Google veut rattraper Amazon web services en rachetant Looker pour 2,6 milliards de dollars

le 07 juin 2019 à 19h34
0
google cloud looker.png

La firme de Moutain View a officiellement annoncé, jeudi, avoir entériné le rachat de Looker, une société de logiciel d'analyse de données qui devrait renforcer sa position sur le cloud.

Pas refroidie par la menace d'une enquête antitrust aux États-Unis, ni par son amende de 1,5 milliard d'euros adressée par la Commission européenne, Google continue les acquisitions XXL. Jeudi 6 juin, le géant du numérique a officialisé avoir acquis Looker, une société spécialisée dans le traitement de données de masse, ce que l'on appelle le « big data ». Le rachat aura coûté 2,6 milliards de dollars à Google (soit 2,3 milliards d'euros), qui signe sa plus grosse acquisition depuis celle des thermostats connectés Nest en 2014, d'un montant de 3,2 milliards de dollars.

Le premier gros rachat de « l'ère Kurian »


En avalant Looker, Google officialise son 233e rachat historique. Surtout, cette acquisition est la première d'envergure à mettre à l'actif du nouveau directeur général de Google Cloud, Thomas Kurian. Les deux sociétés nouaient déjà de bonnes relations avant d'entrer en négociation. Elles travaillaient ensemble et avaient plus de 350 clients communs, dont des gros comptes comme BuzzFeed ou Yahoo.

Dans l'optique de rattraper ses puissants concurrents Amazon et Microsoft sur le cloud, le rachat de Looker est une excellente opportunité pour la firme de Moutain View. Si cette dernière n'est pas à considérer comme un acteur du secteur du cloud, elle va permettre à Google Cloud d'offrir à ses clients « une solution d'analyse plus complète, allant de l'absorption de données à la visualisation des résultats, en passant par l'intégration de données et d'idées dans leurs flux de travail quotidiens », indique la filiale.

Accélérer la transformation numérique de ses clients


Concrètement, Google Cloud va utiliser les capacités de Looker en matière d'intelligence artificielle et de big data pour aider ses clients à analyser et à exploiter les données des utilisateurs par milliards. Cette acquisition « nous aidera également à fournir des solutions d'analyse spécifiques à l'industrie dans nos secteurs clés, qu'il s'agisse de l'analyse de la chaîne logistique dans la vente au détail, de l'analyse des médias dans le divertissement, ou de l'analyse de la santé à l'échelle mondiale », poursuit Google Cloud.

L'association de la filiale de Google et de Looker permettra donc bien aux clients d'exploiter leurs données d'une nouvelle manière et de donner un coup d'accélérateur à leur transformation numérique.

Si l'accord est définitif, il est à noter que d'un point de vue juridique, l'acquisition sera effective plus tard cette année.

Modifié le 07/06/2019 à 19h48
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Malin ! YouTube envisage de transférer les contenus dédiés aux enfants sur... YouTube Kids
🔥 Vente privée : un forfait Free 100 Go à 9,99€/mois et un Nokia 3.2 offert !
Galaxy Fold : le vice président de Samsung le dit
Microsoft brevète (aussi) un stylet avec écran tactile pour changer facilement d'outil
Vivo tease la Super FlashCharge : 13 minutes pour recharger une batterie de 4000 mAh
Salon du Bourget - Spacetrain, l'Hyperloop français, espère une mise en service en 2025
Des images réalistes, mais pas factuelles, d'une Nintendo Switch
Test Xiaomi Mi 9T : impressionnant en tout point
Loi mobilité : qu'est-ce que cela change concrètement pour les usagers ?
La nouvelle Kindle Oasis permet de régler la température de couleur pour vos lectures nocturnes
scroll top