Chrome 84 est disponible et s’attaque aux notifications abusives

15 juillet 2020 à 15h11
0

Comme annoncé dernièrement, Chrome 84 est disponible et s’attaque notamment aux demandes répétées de notifications. La mise à jour comprend aussi de nouvelles fonctionnalités pour les développeurs web.

Avec un plus d’un milliard d’utilisateurs, Chrome s’installe confortablement à la première place du classement des navigateurs web les plus utilisés.

Lutte contre les pop up de notification

Comparé aux versions précédentes, Chrome 84 n’est pas une release gigantesque. L’interface utilisateur ne subit que très peu de modifications et les quelques nouvelles fonctionnalités sont assez basiques. Il n’empêche qu’elles devraient se révéler très pratiques au quotidien.

Google ayant rapporté dernièrement que les notifications abusives étaient « l’une des principales plaintes des utilisateurs », la firme de Mountain View a décidé de serrer la vis en bloquant celles de certains sites par défaut pour éviter les pop up incessants.

Source : Google

Google Chrome en profite pour recommencer le déploiement de l’attribut SameSite. Initialement prévu sur Chrome 80, la firme a dû faire marche arrière en raison de la pandémie de coronavirus. Cette nouvelle fonctionnalité empêche les domaines tiers de créer des fichiers de cookies quand l’internaute n’est pas sur leur site web. Cela offre à l’utilisateur une meilleure protection contre le pistage excessif.

Support du Web OTP et d'autres API

Avec Chrome 84, Google ajoute la prise en charge de l’API Web OTP (mot de passe à usage unique), une création initiale d’Apple. Chrome est désormais en mesure de détecter les SMS entrants et d’importer automatiquement le code à usage unique dans une page web. Le tout se fait comme sur iOS, par une simple tape sur la notification.

Source : Google

L’API Wake Lock est implantée dans cette nouvelle version et pourra être exploité par les sites internet, pour empêcher l’appareil de s’éteindre et de se verrouiller sous l’effet de l’économiseur d’écran.

Pour illustrer cette fonctionnalité, Google prend l’exemple d’un site de cuisine, Betty Crocker. En utilisant cette fonctionnalité, le site a pu enregistrer « une augmentation de 300 % des indicateurs d’intention d’achat », rapporte Google.

Pour les ordinateurs, Chrome limite enfin la consommation du processeur lorsque le navigateur n’est pas au premier plan. La fonctionnalité se déploie progressivement et devrait être opérationnelle chez tout le monde avec Chrome 85.

Enfin, Chrome 84 avertit les utilisateurs de macOS, Windows, Linux et Chrome OS en cas de téléchargement d’un fichier EXE, APK ou autre exécutable via HTTP sur une page HTTPS.

Source : Google

Sources : Google, ZDnet

Modifié le 15/07/2020 à 15h11
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
scroll top