IBM / Western Digital : duel à 120 Go

17 février 2002 à 21h56
0

00FF000000052147-photo-disque-dur-7200-tours.jpg
A l'image de la montée en fréquence des microprocesseurs, les Disques durs voient leur capacité de stockage et leurs performances augmenter à un rythme incroyable. Il faut bien dire qu'elle est devenue une nécessité. En effet, les systèmes d'exploitations et les applications récentes deviennent, au fur et à mesure que les années passent, de plus en plus gourmandes. De plus, la démocratisation des accès à Internet haut débit permet à un nombre grandissant d'utilisateurs de télécharger et surtout de stocker de grandes quantités de données. Ce qui pousse nombre d'entre nous à chercher un nouveau disque dur...

Reste bien évidemment la question du modèle à s'offrir. Pour tenter d'y apporter une réponse, nous allons, à travers cet article, comparer deux nouveaux monstres du stockage : le 120GXP d'IBM et le WD1200JB de Western Digital, deux disques de 120 Go !

Les spécifications

Comme n'importe quel autre élément du PC, le disque dur voit ses spécifications technologiques évoluer sans arrêt. L'une d'elles correspond à la capacité de stockage offerte par plateau. Plus celle-ci est élevée, plus le fabricant est capable d'offrir des disques de grande capacité, et plus ces mêmes disques seront rapides (les informations réparties sur un seul et même plateau sont plus facilement accessibles que celles réparties sur deux plateaux ou plus). Les derniers disques d'IBM et de Western nous proposent ce qui se fait de mieux dans le domaine en matière de disques E-IDE puisqu'ils offrent chacun trois plateaux de 40 Go.

Un autre facteur déterminant pour évaluer la rapidité d'un disque dur est le temps mis par les têtes pour accéder aux différentes informations situées sur le disque. Western Digital annonce pour son disque un temps d'accès relativement bas de 8,9ms tandis que chez IBM on parle d'un temps d'accès de l'ordre de 8,5ms. Des chiffres que nous tâcherons de vérifier plus tard dans ce test.

0096000000052148-photo-ibm-120-gxp.jpg
0096000000052149-photo-wd1200jb.jpg

En bref, il est pour l'instant difficile de départager ces deux disques sur le papier puisqu'ils possèdent également la même vitesse de rotation (7200 tours/minute) et la même interface (UDMA100). En réalité le seul critère sur lequel le disque de Western Digital fait la différence, se trouve au niveau de la mémoire cache embarquée puisqu'elle est de 8 Mo sur le WD1200JB, contre seulement 2 Mo pour le disque d'IBM.

Maintenant que les présentations sont faites, tâchons de vérifier ce que ces disques ont réellement dans le ventre lors de la phase pratique !

Les performances

Avant d'exposer le moindre le résultat il est important de rappeler la configuration utilisée pour les tests:

- Athlon 1.33 GHz
- Asus A7M266 (AMD 760 + Southbridge VIA 686B)
- 256 Mo DDR PC2100
- Driver IDE VIA 4.37
- Windows XP

Passons maintenant à l'évaluation du temps d'accès réel de chaque disque grâce au Benchmark HD Tach spécialiste dans ce domaine. A noter qu'un disque dur 60GXP 40Go (20Go par plateau) a été inclus dans les tests afin d'exposer plus clairement les améliorations réalisées entre les deux générations 60GXP et 120GXP.

01DC000000052140-photo-ibm-western-digital-120-go-temps-d-acc-s.jpg

Au niveau du temps d'accès aucun des trois disques ne se détachent vraiment, on remarquera quand même la petite évolution obtenue entre "l'ancien" modèle IBM 60GXP et le nouveau IBM 120GXP, le modèle Western Digital se place quant à lui entre ces deux modèles.

Observons désormais les débits obtenus avec ces monstres du stockage :

01E7000000052141-photo-d-bits-120-go.jpg

Pour information sachez que ces tests ont été réalisés avec un système de fichiers de type FAT32. On notera que globalement l'IBM 60GXP reste en retrait du fait qu'il ne possède que des plateaux de 20Go. Les disques IBM 120GXP et WD1200JB avec leurs plateaux de 40Go offrent logiquement des performances bien plus élevées. Le WD1200JB grâce à son cache 8 Mo permet de devancer son concurrent lors de la lecture des données et ce malgré le fait que ce type de benchmark ne fait pas particulièrement appel à la mémoire cache du disque.

En écriture la situation diffère quelque peu puisque le disque d'IBM devance de très peu son concurrent, les 8Mo cache n'étant visiblement pas utilisés de façon intensive. Comparons maintenant les résultats obtenus en lecture sur HDTach en mode FAT32 et en mode NTFS :

01E2000000052142-photo-ntfs-120-go.jpg

Comme vous pouvez le voir le passage en mode NTFS ne bouscule pas l'ordre d'arrivé. Il est toutefois bon de noter que les scores obtenus en mode NTFS sont moins bons que ceux relevés en mode FAT32. A moins donc de voir une réelle utilité à passer en mode NTFS, nous conseillons aux utilisateurs de Windows XP de rester en mode FAT32.

Pour rappel, la conversion d'un disque en NTFS se fait très facilement, il vous suffit de lancer dans une fenêtre DOS sous NT, 2000 ou XP la commande suivante (sans les guillemets) : "convert c : /fs :ntfs". Sachez cependant qu'il n'est pas possible de revenir ensuite vers un système FAT32, à moins d'effacer la partition et donc de perdre toutes vos données.

Jetons un oeil à présent aux performances des disques sous le benchmark ZD Disk Winmark qui a l'avantage de simuler l'utilisation d'applications légères de type bureautique (Business Winmark) et lourdes comme des logiciels de retouches de photos (High-End). Voici sans plus attendre les résultats relevés :

01E0000000052143-photo-diskmark-120-go.jpg

Comme vous pouvez le voir, l'IBM 120GXP brille aussi bien au niveau du test Business qu'au niveau du test High-End, puisqu'il devance facilement les deux autres disques. Malheureusement, on ne peux pas en dire autant pour le WD1200JB qui peine à faire la différence face au IBM 60GXP. Il semblerait donc que les applications simulées dans le Diskmark ne soient pas encore assez lourdes pour exploiter au maximum les 8 Mo de cache du disque.

Overclocking, nuisance sonore et température

0131000000052150-photo-box-western-digital.jpg
Comme vous le savez sûrement lorsqu'on utilise pour overclocker son processeur une fréquence de bus non officielle (comme c'est notamment le cas pour l'overclocking des Processeurs Intel) on overclocke également les différents bus de sa machine et notamment le "Bus PCI" par lequel sont échangées les données du disque dur. Certains disques supportent plus ou moins bien cette hausse de fréquence. Nous avons donc cherché à savoir ce qu'il en était pour ces nouveaux venus, et il s'est avéré qu'ils ont tous passé notre test avec succès puisqu'ils ont supporté un bus PCI de 41,5 Mhz (bus système à 83 Mhz). Une bonne chose donc pour les amoureux de l'overclocking qui font parfois appels à des fréquences de bus non officielles très élevées.

Au niveau de la nuisance sonore, l'IBM 120GXP semble être un tout petit peu moins bruyant que son prédécesseur. Le Western Digital est quant à lui certainement le plus bruyant des trois disques, mais il faudra malgré tout avoir l'ouïe fine pour percevoir une réelle différence à ce niveau, surtout une fois le boîtier fermé.

La température devrait également être un critère important pour certains overclockers, ainsi que pour les utilisateurs qui n'aiment pas transformer leurs PC en chauffage ambulant. Sachez donc que les disques IBM 120 GXP et 60 GXP dégagent à peu de choses près la même température : respectivement 41°C et 40°C, mais la palme dans ce domaine revient au WD1200JB dont la température moyenne de fonctionnement ne dépasse pas les 38°C.

La fiabilité

0096000000043747-photo-ibm-pluto-34gxp-dpta.jpg
Il est pour l'instant difficile de se prononcer sur la fiabilité de ces nouveaux disques qui ne pourra être établie qu'après plusieurs mois de test. On peut cependant dire qu'à ce niveau la réputation de Western Digital n'est plus à faire, les taux de pannes de ses disques n'ont jamais été alarmant.

On ne peut malheureusement pas en dire autant pour ce qui est des disques IBM. Big blue a en effet défrayer la chronique il y a quelques mois avec ses disques 75GXP qui ont établi des records de pannes et de retours aux SAV. Heureusement les choses se sont améliorées et la génération 60GXP a été beaucoup moins problématique. On ne peut donc qu'être optimiste quant à la fiabilité des disques 120GXP.

En conclusion

Disponibles en versions 40, 80 et 120 Go et à des prix particulièrement attractifs, les nouveaux disques IBM 120GXP s'annoncent comme une véritable réussite et devraient convenir à la majorité des utilisateurs. Pour les gourmands en espace de stockage, les disques Western Digital 1200BB (2 Mo de cache) 120 Go sont également à conseiller puisqu'ils sont proposés à des tarifs moins élevés que les disques 120 Go 120GXP de chez IBM (365 contre 400€). Pour ceux des utilisateurs qui sont à la recherche d'une solution de stockage pour mettre au point des serveurs performants et qui n'ont pas les moyens d'investir dans un disque SCSI, ils peuvent sérieusement envisager l'achat du Western Digital 1200JB qui, grâce à ses 8 Mo mémoire et à sa faible température est particulièrement bien adapté à ce genre de machine.
01F1000000052144-photo-conclusion-120-go.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

E3 2021 : une édition en dématérialisé est prévue
Chaise gamer : notre comparatif pour jouer ou travailler le plus confortablement possible
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : les nouveautés de la SVoD en mars 2021
Soldes : les meilleures promotions high-tech à saisir ce week-end
Test eufy Indoor Cam 2K Pan & Tilt : une caméra de sécurité rotative à l'excellent rapport qualité-prix
Hitomi, l'espoir brisé des télescopes en bande X
Essai Mercedes Classe S : le test de la plus technologique des limousines
Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)
Jeux vidéo : pourquoi les patchs day one sont-ils devenus la norme ?
Guide crypto : comment et quand se lancer dans les crypto-monnaies ?
Haut de page