Google attaque AWS (Amazon) sur le cloud en s'associant avec des entreprises open source

11 avril 2019 à 11h51
2
Google Cloud
Sundry Photography / Shutterstock.com

À l'occasion de sa conférence annuelle donnée à San Francisco, Netx'19, Google a révélé s'être associée à plusieurs sociétés d'analyse et de gestion de données open source de premier ordre pour intégrer leurs produits à sa division Google Cloud et ainsi les proposer sous forme de services pour le cloud public.

Ces partenariats stratégiques ont été conclus avec Confluent, InfluxData, MongoDB, DataStax, Elastic, Redis Labs et Neo4j.

Google veut assumer la pleine gestion des services

Sous l'impulsion du nouveau PDG de Google Cloud, Thomas Kurian, la firme de Moutain View précise que l'ensemble des produits et solutions proposées par ces sociétés, qui reposent toutes sur de l'open source, seront commercialisées en tant que services gérés sur le cloud de Google.

Ces plateformes open source devraient fournir une expérience plus transparente aux clients de la division Google Cloud, qui bénéficieront d'une gestion à la fois simple et unifiée, d'un service de facturation et d'un support.

Google indique qu'il assurera la pleine gestion de chaque service, auquel les utilisateurs pourront accéder via une interface utilisateur unique depuis la console Google Cloud. L'entreprise ajoute que tous les services seront reportés sur une même facture.

Google s'oppose stratégiquement à AWS

L'approche de Google tranche en tout cas avec celle d'AWS, qui a eu un temps la fâcheuse réputation de s'emparer des projets open source pour les proposer sous sa propre marque.

« Compte tenu de l'ADN de Google et de la conviction que nous avons dans le modèle de l'open source, comme en témoignent des projets tels que Kubernetes, TensorFlow, Go, etc., nous pensons que la meilleure façon de trouver des solutions consiste à collaborer étroitement avec des entreprises qui ont investi leurs ressources, pour développer ces technologies open source », a déclaré Manvinder Singh, responsable des partenariats d'infrastructure chez Google Cloud, dans un communiqué.

Source : CNBC.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
sandalfo
Quand c’est dans le cloud, c’est hosté chez l’hébergeur qui a les moyens de faire ce qu’il veut avec, même si ça n’est pas légal.
Nicolas_THERY
@sandalfo, Quand ce n’est pas dans le cloud, c’est hosté chez le client et géré par des prestataires externes qui font ce qu’ils veulent avec, même si ça n’est pas légal. As-tu confiance dans un prestataire avec un turn-over hebdomadaire, ou dans un éditeur de solution cloud qui joue sa vie et son image de marque dans la sécurité de sa solution cloud ?<br /> Nicolas, solution SaaS DAMAaaS
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Street Fighter 6 et Tekken 8 font parler les poings et frappent très fort !
Quelques exclusivités PlayStation arrivent sur PC
Hideo Kojima passe une tête aux Game Awards pour présenter son nouveau projet
Star Wars Jedi Survivor : la suite de Fallen Order se dévoile enfin
CCleaner se met à jour et s'attaque un peu plus à Windows 11
Forfait mobile : voici sans doute la meilleure offre du moment (100 Go + 1 mois gratuit)
Droit à l'oubli : l'UE vous donne le droit de faire supprimer de fausses informations sur Google
Box Internet : la Freebox a moitié prix la première année (avec TV by Canal inclus)
Le smartphone Xiaomi POCO X3 perd 110 € au compteur chez Cdiscount
Intel : quand vont arriver les nouveaux processeurs pour ordinateurs portables ?
Haut de page