Anonymat sur Internet : le tour des solutions

Stéphane Ruscher
Expert informatique
31 mars 2009 à 18h43
0
L'actualité d'Internet pose régulièrement le problème de l'anonymat. Sans vouloir jouer aux grands paranoïaques, il est évident que sur le web, les traces permettant d'identifier l'activité d'un utilisateur sont nombreuses, des adresses IP aux informations fournies telles que la date et l'heure de connexion, le site visité précédemment, le nœud de connexion utilisé ou encore le type de navigateur et de système d'exploitation. Pour ceux qui se croyaient cachés derrière leur écran, il existe néanmoins plusieurs solutions permettant de dissimuler tout ou une partie de ces informations.

0000009602004676-photo-anonymat-2.jpg
Avant de détailler les différentes manières de protéger son anonymat sur le net, évacuons d'emblée les polémiques qui peuvent surgir à l'évocation du mot « anonymat ». Comme toute technologie, le web peut être utilisé à des fins malveillantes et les motivations douteuses pour surfer de manière anonyme ne manquent pas, tous comme les cas avérés d'utilisation de ces technologies dans le cadre de trafics d'images pornographiques, de diffusion de spam ou encore de fausses informations sur Wikipedia. Pourquoi alors s'intéresser à ces technologies ? Tout simplement parce qu'elles peuvent également avoir leur utilité et que nous n'avons pas tous « quelque chose à cacher » : on peut simplement avoir envie de ne pas divulguer son adresse IP ou d'autres informations. Aussi, ouvrons le dossier et tentons d'y voir plus clair sur les possibilités de naviguer sur le web, de communiquer (mails, messagerie instantanée) ou encore d'échanger des fichiers de manière sécurisée et anonyme. Les solutions sont variées et peuvent passer par des sites web ou des solutions logicielles à installer.

Pourquoi préserver son anonymat ?

On aurait vite fait de voir de l'hypocrisie dans le fait de justifier l'usage de technologies de cryptage et d'anonymat par les sempiternels exemples de censures. S'il est vrai que ces technologies peuvent être utilisées à des fins malveillantes ou pour télécharger illégalement en toute impunité, les cas où la protection de l'anonymat se justifient pleinement existent. On pense naturellement aux pays qui filtrent le contenu du web en fonction de l'adresse IP. Le recours au surf anonyme pourra, dans ce cas, permettre d'accéder à des sites web inaccessibles depuis ces pays.

À un degré supérieur, on peut citer les cyber-activistes qui éditent des blogs pour braver la censure de leurs régimes. Des cas concrets existent, notamment dans des pays comme le Barhain, où les autorités font tout leur possible pour fermer des sites traitants de politique. Certains bloggueurs échappent à ce contrôle, notamment en parvenant à publier leurs billets de manière anonyme. D'autres exemples affluent au Népal ou en Iran. Vous pourrez trouver des témoignages détaillés dans le guide du Cyber dissident édité par Reporters Sans Frontières (au format PDF).

Une autre utilisation peut enfin concerner le journalisme d'investigation : un journaliste qui enquête sur un sujet a tout intérêt à ne pas laisser de traces qui pourraient éveiller des soupçons en visitant des pages suspectes. Encore une fois, il ne s'agit pas de couvrir par ces exemples les activités moins avouables auxquelles on peut se livrer en protégeant son identité sur le net, mais plutôt d'attirer l'attention sur une situation complexe.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top