Logiciels malveillants contre antivirus : l'histoire d'une lutte sans fin

le 24 août 2018 à 17h59
0
Logiciels malveillant contre antivirus : l'histoire d'une lutte sans fin

Cet article vous est offert par Bitdefender.
Pour autant, comme expliqué dans notre charte, Bitdefender nous a laissé toute liberté dans le choix du sujet ainsi que dans son traitement.
ARTICLE SPONSORISÉ

Les menaces de sécurité et les solutions de protection évoluent sans cesse. Depuis les premiers virus apparus dans les années 70, les vers, chevaux de Troie, botnets ou ransomwares ont transformé ce qui était une simple plaisanterie de hacker en une économie parallèle... Et un challenge continu obligeant les éditeurs de logiciels de sécurité à redoubler d'efforts afin de protéger nos machines.

Comment en est-on arrivés là ? Remontons le temps pour retracer cette histoire !


Aux origines... une plaisanterie


1971 : l'arbre généalogique des malwares commence, pour la plupart des historiens, par une petite blague, le ver Creeper. Créé par Bob Thomas, il se limite à afficher un message : « I'm the creeper, catch me if you can ! » (littéralement : « je suis la plante grimpante, attrapez-moi si vous pouvez »). Précurseur, Creeper utilise déjà ce qu'on appelle encore ARPANET pour se propager. D'autres virus « poétiques » se développent, comme Elk Cloner en 1982. Jusqu'ici, tout va bien. L'idée est avant tout d'annoncer fièrement qu'on peut le faire, sans qu'il n'y ait aucun risque pour l'utilisateur.

« Ça tourne mal »


Les choses prennent un tournant plus inquiétant en 1986 avec un des premiers chevaux de Troie, PC-Writer, qui se fait passer pour un programme légitime et efface tous les fichiers de l'ordinateur infecté... Deux ans plus tard, le ver Morris met à genoux le réseau ARPANET pendant 24 heures.

En 1991, le virus Michelangelo est le premier à bénéficier d'une couverture médiatique. Ce dernier, conçu pour infecter le BIOS des machines (via DOS), se déclenche chaque 6 mars (date anniversaire de l'artiste de la Renaissance) afin de remplacer les premiers secteurs du disque principal par de zéros. Pas très sympa la tortue ninja.

Elk Cloner
Le virus Elk Cloner


L'empire contre-attaque


Les premiers antivirus, signés Norton ou McAfee apparaissent à la même époque. En fait d'antivirus, on pourrait plutôt les comparer à ce qu'on connaît aujourd'hui avec des outils de nettoyage comme Malwarebytes, qui scannent l'ordinateur à la recherche d'un virus connu, et l'éradiquent. Les définitions sont mises à jour, par disquette, tous les trimestres. On est encore très loin des signatures poussées par le cloud en quasi-temps réel.

« T'as fait un scan antivirus ? »


Parmi les précurseurs, on trouve McAfee et son VirusScan, G DATA, Solomon, Alwil (Avast) ou encore Avira. Norton Antivirus voit le jour en 1991, suivi au milieu des années 90 par de nouveaux acteurs d'Europe de l'Est, Kaspersky et BitDefender. A l'époque, « T'as fait un scan antivirus ? » est une phrase régulièrement employée, surtout après, "Vous avez essayé de l'éteindre et de le redémarrer ?".

Modifié le 24/08/2018 à 18h30
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Google rejette (aussi) un plan contre le harcèlement sexuel et pour la diversité
Comet Interceptor : le trio de sondes de l’ESA pour étudier une comète encore inconnue
Cortana pour Windows 10 se montre sous un nouveau jour dans la dernière preview
Cooler Master présente ses nouveaux boîtier Silencio S400 et S600, sobres et silencieux
La messagerie électronique Mailo propose différentes offres respectueuses de votre vie privée
Après Londres et Johannesburg, Founders Factory débarque à Paris
Le Vice-PDG de Google Cloud est bien décidé à supplanter Amazon Web Services d’ici deux ans
Baidu dévoile une solution sans radar Apollo Lite pour voitures autonomes
La Volkswagen Passat GTE se veut
Salon du Bourget - Taxi volant : Ascendance Flight Technologies veut commercialiser son aéronef électrique dès 2025
scroll top