Sauvegarde et restauration par image-disque : guide

Disque dur Seagate Momentus 200 Go Serial ATA 7200 trs/min
Après deux dossiers sur la sauvegarde en ligne et la sauvegarde en local, suite et fin de notre série sur ce thème avec aujourd'hui la sauvegarde par images. Nous ne parlons plus ici d'archiver quelques fichiers précis, mais plutôt de la copie de disques durs (ou de partition) entiers, afin de pouvoir les restaurer. Évidemment, il faut trouver la place pour stocker une telle quantité d'informations, mais nous verrons que le jeu en vaut la chandelle, tant ce type de sauvegardes peut se révéler précieux : restauration ponctuelle de fichiers, de partitions, possibilité de démarrer sur une image sauvegardée... Si le principe peut paraître quelque peu complexe à certains d'entre vous, la mise en œuvre reste relativement aisée, comme nous le verrons tout au long de ce dossier.

Après avoir détaillé ce qu'est une image et le principe de sa création, nous aborderons les avantages et les inconvénients de ce type d'opérations, ainsi que la question primordiale du stockage. Une fois ces informations prises, le temps sera venu de s'intéresser aux logiciels présents sur le marché : Acronis True Image 11, Norton Save&Restore 2 et Norton Ghost 12, Restore It 7 (et 8, qui sortira dans quelques semaines) seront traités en détails. D'autres suites, comme O&O DiskImage ou Iolo Search and Recover, ainsi que quelques programmes gratuits seront aussi évoquées, plus succinctement. Nous nous attarderons en revanche sur une solution gratuite utilisant le logiciel DriveImage XML. Une alternative qui, nous le verrons, n'a pas à rougir face aux suites payantes.
Modifié le 13/12/2010 à 16h47
Commentaires