Dropbox estime être 5 fois plus rapide que la concurrence

Par
Le 12 octobre 2015
 0
Sur le marché du stockage en ligne, Dropbox fait figure de précurseur. Pourtant la concurrence s'est étoffée ces dernières années, et face à des géants comme Apple, Google ou Microsoft, la société de Drew Houston tient bon. Elle estime disposer d'un certain nombre d'avantages, par exemple, son moteur de synchronisation.

Au total, Dropbox, c'est 400 millions d'internautes dans 200 pays, dont 130 000 sociétés clientes, soit quatre fois plus qu'en 2012. En France, la firme explique qu'un internaute sur cinq utilise sa plateforme de stockage et son dispositif de synchronisation ; entre 2012 et 2013, le nombre d'utilisateurs en France a doublé.

Sur le secteur du stockage en ligne, la société, toujours non cotée sur le NASDAQ, doit faire face à de gros mastodontes comme Microsoft avec OneDrive, Google avec Drive, Box, ou encore iCloud Drive d'Apple. Interrogés par nos soins en 2012 sur ce secteur bouillonnant et sur les tarifs toujours plus agressifs de la concurrence, Aditya Agarwal et Ilya Fushman, respectivement vice-président de l'ingénierie et responsable du développement commercial de Dropbox, affirmaient : « Nous restons compétitifs en construisant un produit de meilleure qualité. Et je pense que les gens sont prêts à payer plus chers pour cela (...) Ce n'est vraiment pas le prix qui compte mais la qualité du produit. ».

Trois ans plus tard, la société réitère ces propos et estime détenir le meilleur dispositif de synchronisation. Waseem Daher, anciennement fondateur de la société Zulip, rachetée par Dropbox en mars 2014, est désormais chargé d'optimiser le moteur Sync et présente ses particularités.

Le moteur Sync, au coeur de Dropbox


Sync est constitué de trois composantes : Delta Sync, LAN Sync et Streaming Sync. Chacun a pour but d'optimiser le transfert des fichiers en fonction des conditions de la synchronisation.

Delta Sync, à ne pas confondre avec DeltaSync, une technologie propriétaire de Microsoft pour la synchronisation de Hotmail créée en 2007, propose de diviser chacun des fichiers en blocs binaires. Lorsqu'un document est édité, cela permet de ne synchroniser que les modifications effectuées sur ce dernier. Les transferts sont donc plus rapides. Pour l'heure, Google n'utilise pas de technologie similaire sur Drive et chez Microsoft, elle n'est implémentée que sur les fichiers de type Office.

035c000008200940-photo-etude-dropbox.jpg


Comme son nom l'indique, LAN Sync permet de détecter les ordinateurs sur un même réseau local pour accélérer une fois encore les transferts. Cette technique fut précédemment employée par Microsoft au sein de son service Live Mesh, mais elle est actuellement absente de OneDrive.

Enfin Streaming Sync est couplé à Delta Sync et lors d'un partage d'un fichier volumineux, le destinataire commencera à recevoir les premiers blocs de ce document sans pour autant qu'il ne soit complètement transféré sur les serveurs de Dropbox par l'expéditeur. Selon M. Daher, ce processus permettrait de doubler la vitesse du transfert.

Interrogé par nos soins sur d'éventuels dispositifs similaires qui pourraient être mis en place par la concurrence, l'homme répond : « Si vous devez choisir entre deux médecins qualifiés et sortant de la même école, vous choisirez celui qui a le plus d'expérience ». Et d'ajouter : « Depuis 2007, nous optimisons petit à petit mais continuellement notre moteur de synchronisation ».

Vers une synchronisation massive d'ici 2025


En rapportant les chiffres de Cisco, Dropbox affirme ainsi avoir un temps d'avance sur les solutions concurrentes. En 2025, on estime que 7 milliards d'individus auront accès à Internet avec au total 50 milliards de terminaux connectés, qu'il s'agisse de smartphones, tablettes, PC, montres, bracelets ou n'importe quel objet de la vie courante, tel un thermostat.

A l'heure actuelle, Dropbox est installé sur 14 milliards d'appareils et synchronise chaque jour 1 milliard de fichiers ou 2,5 pétaoctets de données. 60% des utilisateurs disposent au moins de quatre appareils rattachés au même compte.

08200956-photo-cisco.jpg


En dressant le bilan des diverses améliorations effectuées sur son moteur de synchronisation au cours des 12 derniers mois, la société explique avoir multiplié par 8 la vitesse de transfert pour un fichier volumineux (sans préciser la taille de ce dernier) d'une machine à l'autre. Waseem Daher ajoute que l'envoi d'une traite de plusieurs fichiers est cinq fois plus rapide aujourd'hui que l'année dernière. Là encore, il ne précise ni le nombre de documents, ni leur taille moyenne. Enfin, le téléchargement d'un « fichier volumineux » serait effectué trois fois plus vite.

Reste que la concurrence sera toujours présente et se positionne également sur l'avenir. Aujourd'hui on dénombre 1,4 milliard d'appareils équipés d'Android, et donc de Google Drive. De son côté, Microsoft ambitionne de voir Windows 10 - par conséquent OneDrive - sur 1 milliard d'appareils d'ici 2018, et la firme de Redmond semble déjà bien partie.

Dropbox, 5 fois plus rapide que la concurrence


Si depuis plusieurs années Dropbox estime avoir un produit de meilleure qualité, la société a choisi d'officialiser les performances de Sync via une étude menée par le cabinet Principled Technologies. Les analystes ont passé au crible Dropbox for Business mais aussi Box, Google Drive et OneDrive for Business.

Waseem Daher explique que 11 tests ont été menés plusieurs fois en Europe, en Asie ainsi qu'en Amérique du Nord (70% des utilisateurs du service se trouvent en dehors des Etat-Unis). Selon ce rapport, Dropbox serait en moyenne cinq fois plus rapide que la concurrence.

01a4000008200936-photo-etude-dropbox.jpg
01a4000008200938-photo-etude-dropbox.jpg


Les tests ont consisté à échanger une trentaine de documents différents à cinq reprises avec pour objectif de recréer les conditions de travail, c'est-à-dire lorsque plusieurs équipes travaillent sur un même projet. Le traitement des différentes tâches est donc assujetti à la vitesse de transfert.

Interrogé par nos soins, Dropbox a accepté de partager cette étude. Les évaluations consistent en : l'envoi, le téléchargement et l'édition de fichiers de 25 Mo ou de 50 Ko, le chargement de 400 fichiers dans une quarantaine de dossiers pour un total de 100 Mo, le chargement d'un ensemble de 98 fichiers dans une quinzaine de répertoires pour un poids total de 100 Mo. Ces manipulations ont été effectuées sur un HP Probook 430 équipé de Windows 7 ainsi qu'un MacBook Air.

08200942-photo-etude-dropbox.jpg


Selon ce rapport, Dropbox serait la solution la plus rapide et, face à Google Drive, aurait permis d'économiser 30 minutes. La différence est plus flagrante avec OneDrive (4h) et encore plus avec Box (8h).


Dropbox, une plateforme agnostique


Mais si Dropbox est plus performant, cela en fera-t-il pour autant le produit le plus populaire ? Après tout, comme nous l'avons précédemment souligné, Microsoft, Google ou Apple intègrent directement OneDrive, Google Drive et iCloud respectivement au sein de leurs systèmes d'exploitation.

Plutôt que de percevoir des stratégies anti-concurrentielles chez les différents acteurs du marché, Dropbox choisit de voir le côté positif. La société précise que son client est disponible sur une douzaine de systèmes d'exploitation et clame ainsi sa neutralité :

Pour nous, c'est une opportunité. Ils essaient de garder leurs utilisateurs au sein de leurs écosystèmes mais dès que vous avez besoin de quelque chose en dehors de ce système, par exemple, si vous utilisez les produits de Microsoft et que vos clients ont des Mac et des iPhone, ça devient tout de suite assez compliqué.


035c000008200958-photo-dropbox-france.jpg


Reste que si l'entreprise met en avant les travaux portés sur son moteur de synchronisation et le caractère universel de son client, cela ne justifiera sans doute pas aux yeux de tous les consommateurs les tarifs proposés pour la souscription Dropbox Pro. Facturée à 99 euros par an cette dernière propose 1 To de stockage contre 69 euros par an chez Microsoft pour Office 365 Personnel incluant la suite bureautique, un forfait mensuel d'une heure sur Skype ainsi que jusqu'à 10 To d'espace... C'est sans doute la raison pour laquelle Dropbox, se concentre sur ses activités professionnelles et a récemment ouvert un bureau à Paris.


Télécharger Dropbox pour Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top