Test PC Tools Spyware Doctor avec Antivirus 9.0 : simple d'utilisation, mais perfectible

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
18 janvier 2012 à 10h23
0

PC Tools Spyware Doctor With Antivirus

Moins connue en France que les ténors comme Kaspersky, Norton ou McAfee, PC Tools est une division de Symantec qui cible essentiellement sur la distribution en ligne, et qui propose une gamme basée sur l'antispyware Spyware Doctor. L'édition Spyware Doctor With Antivirus constitue le milieu de gamme de l'éditeur. Fait-il le poids en tant qu'antivirus ?

Fonctionnalités[/anchor]

Spyware Doctor est bien entendu à la base un antispyware, plutôt connu dans son domaine. PC Tools a cependant créé une gamme autour de ce produit, et la version « With Antivirus » dispose donc de fonctionnalités d'un antivirus classique, à savoir une protection en temps réel contre les menaces, basée sur une triple protection : signatures, heuristique, et analyse des comportements via la technologie ThreatFire de l'éditeur.

01F4000004883670-photo-pc-tools-spyware-doctor-with-antivirus-intelliguard.jpg


Le logiciel propose en outre une protection du trafic web, incluant une anti-fraude basée sur une analyse heuristique du contenu des pages. Au moment du test, la technologie n'analysait que les contenus en anglais, mais d'autres langues sont prévues à terme. Les sites réputés malveillants sont également bloqués à la source.

Les autres agents incluent une analyse de la réputation des téléchargements basés sur le cloud de Symantec, une analyse du trafic mail entrant et sortant, ainsi que du trafic réseau (protection des fichiers hôte et des DNS...), et un anti rootkit.

01F4000004883674-photo-pc-tools-spyware-doctor-with-antivirus-threat-removal-tool.jpg


Les analyses peuvent être planifiées ou démarrées automatiquement pendant les périodes d'inutilisation des ressources. On notera également la possibilité de baisser la priorité des analyses en cas d'exécution simultanée d'une tâche lourde. La planification inclut également les mises à jour, mais il semble que par défaut, celles-ci soient réglées en mode manuel.

01F4000004883668-photo-pc-tools-spyware-doctor-with-antivirus-analyse.jpg


On trouvera enfin un mode jeu, permettant de désactiver les alertes en cas d'utilisation d'une application en plein écran (jeu, lecture vidéo...).

Interface[/anchor]

PC Tools Spyware Doctor avec AntiVirus propose une interface que l'on qualifiera de classique mais agréable. Dans la lignée de Kaspersky ou BitDefender 2012, le logiciel intègre une apparence d'inspiration tactile, avec de gros boutons, onglets et interrupteurs.

01F4000004883666-photo-pc-tools-spyware-doctor-with-antivirus-accueil.jpg


On trouve facilement son chemin entre l'accueil, les réglages du bouclier résident, les paramètres, les outils complémentaires et un onglet destiné aux analyses, clairement mis en valeur. L'excès de termes anglophones ("Download guard", "Network guard") pourra rebuter les anglophobes, mais on voit à peu près de quoi il en retourne.

01F4000004883672-photo-pc-tools-spyware-doctor-with-antivirus-param-tres.jpg


Performances[/anchor]

PC Tools Spyware Doctor avec Antivirus nous a semblé relativement efficace, en tous cas restant dans la moyenne sans se distinguer particulièrement, lors de tests en « live ». Il s'est tout de même montré incapable de bloquer plusieurs adresses jugées malveillantes par d'autres antivirus tels que G DATA ou Trend Micro Titanium. Son moteur de détection de signatures semble pourtant relativement efficace sur les samples testés.

Benchmark : 80-1030


Malheureusement, il faut contraster ce bilan par un problème de stabilité gênant rencontré au cours de nos tests. nous avons en effet rencontré des écrans bleus lors de l'exécution d'une analyse complète sur 2 machines différentes. Sur une 3eme, aucun problème constaté ! Lors d'une analyse d'un dossier contenant des fichiers infectés, nous avons également rencontré un blocage de la tâche, à la suite duquel l'application refusait de réactiver son moteur de protection, même après l'avoir quitté et redémarré. Tout ne semble donc pas parfait sur ce point. Pour ce qui est de l'écran bleu, on laissera tout de même le bénéfice du doute à l'éditeur, étant donné l'impossibilité de reproduire le problème à 100%.

Il se rattrape par de bons résultats en ce qui concerne l'impact sur les performances de Windows. Même s'il ralentit considérablement le démarrage du système (83 secondes contre 51 !), il consomme peu de mémoire vive en cours d'analyse, et l'option permettant de diminuer la priorité des analyses lors de l'exécution de tâches lourdes est effectivement très efficace !

Benchmark : 80-1032


Benchmark : 80-1034


Conclusion[/anchor]

PC Tools Spyware Doctor avec Antivirus n'est pas un mauvais antivirus en soi, du point de vue des fonctionnalités ou des performances, mais les problèmes de stabilité que nous avons rencontrés lors de nos tests nous laissent dubitatifs. Nous tenterons d'approfondir le problème, car il peut venir de notre configuration de test. En dehors de ce doute qui entache légèrement le bilan, il s'agit tout de même d'un produit simple d'utilisation et bénéficiant de quelques fonctionnalités intéressantes pour le grand public, comme l'analyse heuristique des pages contenant des arnaques en ligne.


PC Tools Spyware Doctor avec Antivirus

5

Les plus

  • Simple d'utilisation
  • Bonnes performances
  • Impact réduit sur le système

Les moins

  • Problèmes de stabilité ?
  • Laisse passer certains scripts

0

Efficacité7

Fonctionnalités7

Performances7

Ergonomie7

Modifié le 19/05/2021 à 13h32
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Auchan Telecom : deux forfaits à prix réduits qui laissent la data à l'écart
Free Mobile : retard dans la portabilité des numéros et dans la livraison des SIM
Symantec admet que ses serveurs ont été piratés (MàJ)
Motorola Xoom : mise à jour FOTA vers Android 4.0 disponible
RIM discuterait d'un rachat par Samsung (MàJ)
CES 2012 : Hubs et webcams HD 1080p non compressée en USB 3.0
Insolite : Google+ facilite la création de mèmes
L'Arcep accorde officiellement les licences 4G
Google accusé de vandalisme par OpenStreetMap (MàJ)
Brevets : Google gagne une bataille contre Oracle
Haut de page