toxique. Les diffuseurs par nébulisation sont souvent des objets très esthétiques, grâce à leur verrerie destinée à recueillir l'huile essentielle. Ils permettent de diffuser sur de grandes surfaces (jusqu'à 120 m²) et possèdent souvent un variateur de puissance. Revers de la médaille : ils sont souvent un peu bruyants.

01F4000008751464-photo-diffuseur.jpg

©Marco Verch / Flickr


Les diffuseurs d'huiles essentielles par brumisation

Là encore, il est question de vibrations ! Dans les diffuseurs d'huiles essentielles par brumisation, dits aussi ultrasoniques, c'est une petite pièce au fond du diffuseur qui vibre à haute fréquence. Elle est immergée dans de l'eau, dans laquelle vous versez quelques gouttes d'huiles essentielles. Les vibrations produisent une brume qui se diffuse dans l'air ambiant. Certains appareils intègrent des LED aux lumières changeantes qui en font un élément de déco à part entière.

Silencieux, les diffuseurs ultrasoniques sont un bon choix pour débuter en aromathérapie. En raison de la dilution des huiles dans de l'eau, la concentration en principes actifs dans l'air est beaucoup moins élevée qu'avec un nébuliseur ; ils sont donc davantage efficaces pour parfumer l'atmosphère que pour instaurer un véritable traitement.

01F4000008751466-photo-diffuseur.jpg

©Your Best Digs / Flickr


Les diffuseurs d'huiles essentielles par ventilation

Simple et pratique : vous placez quelques gouttes d'huile essentielle sur le buvard, dans le réservoir prévu à cet effet ; vous branchez le diffuseur, le ventilateur intégré se met en route, et c'est parti ! À froid, elle préserve donc les propriétés des huiles. Fonctionnant sur secteur, ils se présentent souvent sous forme d'appareils poids plume et quasi-silencieux, qui savent se faire oublier. Enfin, les diffuseurs d'huiles essentielles par ventilation sont nomades, et c'est leur grand avantage : vous les emmenez partout avec vous ! Le petit moins : le renouvellement du buvard, obligatoire si vous souhaitez changer d'huile. Ce consommable n'est pas toujours facile à trouver dans le commerce.

01F4000008751468-photo-diffuseur.jpg

©Your Best Digs / Flickr


Les diffuseurs d'huiles essentielles par chaleur douce

C'est le système le plus silencieux qui soit. Une simple résistance électrique permet de chauffer l'huile essentielle à moins de 40 °C afin de la diffuser dans la pièce. Simplissimes, les diffuseurs par chaleur douce sont aussi en règle générale peu coûteux et peuvent même être plutôt esthétiques.

Cette simplicité a également ses inconvénients : la chaleur douce ne permet pas une diffusion à grande échelle. N'espérez donc pas traiter plus de 20 m² ! Attention également à la qualité de l'appareil : certains diffuseurs particulièrement peu chers peuvent se révéler défectueux, chauffant à plus de 40 °C, ce qui peut rendre certaines huiles essentielles toxiques. Méfiance !

01F4000008751470-photo-diffuseur.jpg

©Your Best Digs / Flickr


Utiliser un diffuseur d'huile essentielle : bon à savoir

Ultra-concentrées, les huiles essentielles sont très riches en principes actifs. À haute dose, elles sont donc irritantes, et pas uniquement par contact : leur diffusion dans l'air ambiant peut sous certaines conditions entraîner des irritations des voies respiratoires.

Chaque huile essentielle doit être vendue avec une fiche technique qui vous donne de précieux conseils sur son utilisation. À consulter impérativement !

Certaines huiles sont déconseillées pour une utilisation à l'aide d'un brumisateur : cannelle, girofle, thym, par exemple, ne doivent s'utiliser que diluées dans une huile végétale neutre ou encore dans un mélange. Quant aux huiles essentielles riches en cétones, comme l'anis, le carvi, la menthe poivrée, la sauge officinale, elles doivent être proscrites pour les femmes enceintes, allaitantes, les personnes souffrant de trouble neurologiques ou épileptiques.

Dans tous les cas, les personnes souffrant d'allergies respiratoires, d'asthme, et les enfants de moins de 5 ans ne doivent pas, par précaution, utiliser d'huiles essentielles par diffusion. Il faut aussi faire attention à nos amis à quatre pattes : les chats par exemple ne supportent pas les huiles essentielles, puisqu'ils ne peuvent les éliminer. Certaines sont ainsi complètement toxiques pour eux. Par mesure de précaution, éloignez votre protégez et aérez une fois que vous avez fini votre diffusion d'huile essentielle !

01F4000008751472-photo-diffuseur.jpg

©Your Best Digs / Flickr
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales
La Chine va retirer les PC et logiciels étrangers de son administration d'ici trois ans

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top