Accès à Internet depuis un Pocket PC

Eric Le Yavanc (Palmtops)
30 mai 2001 à 19h19
0
00FA000000027145-photo-appareil-photo-num-rique-sony-mavica-fd90.jpg
De plus en plus recherchées par les utilisateurs d'ordinateurs de poche, les fonctions liées à Internet (navigation sur le Web, gestion du courrier électronique, accès à des FTP, ...) demeurent relativement complexes à mettre en œuvre d'autant que de multiples solutions se révèlent aujourd'hui disponibles pour rester connecté.

Les alternatives matérielles

A tout seigneur tout honneur, commençons par l'élément vital d'une liaison à Internet : le modem. Trois types de modulateurs/démodulateurs pourront être employés en parfaite harmonie avec votre PDA. Le choix s'effectuera selon l'endroit d'où vous souhaitez établir votre connexion.
Dans le cas d'une utilisation nomade, le GSM demeure la solution la plus universelle puisqu'elle consiste en un téléphone équipé d'un port infrarouge ou encore d'un modèle standard agrémenté d'un câble modem (type TDK GlobalPulse). Seule restriction, la liaison s'effectue pour l'instant à 9600 bauds ce qui peut être suffisant pour le mail mais qui en revanche s'avère très lent pour la consultation de pages Web.
00F0000000048563-photo-pocket-pc-menu-connexion.jpg
Les utilisateurs pouvant attendre la proximité d'une ligne de téléphone appartenant au RTC se contenteront d'un modem de type V90 (56 Kbps) qui se verra pleinement exploité par le Pocket PC. Sa liaison avec le PDA s'effectue le plus simplement du monde, à savoir directement par l'intermédiaire du cordon série fourni avec l'ordinateur de poche. Prévoyez tout de même un câble du même type équipé de deux prises mâles afin de relier les deux appareils.

La configuration logicielle

Afin de configurer votre Pocket PC pour qu'il dialogue avec le modem de votre choix, il faudra vous rendre dans le menu "Démarrer" puis choisir "Paramètres" pour enfin cliquer sur l'onglet "Connexions". C'est ici que résident les deux options qui nous intéressent : d'une part "Modem" qui comme son nom l'indique abrite l'outil qui rendra possible la configuration de la machine ad hoc et d'autre part, l'icône Réseau qui autorise l'accès aux réglages de type adresse IP et serveur de DNS. Cette seconde forme d'accès au réseau des réseaux sera abordée ultérieurement.
Une simple pression sur "Modem" affiche la liste des configurations déjà enregistrées dans la machine. Un "clic droit" sur l'une d'elles (pression continue du stylet) permet de l'effacer ou encore d'établir la liaison. Nous choisirons pour notre part de créer une nouvelle connexion en sélectionnant l'item éponyme. Pour commencer, donnons un nom compréhensible au profil puis choisissons le type de modem employé (Hayes pour un modèle RTC et IrDA dans le cas du port infrarouge). Le débit en bauds devra correspondre à la vitesse maximum atteignable par le périphérique (9600 ou 14400 maximum pour le GSM)
Modifié le 18/09/2018 à 11h59
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top