Les FAI, principaux responsables du flot de spams ?

24 novembre 2010 à 11h10
0
Après avoir critiqué sévèrement les hébergeurs et les registrars, certains spécialistes considèrent désormais que les FAI sont les acteurs clés en matière de contrôle et de diffusion des spams, ou pourriels en langue de Molière.

00FA000003773758-photo-spam-ocde.jpg
A l'appui de cette thèse, un rapport de l'OCDE (.pdf) estime que les principaux vecteurs de la propagation de ces messages non-sollicités sont des serveurs « délaissés » par certains FAI. L'étude menée par la Delft University of Technology et la Michigan State University précise que 50 fournisseurs d'accès sont responsables de cette propagation.

A la loupe, 109 milliards de spams ont été analysés provenant de 170 millions d'adresses IP. La première conclusion est connue : l'OCDE estime que 80 à 90 % des pourriels proviennent de postes déjà infectés. Par contre, le rapport précise : « le réseau de quelques 50 FAI regroupe environ la moitié de toutes les machines infectées dans le monde ».

Le laxisme de certains fournisseurs permettrait donc au flux de spam de continuer à se propager. Parmi ces 50 mauvais élèves, 10 sont européens dont un français. L'étude ne nomme aucun FAI en particulier...

Reste à connaître quelle sera la position des fournisseurs face à cette critique face à un marché du spam qui reste une entreprise plutôt florissante. En 2008, une étude menée par l'université américaine de Berkeley précisait qu'un taux de réponse de seulement 0,000001% (1 pour 100 millions) était suffisant pour qu'un envoi de spam soit rentable.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top