Google veut rattraper Amazon web services en rachetant Looker pour 2,6 milliards de dollars

Alexandre Boero Contributeur
07 juin 2019 à 19h34
0
google cloud looker.png

La firme de Moutain View a officiellement annoncé, jeudi, avoir entériné le rachat de Looker, une société de logiciel d'analyse de données qui devrait renforcer sa position sur le cloud.

Pas refroidie par la menace d'une enquête antitrust aux États-Unis, ni par son amende de 1,5 milliard d'euros adressée par la Commission européenne, Google continue les acquisitions XXL. Jeudi 6 juin, le géant du numérique a officialisé avoir acquis Looker, une société spécialisée dans le traitement de données de masse, ce que l'on appelle le « big data ». Le rachat aura coûté 2,6 milliards de dollars à Google (soit 2,3 milliards d'euros), qui signe sa plus grosse acquisition depuis celle des thermostats connectés Nest en 2014, d'un montant de 3,2 milliards de dollars.

Le premier gros rachat de « l'ère Kurian »

En avalant Looker, Google officialise son 233e rachat historique. Surtout, cette acquisition est la première d'envergure à mettre à l'actif du nouveau directeur général de Google Cloud, Thomas Kurian. Les deux sociétés nouaient déjà de bonnes relations avant d'entrer en négociation. Elles travaillaient ensemble et avaient plus de 350 clients communs, dont des gros comptes comme BuzzFeed ou Yahoo.

Dans l'optique de rattraper ses puissants concurrents Amazon et Microsoft sur le cloud, le rachat de Looker est une excellente opportunité pour la firme de Moutain View. Si cette dernière n'est pas à considérer comme un acteur du secteur du cloud, elle va permettre à Google Cloud d'offrir à ses clients « une solution d'analyse plus complète, allant de l'absorption de données à la visualisation des résultats, en passant par l'intégration de données et d'idées dans leurs flux de travail quotidiens », indique la filiale.

Accélérer la transformation numérique de ses clients

Concrètement, Google Cloud va utiliser les capacités de Looker en matière d'intelligence artificielle et de big data pour aider ses clients à analyser et à exploiter les données des utilisateurs par milliards. Cette acquisition « nous aidera également à fournir des solutions d'analyse spécifiques à l'industrie dans nos secteurs clés, qu'il s'agisse de l'analyse de la chaîne logistique dans la vente au détail, de l'analyse des médias dans le divertissement, ou de l'analyse de la santé à l'échelle mondiale », poursuit Google Cloud.

L'association de la filiale de Google et de Looker permettra donc bien aux clients d'exploiter leurs données d'une nouvelle manière et de donner un coup d'accélérateur à leur transformation numérique.

Si l'accord est définitif, il est à noter que d'un point de vue juridique, l'acquisition sera effective plus tard cette année.

Modifié le 07/06/2019 à 19h48
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top