Microsoft arrête l’illimité pour OneDrive

03 novembre 2015 à 11h59
0
Le service de stockage en ligne de Microsoft arrête l'illimité. Les abonnés à Office 365 seront bloqués à 1 To.

Microsoft verrouille son service de stockage de documents OneDrive. Le groupe indique avoir modifié ses conditions d'utilisation et met un terme à l'illimité. Précisément, les internautes qui bénéficiaient de cette offre sans limites se verront bloqués à un espace de stockage d'1 To.

Ceux profitant des 15 Go classiques gratuit n'utiliseront plus que 5 Go. Dans une note officielle publiée par Microsoft, le groupe justifie son approche par le fait que certains utilisateurs abusaient du service en y stockant nombre de leurs volumineux documents personnels, tels que des films ou autres musiques.

Concernant les comptes gratuits, les changements auront cours dès le début 2016. Aucune date précise n'a été évoquée mais les utilisateurs vont être rapidement appelés à migrer vers des offres plus complètes. Ils pourront à ce titre bénéficier gratuitement d'1 To, mais pour une année seulement.

0258000008129708-photo-onedrive-hero.jpg

Microsoft ne fait pas dans la dentelle puisqu'il décide enfin de supprimer les offres intermédiaires. Les forfaits de type 100 et 200 Go n'auront donc plus cours dans les prochaines semaines. Seule la formule à 50 Go perdure, à 1,99 dollars par mois.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

RATP : de nouvelles applications pour mieux se déplacer
Streaming : Plex est disponible sur Apple TV
Fausse fibre : Free relance le débat... en justice
Un nouveau casque intra-auriculaire officiel pour la PlayStation 4
Navigateur : Vivaldi est disponible en version bêta
Il sera bientôt possible de détecter le diabète avec un smartphone
Faille iOS 9 : des hackers réclament la prime d’1 million de dollars
Amazon ouvre sa première librairie physique
Game of Thrones à la conquête du Monopoly
Candy Crush chez Activision pour 5,4 milliards d'euros
Haut de page