Test Konica Minolta Magicolor 3730DN : le laser XXL

Aurélien Audy
26 mai 2011 à 16h40
0

Konica Minolta Magicolor 3730DN

Au départ il y eut Konica en 1873, puis Minolta en 1928. Mais c'est seulement en 2003 que les deux entités se sont réunies dans la holding (et dans la douleur...) Konica Minolta. Le liant : une maîtrise indéniable dans différents domaines de l'imagerie, avec entre autres la photographie, le médical et l'impression. La marque s'étant retirée de la photo en 2006, l'impression est probablement le champ de compétence le plus connu du grand public aujourd'hui. Voyons ce que vaut une Magicolor 3730DN face aux autres laser de ce comparatif !

01C2000004295624-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn.jpg


Présentation et fonctionnalités

 Konica Minolta Magicolor 3730DN
Caractéristiques générales
Processeur200 MHz
Mémoire - extensible32 Mo - non
Langage(s)GDI
Toners fournis2000 pages noir
1000 pages couleur
Référence de tonersA0WG02H 5000 pages
A0WG0 JH/DH/7H 5000 pages
Vitesse d'impression
maximum annoncée
24 ppm
Résolution d'impression2 400 x 600 ppp
Bacs d'alimentation250 feuilles + 1
EcranMonochrome 2 lignes
autre(s) ?Non
ConnectivitéUSB, Ethernet 10/100
Bruit max49 dB
Dimensions41,9 x 52 x 33 cm
Poids25,5 kg
Prixdès 299,9 €
Un mastodonte ! Voilà l'exclamation que nous inspire la 3730DN, après que nous nous sommes cassés le dos en la sortant de son carton (environ 26 kg et pas de réelle poignée). Lourde donc mais aussi volumineuse, et contrepartie positive, robuste ! Malgré ses lignes dignes d'une architecture stalinienne, la 3730DN conserve toutefois un côté moderne, grâce à ses plastiques bicolores et sa façade épurée.

Cette Magicolor, deuxième du début de gamme chez Konica Minolta, utilise un petit processeur 200 MHz accompagné de seulement 32 Mo de mémoire, non extensible. Cela dit, l'imprimante n'utilise que de l'émulation GDI, c'est-à-dire qu'elle n'opère aucune interprétation ni conversion elle-même, mais confie ces tâches à l'ordinateur local. Nous verrons toutefois que cette petite configuration pose quelques limites dans la pratique... Bon point en revanche, Konica Minolta fournit de base des toners donnés pour 2 000 sorties en noir et 1 000 sorties couleurs ! Et le constructeur annonce la cadence la plus élevée de notre comparatif, avec 24 pages par minute (ppm) en noir comme en couleur. En matière de résolution, l'imprimante se limite comme toutes ses consœurs (sauf la Lexmark) à du 600 x 600 ppp natif, qu'elle interpole en 2 400 x 600 ppp pour rendre des aplats plus lisses. Côté équipement, la machine dispose simplement d'un port USB 2.0 et d'une fiche Ethernet 10/100. Le Wi-Fi est ici optionnel.

012C000004297282-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-connectique.jpg
012C000004295634-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-commandes.jpg

La connectique USB et Ethernet, et l'écran 2 ligne et ses commandes sommaires


0078000004295644-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-toner.jpg
Accès aux toners
L'ergonomie de la machine n'est pas déplaisante. Certes on retrouve un écran deux lignes monochrome qu'on aimerait bien voir remplacé par un LCD couleur plus grand, mais la lisibilité reste bonne. Et la navigation dans les menus se montre étonnamment simple. L'accès aux toners se fait par l'avant, tandis que la trappe donnant accès à la machinerie est placée sur le côté. On notera au passage le gabarit spécial de la 3730DN, plus profonde que large. Le bac à papier principal peut accueillir 250 feuilles, c'est plutôt confortable. Et pour les formats spéciaux, la 3730DN propose un bac mono-page latéral. Les impressions sont réceptionnées sur la partie haute de l'imprimante, calées par une tirette qu'on déploie à la verticale : prévoyez au moins une dizaine de centimètres d'espace libre au-dessus de l'engin.

0064000004295640-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-tirroir.jpg
00A0000004295632-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-bac-1-feuille.jpg
00A0000004295628-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-arri-re.jpg
00A0000004295648-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-top.jpg

Le bac à papier principal, celui secondaire, la trappe donnant accès à l'intérieur de la bête et la réception des impressions


En matière de pilotes, c'est un peu plus décevant. Konica Minolta nous propose une interface chargée (six onglets) et peu seyante, sans pour autant être totalement aboutie. Seulement deux onglets servent réellement et on regrette de ne pas disposer d'outil plus précis pour régler la colorimétrie. Ne crions pas au loup pour autant, il n'y a rien de dramatique.

0096000004297344-photo-konica-minolta-pilote-1.jpg
0096000004297346-photo-konica-minolta-pilote-2.jpg
0096000004297348-photo-konica-minolta-pilote-3.jpg
0096000004297350-photo-konica-minolta-pilote-4.jpg

Ces pilotes mériteraient une refonte, au moins ergonomique


Et l'interface Web ? Elle n'est guère plus esthétique... Mais quand on s'y connecte en administrateur, elle propose l'essentiel pour paramétrer l'imprimante à sa guise.

00C8000004297470-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-interface-web-1.jpg
00C8000004297472-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-interface-web-2.jpg
00C8000004297474-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-interface-web-3.jpg

L'interface réseau n'est pas des plus modernes mais elle permet aux administrateurs d'accéder à l'essentiel


Vitesse et qualité

La Magicolor 3730DN est en noir et blanc la plus rapide de notre comparatif : quelle que soit la qualité d'impression, les pages sortent à la cadence de 24,8 ppm ! Exprimé autrement, il ne faut à la machine que 24 secondes pour sortir 10 pages de texte (taux de couverture à 10 %). Quand on passe en couleur, la cadence se maintient en brouillon (24,6 ppm) mais décroit au fur et à mesure où on augmente la qualité d'impression : 19,1 ppm en mode 600 dpi normal, 12,9 ppm en 1200 dpi et 12 ppm en 2400 dpi. La raison ? L'imprimante marque des poses entre les sorties (notamment sur les cinq première pages), faisant chuter sa moyenne.

00B4000004295636-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-erreur-taille.jpg
Autre souci constaté : lorsque nous lançons l'impression de notre photo de test depuis la visionneuse de Windows, l'imprimante nous retourne le message suivant : "Erreur Dépassem. Mém." Alors certes, l'image en TIFF fait 15,6 Mo... Mais toutes les autres machines testées l'imprimaient sans broncher. En passant l'image en Jpeg avec peu de compression, l'image fait alors 6,57 Mo, ça ne marche toujours pas. Il faut descendre sous la barre des 3 Mo pour que la 3730DN digère les images qu'on lui donne. Attention, ces problèmes disparaissent dès lors qu'on lance les impressions depuis un logiciel de traitement d'image comme Photoshop Elements 9. Notre A4 avec marges sort alors en 12,5 s. Et autre bon point : la machine démarre en 21,1 s, et les premières sorties arrivent rapidement (14,4 s en noir et 15,7 s en couleur) !

La qualité d'impression est bonne. En couleur, le point reste visible même en 2400 dpi, mais les aplats sont réguliers, la colorimétrie relativement naturelle (malgré une petite dominante magenta) et la brillance du toner flatte clairement le(s) sujet(s). Là où les autre machines produisent généralement une légère trame de lignes, la 3730DN produit un grain uniforme, pas désagréable. Bref, c'est ce que nous avons vu de mieux en laser avec les prestations de Canon et Samsung (dans une moindre mesure). En noir et blanc, les sorties sont tout à fait denses, du vrai laser en somme. Seul regret : il n'y a pas de différence entre le mode brouillon et le 2400 dpi sur du texte. Un rendu plus léger en toner aurait permis d'économiser les consommables sur des sorties brouillon. En couleur, la gradation est bien visible heureusement.

00C8000004295668-photo-konica-minolta-rendu-nb-600dpi-eco.jpg
00C8000004295666-photo-konica-minolta-rendu-nb-2400dpi.jpg

Pas de différence entre les rendus texte noir et blanc en qualité brouillon et en qualité max


0096000004295664-photo-konica-minolta-rendu-couleur-600dpi-eco.jpg
0096000004295660-photo-konica-minolta-rendu-couleur-600dpi.jpg
0096000004295656-photo-konica-minolta-rendu-couleur-2400dpi.jpg
0096000004295652-photo-konica-minolta-rendu-couleur-1200dpi.jpg

Rendu couleur en qualité 600 dpi brouillon, puis 600 dpi normal, 1 200 dpi et 2 400 dpi


012C000004233656-photo-kodak-color-management-checkup.jpg
012C000004295638-photo-konica-minolta-magicolor-3740dn-rendu-photo.jpg

Photo originale Kodak (version numérique du Color Management Check-Up Kit de Color Confidence) puis A4 imprimé et scanné (en 300 PPP)


Consommation et autonomie

Pour ce qui est de la consommation électrique, la Magicolor 3730DN se situe dans une moyenne plutôt haute, avec 430 W environ à plein régime (le wattmètre oscille entre 60 et 880 W !). En attente de travaux d'impression, la machine pompe encore 14,6 W mais en revanche, la veille fait tomber la consommation à 6,3 W.

Benchmark : 54-700

Attention, lecture inversée du graphique : la plus petite valeur est la meilleure


Benchmark : 54-696

Attention, lecture inversée du graphique : la plus petite valeur est la meilleure


Benchmark : 54-698

Attention, lecture inversée du graphique : la plus petite valeur est la meilleure


En termes de coûts à la page, Konica Minolta propose deux types de cartouches, pour le noir comme la couleur. Dans le meilleur des cas, avec les consommables haute capacité (5000 pages), on arrive à un coût de 2,35 centimes pour le noir et 13,03 centimes pour la couleur (cartouches A0WG0JH/DH/7H et 2H). Un tarif très raisonnable mais qui se mérite puisque le set de quatre cartouches coûte la bagatelle de 651,96 € ! Avec les cartouches classiques (3000 pages), le coût à la page grimpe à 2,66 centimes en noir et 15,16 centimes en couleur. L'imprimante retombe alors dans les mêmes valeurs que ses paires, assez décevantes...

Benchmark : 54-702

Attention, lecture inversée du graphique : la plus petite valeur est la meilleure


Benchmark : 54-704

Attention, lecture inversée du graphique : la plus petite valeur est la meilleure


Conclusion

La Magicolor 3730DN flirte avec la limite de prix que nous nous étions imposée, et la plupart du temps la dépasse même de quelques euros. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Si vous recherchez une imprimante robuste, rapide, simple et que vous avez des volumes conséquents à sortir, cette Konica Minolta est probablement la meilleure option des modèles que nous avons testés. En plus la qualité d'impression est plus que correcte. Mais attention, la 3730DN est encombrante, assez bruyante et les faibles coûts à la page qu'elle propose exigent se s'équiper avec des consommables gargantuesques et ruineux à l'achat. Une bonne imprimante en somme, mais il faut en avoir l'utilité : on est à la frontière du professionnel ici...

Konica Minolta Magicolor 3730DN

Les plus
+ Rapidité d'impression / démarrage
+ Qualité photo pour du laser
+ Simple à utiliser / robuste
+ Bon coûts à la page en haute capacité
Les moins
- Baisse de régime en couleur en qualité max
- Encombrante et bruyante
- Nécessite gros volumes pour être rentable
- Equipement peut mieux faire
Rapidité
Qualité d'impression
Equipement
Coût à la page
3



Modifié le 17/09/2018 à 10h50
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top