hubiC : Apple forcerait OVH à se soumettre au Patriot Act (màj)

19 octobre 2012 à 19h57
0
Le fossé se creuse entre l'application hubiC pour iOS et celles pour d'autres plateformes. Elle n'a pas été mise à jour depuis le mois de mai. Sur les listes de diffusion d'OVH, Octave Klaba explique que son service de stockage en ligne est victime de la politique arbitraire d'Apple.

05472885-photo-logo-ovh-hubic.jpg

Depuis environ trois mois, Apple refuserait effectivement de valider la nouvelle version de l'application, qui apporte des correctifs mais aussi et surtout de nouvelles fonctionnalités indispensables pour rivaliser avec les ténors du genre, Dropbox et consorts, telles que la synchronisation hors ligne.

La raison invoquée par Apple pour refuser de valider la mise à jour serait illégitime. Selon le PDG d'OVH, hubiC n'est pas la seule application du segment à commercialiser ses offres sans utiliser la solution officielle et obligatoire d'achat in-app, et donc sans reverser 30% du chiffre d'affaires à Apple. À notre connaissance c'est pourtant vrai : Dropbox, Google Drive ou encore SugarSync l'utilisent belle et bien pour proposer au moins une de leurs offres, mais ne court-circuitent en aucun cas les règles d'Apple, aussi arbitraires soient-elles.

0000014005472873-photo-hubic-pour-ios.jpg
0000014005472869-photo-hubic-pour-ios.jpg
La procédure d'achat d'une offre passe outre Apple

Un faux prétexte ?

Octave Klaba estime donc qu'il est non seulement victime des pratiques anticoncurrentielles d'Apple, qui favoriserait son propre service iCloud, mais aussi et surtout qu'Apple soutiendrait l'USA Patriot Act, cette loi anti-terroriste qui facilite l'accès des autorités américaines aux données personnelles des internautes, en ne validant que les applications qui s'y soumettent.

Avant de crier au loup voire au complot, OVH pourrait commencer par se conformer aux règles établies de longue date. Car avec les informations qu'Octave Klaba livre dans son email, on ne peut pas encore exclure que ce ne soit que une histoire de sous.

OVH en profite quoi qu'il en soit pour brandir sa neutralité, comme il le fait notamment avec ses offres ADSL : « On ne lâchera pas, hubiC restera sous le radar ».

Publication initiale le 19/10/2012 à 17h50



Mise à jour du 19/10/2012 à 19h57

L'éditeur d'une autre solution de stockage en ligne française, Bajoo, nous a contacté pour nous apporter un témoignage instructif.

L'application Bajoo pour iOS était initialement dans la même situation que celle d'OVH : elle n'était pas soumise à l'USA Patriot Act, et elle permettait de changer d'offre depuis l'application. Apple l'avait donc rejetée elle aussi.

Mais dès lors que Bajoo eu retiré la possibilité de créer un compte, de changer d'offre, et tout lien vers le site de l'éditeur, elle fut validée. Les données stockées sur le service sont pourtant chiffrées, aucune autre personne que leurs propriétaires ne peut donc y accéder.

Ce témoignage ne disculpe pas pour autant Apple, car Bajoo n'a pas la force de frappe d'OVH, mais aucune hypothèse ne prévaudra tant qu'OVH n'aura pas mis son application en conformité en matière d'achat in-app.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
scroll top