Bitdefender VPN (Avis 2020) : que vaut le VPN du champion des antivirus ?

Jérôme Cartegini
Spécialiste sécurité informatique
09 octobre 2020 à 10h00
7
6

Après avoir intégré dans un premier temps un VPN dans sa solution antivirus, Bitdefender propose désormais une version indépendante. Cette nouvelle offre aux tarifs très agressifs tient-t-elle toutes ces promesses ? Nous verrons dans ce test si il mérite sa place parmi les meilleurs VPN du marché .

Créé en 2001 à Bucarest en Roumanie, Bitdefender est l’un des poids lourds du marché des antivirus avec plus de 500 millions d’utilisateurs (pour tous ses produits de sécurité confondus) répartis dans plus de 200 pays. Au mois de février 2018, l’éditeur est rentré sur le marché du VPN par la petite porte en intégrant le service dans sa suite de sécurité comme une fonction additionnelle. Basée sur le réseau d’un acteur VPN américain bien connu Hotspot Shield, cette version gratuite inclut dans l’abonnement de Bitdefender Total Security est limité à 200 Mo de trafic quotidien par appareil. A noter que le service se connecte en outre automatiquement à un serveur optimal sans possibilité de le modifier.

Cette année, l’éditeur roumain a décidé d’aller plus loin en lançant une nouvelle version VPN Premium illimité complètement indépendante à un tarif particulièrement attractif : 5,99 €/mois contre 10 à 12 €/mois en moyenne. Disponible depuis le mois d’aout 2020, le service permet de se connecter au serveur de son choix et peut être utilisé simultanément sur 10 appareils. Pour le reste, l’éditeur donne très peu de détails que cela soit sur l’infrastructure de Hotspot Shield, sa politique de confidentialité ou les technologies utilisées. L’éditeur nous a toutefois confirmé qu’il ne conservait aucun log et que les clients de Bitdefender dépendent de sa propre juridiction en Roumanie, et non de celle de Hotspot Shield aux États-Unis.

Infrastructure

Le service VPN de Bitdefender repose sur l’infrastructure de Hotspot Shield. Ce service créé dans la Silicon Valley aux États-Unis en 2008 figurait encore il y a quelques années parmi les plus réputés du secteur VPN, avant de retomber peu à peu dans l’oubli. Racheté en 2019 par une entreprise du Massachusetts spécialisée dans la cybersécurité baptisée Pango, ce service souffre à la fois de sa localisation chez l’Oncle Sam (soumise notamment aux lois abusives du Patriot Act) et d’une politique de confidentialité qui demeure assez floue. Pour l’heure, nous ne savons pas si Bitdefender dispose de ses propres serveurs au sein de l’infrastructure de Hotspot Shield, ou si ces derniers sont partagés entre les deux entreprises.

Le VPN premium de Bitdefender donne accès à 1300 serveurs répartis dans 27 emplacements à travers le monde. On y retrouve les localisations les plus prisées telles que la France, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Canada, le Brésil, ou encore l’Australie. Une infrastructure qui s’avère toutefois sans commune mesure avec celles des poids lourds du secteur comme NordVPN ou CyberGhost qui comptent chacun plus de 5 000 serveurs et plus d’une centaine de localisations. Le service ne précise pas non plus le nombre de serveurs disponibles par pays et les villes ou régions précises où ils se trouvent. Pour l’heure, Bitdefender se contente d’une page de présentation sur son site Internet des différents avantages de son VPN et d’une FAQ sans grand intérêt. À l’heure où les principaux acteurs du marché multiplient les audits de leur infrastructure et de leur politique de confidentialité pour rassurer les utilisateurs, Bitdefender devra faire mieux s’il veut pouvoir s’imposer dans ce secteur.

Couverture multiplateforme et connexions simultanées

Encore jeune, Bitdefender VPN Premium se contente pour l’heure ‘une couverture limitée comprenant les principales plateformes : Windows, Mac, Linux, Android et iOS (iPhone et iPad). Le service fait donc l’impasse sur Linux, les extensions Web pour les navigateurs, ou encore les plateformes TV Android TV et Amazon FireTV. De même, le fournisseur ne propose aucune solution pour pouvoir installer le VPN derrière un routeur, un NAS, une console de jeux ou une SmartTV. La console web Bitdefender Central (commune à la suite de sécurité et au VPN Premium) ne centralise pas pour le moment de liens pour télécharger les clients du VPN. Les utilisateurs doivent donc passer par les boutiques d’applications en ligne pour les récupérer. Un défaut de jeunesse qui sera réglé selon l’éditeur dans les semaines à venir.

Le forfait unique de Bitdefender Premium offre la possibilité de connecter jusqu’à 10 appareils simultanément. C’est mieux que la moyenne proposée par d'autres fournisseurs tels que Avira Phantom (7 app.), NordVPN (6 app.), ExpressVPN (5 app.), mais identique à PIA (10 app.) et moins que Surfshark (illimité). Le fournisseur précise que même les clients de Bitdefender Family Pack qui couvre jusqu'à 15 appareils ne pourront accéder qu’à 10 appareils s’ils achètent un abonnement VPN Premium.

Sécurité et confidentialité

Bien que cela ne soit indiqué nulle part, le VPN de Bitdefender exploite différents protocoles en fonction des plateformes. Sur Windows, iOS et Android, le service utilise le protocole propriétaire de Hotspot Shield Catapult Hydra. Ce protocole réputé pour sa sécurité et ses performances fait partie du SDK de Hotspot Shield que convoitait justement Bitdefender. Sur la plateforme Android, le VPN propose également en cas de problème le protocole OpenVPN. Seul le protocole IPSec est disponible pour le moment sur macOS, mais l’éditeur a prévu de le remplacer par Catapult Hydra à l’occasion d’une prochaine mise à jour.

Comme la plupart des VPN du marché, Bitdefender VPN protège par défaut toutes les données qui transitent par ses tunnels virtuels privés avec le cryptage de haut niveau AES 256 bits. Cette technologie génère des clés 256 bits permettant de masquer l’adresse IP d’origine, mélanger le trafic avec celui des autres utilisateurs, et chiffrer les communications entre les serveurs VPN et l’ordinateur. Le VPN dispose également de la fonctionnalité « Kill Switch » pour bloquer le trafic Internet si la connexion décroche. Il offre également un mode de « Connexion automatique » qui sécurise automatiquement la connexion via un tunnel crypté lorsqu’on se connecte à un réseau Wi-Fi non sécurisé ou qu’on lance une application de téléchargement en peer-to-peer.

Interface et fonctionnalités

Le service arbore une interface simple, mais un peu trop dépouillée. Un bouton central classique permet de se connecter par défaut en un clic au meilleur serveur. Il suffit de cliquer sur la petite flèche à côté de la localisation pour accéder à l’ensemble des serveurs. Malheureusement, le service est particulièrement avare et ne fournit aucune information concernant, par exemple, le nombre de serveurs disponible par localisation, le temps de connexion, l’adresse IP, ou encore la distance ou la charge d’occupation.

Le menu des réglages (accessible sur la droite de l’interface d’accueil) se résume quant à lui au strict minimum. Outre l’accès aux fonctions de sécurité (Kill Switch et Connexion automatique), il permet grosso modo uniquement de se connecter à la console de gestion Web Central, de configurer pour que le VPN se lance au démarrage du système ou de contacter le support technique pour obtenir de l’aide via un système de ticket intégré assez bien fait.  Signalons pour finir la présence d’un « Mode sombre » pour modifier l’interface.

Bien que strictement identiques au client pour bureau, les applications mobiles Android et iOS offrent une ergonomie un peu plus fluide. Mention spéciale pour la version pour iPad qui se révèle encore plus agréable à utiliser sur un grand écran tactile. Pour le reste, on retrouve les mêmes fonctionnalités que le client Windows, dont le Kill Switch et la protection Wi-Fi. L’éditeur devra faire évoluer son client sur ces différentes plateformes pour se hisser au niveau de la concurrence.

Bitdefender VPN iOS
Bitdefender VPN iOS
Bitdefender VPN Android
Bitdefender VPN Android

Accès aux services de streaming et de téléchargements P2P/torrents

Si Bitdefender VPN manque encore de bouteille notamment en termes de compatibilité multiplateforme et de fonctionnalités, il se révèle d’une efficacité redoutable pour contourner les restrictions géographiques des plateformes de streaming. Le fournisseur ne propose pas de serveurs dédiés pour le streaming, mais il suffit de sélectionner la localisation souhaitée pour débloquer en un clin d’œil des services tels que Netflix (US, UK, France, Allemagne, Brésil…), Pandora, YouTube US, HBO Now, Disney +, Hulu, TF1 ou encore Canal+. Une fois n’est pas coutume, le service n’a pas pu débloquer en revanche Amazon Prime Vidéo.

Comme nous l’avions déjà évoqué avec d’autres VPN, il faut modifier son adresse de facturation par une adresse située par exemple aux États-Unis ou en Angleterre pour pouvoir accéder aux catalogues des plateformes de streaming dans ces pays. Les performances du VPN sont également très satisfaisantes pour le téléchargement de torrents. En prime, il est possible d’activer le mode « Connexion automatique » pour cet usage afin de s’assurer que le VPN se mette systématiquement en route lorsqu’on utilise une application de téléchargement de torrents (Paramètres/Avancés/Connexion Automatique). Un autre très bon point.

Performances

La qualité de service de Bitdefender n’est pas à la hauteur de celle des ténors du marché tels que NordVPN, ExpressVPN ou CyberGhost. Par contre, il joue déjà des coudes en termes de performances avec le VPN Phantom d’Avira qui était jusqu’ici le meilleur VPN développé par un éditeur de logiciel de sécurité. C’est un bon début pour un VPN doté d’une infrastructure relativement modeste comprenant seulement 1300 serveurs et 27 emplacements. Pour s’en rendre compte, nous avons réalisé une batterie de tests sur une connexion en fibre optique dans différentes localisations du monde à l’aide de l’outil de mesure de référence Speedtest.

*Rappelons que le PING permet de mesurer (en millisecondes) le temps réalisé par des paquets de données pour faire l’aller-retour entre un terminal et le réseau Internet. Plus il est faible, plus la connexion réseau est bonne. Concernant les débits descendants (download) et ascendants (upload), plus ils sont élevés, plus la connexion Internet est rapide.

Sans VPN
Royaume-Uni
France
USA
Japon
Australie

L’impact sur la connexion d’origine (Sans VPN) est assez conséquent, mais les débits demeurent suffisamment rapides pour les usages les plus gourmands (jeux vidéo en ligne, lecture de vidéos en haute définition) que cela soit en France ou aux États-Unis. Les serveurs de Hotspot Shield sont particulièrement optimisés dans le pays de l’Oncle Sam où l’on obtient de meilleures performances qu’au Royaume-Uni. C’est sans doute l’une des raisons pour laquelle Bitdefender VPN fonctionne si bien pour débloquer notamment Netflix aux États-Unis. Le service ne démérite pas non plus en Australie et au Japon où il assure des performances très correctes pour naviguer sur Internet. Reste à savoir si ce service très jeune ne bénéficie pas pour le moment d’un taux d’occupation de ses serveurs très faible. Il sera intéressant de voir si l’éditeur parvient à maintenir cette qualité de service dans le temps en cas de succès.

Support technique

L’éditeur propose un service technique accessible 24h/24 et 7j/7 via un live chat classique accessible depuis la console de gestion « Central » ou un système de ticket nécessitant de remplir un formulaire via l’interface du logiciel (Support/Obtenir de l’Aide/Envoyer un commentaire). Disponible dans 5 langues (français, anglais, allemand, espagnol et roumain), le support a répondu à notre ouverture de ticket en moins de 3 heures suivant notre demande. Il est également possible de joindre le service par téléphone de 9 à 17 heures du lundi au vendredi (800 961 161), ou de consulter le forum du support de Bitdefender VPN. Comme pour sa suite antivirus, force est de constater que l’éditeur met tout en œuvre pour répondre aux besoins de ses clients.

Tarifs

Bitdefender domine le marché français des antivirus depuis de nombreuses années en partie grâce à une politique de prix particulièrement agressive. Sans surprise, l’éditeur applique la même recette sur le marché du VPN avec une grille tarifaire inédite et très attractive. Alors que les principaux acteurs du secteur pratiquent un tarif mensuel élevé (entre 9 et 12/mois en moyenne) et cassent ensuite les prix sur leurs abonnements de longue durée variant de 2 à 3 ans (payables en une fois), Bitdefender propose uniquement deux formules : un forfait mensuel sans engagement à 5,99 €/mois et un forfait annuel à 49,99 € (en promotion actuellement à 29,99 €/an !). Des tarifs qui figurent parmi les plus bas du marché sur une période annuelle.

Faut-il craquer pour Bitdefender VPN Premium ?

Comme nous avons pu le voir, le service VPN de Bitdefender est très loin de pouvoir concurrencer les ténors du marché, mais il se rapproche en revanche des meilleurs VPN créés par des éditeurs de logiciels antivirus tels que Phantom d’Avira ou Freedom de F-Secure. Il garantit des performances honorables, mais il souffre de l’absence de nombreuses fonctionnalités de sécurité et d’une politique de confidentialité un peu trop floue. Pour l’heure, ses principaux arguments résident dans sa capacité à accéder aux contenus géobloqués (aux États-Unis en particulier) et des tarifs ultras compétitifs. Des arguments susceptibles de séduire des utilisateurs en quête d’un VPN très bon marché pour le streaming.

Bitdefender VPN

6

Bitdefender VPN Premium souffre encore de quelques défauts de jeunesse. Le service fait l'impasse sur de nombreuses fonctionnalités (choix du protocole VPN, Split Tunneling, bloqueur de pubs…) et il ne donne aucune information sur les serveurs comme le taux d'occupation, la distance, l'adresse IP, etc. Il offre nénamoins des performances honorables et se montre particulièrement habile pour débloquer les services de streaming et le téléchargement de torrents. Un service en demi-teinte à des tarifs défiant toute concurrence.

Les plus

  • Déblocage des services de streaming
  • Tarifs avantageux
  • Jusqu'à 10 connexions simultannées
  • Support technique efficace
  • Protocole VPN Catapult Hydra performant

Les moins

  • Compatibilité multiplateforme limitée
  • Peu de fonctionnalités
  • Aucune information sur les serveurs (charge utile, distance...)
  • Console de gestion Web basique
  • Impossibilité de modifier le protocole VPN
Modifié le 12/10/2020 à 15h51
7
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum
scroll top