Avis ClearVPN 2021 : un VPN trop simple, trop cher ?

02 avril 2021 à 11h40
0

ClearVPN fait partie des nouveaux entrants dans le monde du VPN. Edité par la société MacPaw, surtout connue pour son utilitaire de nettoyage CleanMyMac X, le service veut aller à contre-courant en proposant une expérience utilisateur ultra simplifiée. Son originalité lui vaut-elle sa place parmi les meilleurs VPN ? C'est ce que nous allons voir dans ce dossier.

ClearVPN
  • Interface soignée
  • Le concept des raccourcis est original
  • Des performances satisfaisantes
  • Disponible dans SetApp
  • Une fausse politique no-logs
  • Infrastructure timide
  • Prix élevés
  • Pas de localisation en français

À l'instar d'Intego, MacPaw fait partie de ces éditeurs qui ont toujours préféré le Mac aux autres plateformes comme Windows et Linux. Domiciliée aux Etats-Unis mais avec la quasi-totalité des effectifs à Kyev, la société a été lancée en 2008 avec CleanMyMac qui, encore aujourd'hui, reste le produit phare de l'éditeur.

Depuis 2017, MacPaw propose aussi SetApp, un « AppStore as a Service » offrant un grand nombre d'utilitaires de l'éditeur et de tiers moyennant une souscription mensuelle. ClearVPN est donc le dernier né de MacPaw et son premier pas dans le monde du VPN.

Fiche technique ClearVPN

Caractéristiques

Serveurs
55
Nb de pays
20
Connexions simultanées
6
Pays
Etats-Unis
Protocoles
OpenVPN, IKEv2/IPSec, WireGuard
OS
Windows, Mac
Apps
Android, iOS
Paiement Bitcoin
Non
Chat client
24/7 en anglais uniquement

Offre du moment

Prix
89,95€ (2 ans)
Engagement
10,95€
Prix par mois
79,95€

Le service possède une approche radicalement différente du reste du marché avec une interface intuitive et léchée. Il sort du lot par son approche fonctionnelle avec un algorithme qui analyse vos habitudes et votre connexion pour toujours vous proposer la meilleure connexion possible sur sa timide infrastructure d'une cinquantaine de serveurs.

Infrastructure

Comme nous le disions, l'infrastructure de ClearVPN est très loin d'atteindre celles des géants du marché comme Cyberghost ou NordVPN, fort de leurs millions de serveurs. ClearVPN n'en propose que 55, le tout réparti dans 20 pays différents sur 4 continents mais dont la majorité se situent en Amérique et en Europe. Le petit nombre de serveurs peut faire peur mais MacPaw n'a pas communiqué de chiffres concernant le nombre d'utilisateurs, impossible donc de dire si les serveurs sont souvent surchargés ou si au contraire pas grand monde ne les sollicite. On peut tout de même noter que SetApp qui trouve ClearVPN dans son offre compte 1 millions d'utilisateurs ce qui fait autant de connexions potentielles au VPN.

ClearVPN change location

Le service possède également des serveurs à Hong Kong, région dont se sont retirés beaucoup d'autres VPN et acteurs du web en raison de nouvelles réglementations chinoise qui pourraient compromettre la sécurité des données y transitant. Comme nous le verrons, ClearVPN offre aussi des connexions optimisées pour le streaming et le peer-to-peer qui, à condition d'avoir une connexion suffisante, vous permettront d'accéder à presque tous les services géobloqués.

Couverture multiplateforme et connexions simultanées

MacPaw assure le minimum syndical pour la distribution de ClearVPN avec seulement 4 versions de l'application. Seules les plateformes Windows, macOS, Android et iOS possèdent une application ou un client. Exit donc les extensions navigateurs, les box TV et les routeurs. Cette carence sera sûrement rédhibitoire pour les utilisateurs avancés, mais on pourra justifier que ClearVPN s'adresse aux néophytes.

clearvpn plateforme

Du côté des connexions simultanées, ClearVPN autorise jusqu'à 6 appareils que vous pourrez tous trouver dans votre tableau de bord, ces appareils sont comptabilisés non pas lorsqu'ils se connectent à un serveur mais lorsque l'utilisateur se connecte à l'application sur son appareil.

Sécurité et confidentialité

ClearVPN s'est aligné avec la concurrence et utilise le solide cryptage AES-256, standard sur le marché depuis quelques années. Pour rappel, cette technologie génère des clés 256 bits qui permettent de masquer l’adresse IP d’origine, mélanger le trafic avec celui des autres utilisateurs, et chiffrer les communications entre les serveurs VPN et l’ordinateur.

En parlant de serveurs, ceux-ci sont équipés de stockage RAM. Ainsi toutes les données y transitant sont effacées à chaque redémarrage, même si cela signifie que le serveur doit réinstaller le programme du VPN, le risque de vol de données s'en trouve donc réduit.

Côté protocoles, on retrouve les classiques OpenVPN et IPSec/IKEv2 ainsi qu'un protocole « custom » basé sur le projet open source Wireguard comme ce que peuvent proposer NordVPN avec NordLynx et ExpressVPN avec Lightway. Petit bémol : l'utilisateur ne peut choisir le protocole qu'il souhaite utiliser, la décision se faisant dans les coulisses de l'application par un algorithme pour avoir les meilleures performances possibles.

On regrette l'absence de « Kill Switch », cette fonctionnalité permettant de bloquer le trafic internet en cas de perte de connexion avec le serveur VPN. MacPaw nous a cependant confirmé que la fonctionnalité arriverait sans donner plus de détails sur le délai.

Le cas de la politique no-logs

MacPaw se défend d'appliquer une politique no-logs avec ClearVPN, et la localisation de la quasi-totalité de la société en Ukraine pourrait clairement appuyer son postulat. Le pays fait en effet partie avec une dizaine d'autres, des seules nations à ne pas avoir de lois sur la conservation des données. Mais la société MacPaw est juridiquement domiciliée aux Etats-Unis, pays du Patriot Act et faisant partie de la Five Eyes Alliance, une alliance des services de renseignement de l'Australie, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni et donc des Etats-Unis. Cet élément n'est pas le seul à compromettre les dires de MacPaw. Pour bien fonctionner ClearVPN doit en effet collecter le numéro d'identification de l'appareil, des informations anonymisées comme :

  • Des échecs de connexion
  • Des test de vitesse
  • Des rapports de crash
  • Le type de connexion utilisé
  • Des données sur le réseau mobile
  • Le FAI
  • La localisation du serveur auquel l'utilisateur se connecte (mais pas l'adresse IP d'entrée ni de sortie, ouf)


En plus de ça, ClearVPN peut vérifier quelles autres applications sont installées sur le smartphone, la version de votre système d'exploitation ainsi que le modèle. En conclusion : On a déjà vu plus « no-log »… Mais le service a quand même le mérite d'être assez transparent sur ce qu'il collecte.

Interface

Sans doute l'une des plus originales (dans le bon sens du terme) que nous ayons testé dans notre comparatif, l'interface de ClearVPN crie Apple à chaque dégradé de couleur, transition et bouton. MacPaw est habituée à créer des interfaces pour les systèmes d'exploitation de la firme de Cupertino et cette expertise transparait aussi dans sa dernière application dont l'application macOS reprend tous les codes de la dernière version : Big Sur. L'application est fluide, répond bien et s'intègre parfaitement au système d'exploitation d'Apple.

ClearVPN Mac

Au vu du passif de plus d'une décennie de MacPaw avec les appareils Apple, nous n'étions pas surpris par la qualité de l'application macOS, nous avons cependant été agréablement surpris par la version PC qui épouse parfaitement le « design language » de Windows 10.

ClearVPN Shortcuts

L'application Windows utilise en effet les tuiles qu'on retrouve un peu partout sur le système d'exploitation et notamment dans son menu Démarrer. Des boutons à la barre de recherche, tout sent le Microsoft et on pourra seulement reprocher à cette interface l'usage des mêmes icônes que sur macOS et qui font un peu kitch sur un OS moins coloré.

ClearVPN iOS
ClearVPN Android

Les applications mobiles sont elles aussi fluides. Il n'existe aucune différence notable entre la version Android et la version iOS, les 2 affichant un design assez similaire à l'application macOS. Dernier point important. Aucune des 4 applications n'est localisé en français.

Fonctionnalités

C'est sur le plan des fonctionnalités que le service polarisera le plus. ClearVPN se concentre sur le « Quoi ? » plutôt que le « Où ? » et le « Comment ? ». Là où beaucoup de services vous proposeront une carte afin que vous sélectionniez vous-même le pays où vous voulez vous connecter ainsi qu'une grille de paramètres à cocher, décocher, et sélectionner, ClearVPN vous demande seulement ce que vous voulez faire, parfois où vous voulez le faire… et c'est tout. L'application se charge de choisir le protocole et le serveur qui assureront la meilleure connexion.

ClearVPN change location

De cette approche résulte un système de "raccourcis" activables en un clic ou une pression de bouton au choix. Ceux-ci vont du simple changement de localisation au déblocage de contenus d'une plateforme de streaming géobloquée en passant par le téléchargement sécurisée. La technologie, que MacPaw nomme DynamicFlow, serait capable d'optimiser la connexion pour chacun des usages que le VPN prend en compte.

Nous ne sommes personnellement pas convaincus par cette idée de raccourcis qui, même si intéressante sur le papier, force à revenir sur l'application pour relancer une connexion à chaque usage différent.

ClearVPN settings

Résulte de cette interface très (trop ?) simplifiée une page de paramètres dépouillée et donc les seules fonctionnalités à retenir sont le bouton de contact du support, la recherche de mises à jour et l'option de lancer le VPN directement au démarrage de l'ordinateur.

Fonctionnalités additionnelles

En plus de son rôle de VPN « classique », ClearVPN peut aussi remplir d'autres besoins comme bloquer la pub pendant la navigation, vous protéger des malwares en ligne ainsi que crypter vos échanges sur différentes messageries privées comme Whatsapp ou Messenger. Ces fonctionnalités additionnelles complémentent bien l'offre de base, mais il faut noter que d'autres VPN comme Cybershark ou NordVPN proposent déjà un bloqueur de publicité ne nécessitant pas d'activation manuelle.

Performances

Nous en parlions au début de cet article : l'infrastructure de ClearVPN est très loin d'atteindre celle de ses concurrents. Il est difficile de savoir si ce petit nombre de serveurs est seul responsable des performances du VPN qui affiche des résultats moyens en Wi-Fi sur notre connexion fibre.

Rappelons que le PING permet de mesurer (en millisecondes) le temps réalisé par des paquets de données pour faire l’aller-retour entre un terminal et le réseau Internet. Plus il est faible, plus la connexion réseau est bonne. Concernant les débits descendants (download) et ascendants (upload), plus ils sont élevés, plus la connexion Internet est rapide.

ClearVPN sans VPN
Sans VPN
ClearVPN Etats-Unis
Etats-Unis
ClearVPN UK
Royaume-Uni
ClearVPN France
France
ClearVPN Australie
Australie
ClearVPN Japon
Japon

On peut justifier l'énorme écart de ping entre les différentes régions car c'est phénomène observé chez tous les VPN, cependant les performances déçoivent et sont parfois même difficiles à expliquer. Par exemple, le passage vers un serveur situé en France nous fait perdre plus de 75% de la vitesse par rapport à la connexion initiale, le ping quant à lui s'en retrouve multiplié par 8. Une chute de débit difficile à comprendre quand on voit que la connexion à un serveur britannique double la vitesse en comparaison de notre serveur lillois. Les serveurs américains sont logés à la même enseigne que le serveur français avec un débit descendant de 82,5 Mb/seconde alors que le débit ascendant est le meilleur observé sur nos 5 tests et une baisse de seulement 25% par rapport à la connexion de base.

Les connexions aux serveurs japonais et australiens souffrent elles aussi d'une chute drastique, explicable en partie par la distance physique que doivent parcourir les données entre l'Europe et l'Océanie dont le Japon est proche voisin. Malgré ces résultats, la navigation web et le streaming se font sans trop d'accrocs sur une connexion en fibre optique. La connexion, à défaut d'être rapide, reste stable même si nous restons inquiets quant à sa viabilité sur une connexion ADSL ou VDSL.

Accès aux services de streaming et de téléchargements P2P/torrents

À défaut de briller sur le plan de la sécurité, le VPN de MacPaw se débrouille assez bien en streaming de contenu et en téléchargement. Le service accède sans problème au catalogue US de Netflix et le contenu s'affiche en bonne qualité sur notre connexion fibre. ClearVPN vous permet aussi de débloquer Amazon Prime Video, Hulu et HBO Max.

ClearVPN netflix

Malgré ce que MacPaw avance, le service n'est par contre pas encore capable de débloquer BBC iPlayer et bute en touche dès l'arrivée sur la page d'accueil.

ClearVPN BBCiPlayer

Pour ce qui est du téléchargement en peer-to-peer, ClearVPN se montre assez performant et permet de télécharger sans limite de transfert de données ou de bande passante sur un serveur choisi automatiquement.

ClearVPN torrent

Support technique

Le support technique de ClearVPN est disponible 24h/24 et 7j/7 via un formulaire de contact mail plutôt classique et un système de ticketing basé sur la technologie de Zendesk. L'équipe n'est pas francophone et il faudra donc savoir manier la langue de Shakespear en cas de pépin.

Tarifs

clearvpn prix

Pour finir sur les prix, ClearVPN propose 3 types d'abonnements :

  • 10,95€ pour 1 mois
  • 79,95€ pour 1 an (soit 6,50€ par mois)
  • 89,95€ pour 2 ans (soit 3,73€ par mois)

Les prix sont élevés, surtout comparés à ceux de leaders du marché comme Cyberghost ou NordVPN qui offrent une bien meilleure prestation. Côté paiement, vous pourrez régler l'achat par carte bancaire, Paypal ou Union Pay avec une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

Le cas SetApp

Dans le cas de l'offre de SetApp, ClearVPN parait déjà beaucoup plus attrayant. Pour le prix de l'abonnement mensuel soit 10,95€, SetApp vous permet d'accéder à tout le catalogue logiciel de MacPaw dont son VPN ainsi qu'à celui d'autres éditeurs. Le service n'est cependant disponible que sur les produits d'Apple.

Faut-il craquer pour ClearVPN ?

ClearVPN est encore loin d'avoir les épaules pour être un VPN « standalone ». Au sein de SetApp, le service prend tout son sens et remplit son rôle : celui d'un petit VPN qui vous protégera pendant votre navigation et vos téléchargement et qui débloquera facilement une bonne partie des services de streaming. Même si on excusera facilement sa petite infrastructure du fait de la jeunesse du service, on pardonnera moins facilement la publicité d'une politique no-logs sans même avoir fait d'audits et avec des éléments en contradiction trouvables dans la politique de confidentialité du VPN.

ClearVPN

5

ClearVPN est un VPN jeune et qui a encore bien du chemin à parcourir avant d'arriver à concurrencer les ténors du marché. Doté d'une interface réussie sur Mac comme sur Windows gageons que le VPN de MacPaw pourrait bien satisfaire les utilisateurs néophytes si la société continue d'investir dans le développement de son service. Affaire à suivre donc.

Les plus

  • Interface soignée
  • Le concept des raccourcis est original
  • Des performances satisfaisantes
  • Disponible dans SetApp

Les moins

  • Une fausse politique no-logs
  • Infrastructure timide
  • Prix élevés
  • Pas de localisation en français

Performances 5

Ergonomie 7

Accessibilité 8

Nombre de serveurs 3

Prix 5

Éclectique vidéoludique, je me passionne aussi pour les nouvelles technologies et le software, autant de sujets sur lesquels j'ai l'occasion...

Éclectique vidéoludique, je me...

Lire d'autres articles
Lire d'autres articles
Modifié le 14/06/2021 à 12h11
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page