Google menace de se retirer d'Australie pour éviter de payer les éditeurs de contenus

23 janvier 2021 à 07h30
20
Google © Shutterstock

C'est une première. Alphabet a menacé l'Australie de bloquer l'utilisation du moteur de recherche Google si le gouvernement australien persistait à forcer le géant californien à rémunérer les médias pour leurs contenus, comme cela est prévu dans un projet de loi.

Google et Facebook, avec son fil d'actualité, sont les seuls visés
par ce « code de conduite contraignant », actuellement à l'étude par le gouvernement et le Parlement australiens. Des millions de dollars de pénalités en cas d'infraction sont en jeu.

Bras de fer à distance entre Google et Canberra

L'entreprise californienne menace de bloquer son fameux moteur de recherche dans toute l'Australie si le pays ne modifiait pas son projet visant à contraindre certaines plateformes en ligne à rémunérer les
éditeurs de contenu.

Ce vendredi 22 janvier, la directrice générale de Google Australia, Mel Silva, a déclaré à l'occasion d'une audition au Sénat australien que le projet tel qu'il est aujourd'hui constitue « le scénario du pire ». En conséquence, s'il venait à être adopté, Google suspendrait immédiatement son moteur de recherche dans le pays. « Si cette version du code devenait une loi, cela ne nous laisserait pas d'autre choix que de suspendre Google Search en Australie », a-t-elle affirmé, selon l'AFP .

Ce à quoi le Premier ministre australien a immédiatement répondu, fermement. « Nous ne répondons pas aux menaces », a affirmé Scott Morrison à l'Associated Press . « L'Australie fait ses propres règles pour les choses que l'on peut faire en Australie. Elles sont faites dans notre Parlement. Elles sont faites par notre gouvernement. Et c'est comme cela que les choses marchent en Australie. »

Des échanges observées dans le monde entier

Ce projet vise uniquement Facebook et Google. L'objectif est que les
deux géants de la tech rémunèrent les groupes de presse, qu'il s'agisse de groupes publics comme privés, pour la reprise de leurs contenus. Mel Silva a insisté, dans son communiqué, sur le fait que Google souhaitait soutenir les médias et suggéré des modifications, notamment vis-à-vis de rémunérations possibles via Google News.

Facebook a fermement rejeté le code, affirmant que les contenus venus de médias australiens seraient rejetés du fil d'actualité si le code
entrait en vigueur en l'état. "La grande majorité des gens qui utilisent Facebook pourraient continuer à le faire, mais nous ne serions plus en mesure de fournir des news", a déclaré devant le Sénat australien Simon Milner, un haut responsable de Facebook.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
18
UncleJul
Parfait, si ils se retirent, cela pavra le chemin à la concurrence, si possible pas « made in USA », histoire qu’on puisse encore bénéficier de la souvraineté de nos pays respectif sans être pris en otage par leurs monopoles.
Lerian
Si c’est vrai, c’est aussi bête qu’arrogant de la part de Google, qui offre quand même un moteur de recherche juste incroyable. Son succès n’est pas usurpé.<br /> Pour Facebook, ça ne m’étonne pas : cette boite cotise sur le narcissisme et le voyeurisme des gens pour se développer, ses dirigeants sont à l’image de ses fervents utilisateurs. On devrait interdire ce truc malsain partout et immédiatement et l’affaire est serait réglée. Il faut ajouter Twitter sur la liste des activités à détruire sans sommations.<br /> C’est bien que les dirigeants du monde entier se réveillent enfin. Les états démocratiques ne sont pas des modèles de vertus, mais on ne peut pas laisser des entreprises, par essence non démocratiques, y faire la pluie et le beau temps. Chacun son job.
neaufles
En plus il y a bien d’autres moteurs de recherches.
keyplus
pas un peu de concurence ca fait du bien
bmustang
l’alternative à google en autralie, mais aussi partout ailleurs, c’est le CERVEAUX des utilisateurs es et rien d’autre.
cirdan
Un Etat qui «&nbsp;ose&nbsp;» tenir tête à des GAFA et c’est tout un évènement. C’est dire à quel point il est ancré dans l’inconscient collectif que ces entreprises surdimensionnées appliquent déjà leurs propres lois.
wannted
J’ai raté une étape ? C’est pas à l’internaute de payer pour le contenu des journaux ?
SlashDot2k19
Très arrogant de la part de Google. Mériterait qu’on lui dise bon vent ! Il y a d’autres moteurs de recherche.
ddrmysti
C’est ni bête ni arrogant de la part de google, suffit de réfléchir un peu. Google a ici un énorme moyen de pression, tant ses services sont devenu indispensable dans le quotidien de la majorité des particuliers, et même dans certaines entreprises. Si demain google débranche le câble, ça va être une catastrophe pour beaucoup de personnes (surtout quand tu vois le nombre de gens qui sont perdu quand le raccourcis de leur navigateur disparait de leur bureau). Par contre pour google, ça ne sera pas forcément une énorme perte, l’australie est un marché, mais surement loin d’être une priorité vu comment on en entend jamais parler.<br /> A l’inverse, si c’est l’Australie qui plie, ça montrera qu’effectivement, les GAFA sont plus puissant que les les gouvernements, et ça risque d’être le premier engrenage de quelque chose de beaucoup plus important.<br /> Pour rappel, il y a quelques années, le gouvernement d’une petite ile en asie (je n’ai plus le nom en tête a voulu obligé les boutiques d’application a mettre en place une politique de remboursement plus à l’avantage de l’utilisateur, apple s’est exécuté mais google a tout simplement fermé le google play dans ce pays, donc ce n’est pas une première pour eux.<br /> C’est exactement le même problème que pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi les constructeurs se lancent dans des procès sur plusieurs années qui leur coute des millions. Le problème n’est pas de savoir qui a raison, mais le résultat peut faire office de jurisprudence, qui peut avoir des conséquences énorme à long therme pour l’un ou l’autre, savoir si oui ou non un peut ou on ne peut pas cloner le travail du concurrent, ou si on peut ou pas lui vendre des licences de technologies à un prix abusif pour tenter de tuer la concurrence.
SlashDot2k19
« Suffit de réfléchir un peu ». Je me passe de ta condescendance merci.<br /> Il est temps que les Etats reprennent les choses en main, les GAFA n’ont plus les pieds sur terre, il est venu le temps des procès pour démantèlement de ces organisations qui s’imaginent être intouchables.
ddrmysti
C’est le problème avec les évidences, les gens qui ne sont pas capable de les voir n’aiment pas qu’on leur fasse remarquer…<br /> Mais ça à part, je suis d’accord avec toi, ces entreprises en arrivent à avoir bien trop de pouvoir et d’incidence sur la vie des gens. Ce genre de bras de fer va justement permettre de voir s’ils sont au dessus des lois et des gouvernement. La réponse probablement dans quelques années suite à des procès à rallonge, ou après un compromis qui permettra à l’un ou l’autre de garder la face après avoir mine de rien baissé son pantalon.
Keoden
Une chose m interpelle tout de meme. Je lis: l’Australie veut mettre une taxe et Google menace de fermer chez eux.<br /> Pourquoi ne dit on jamais: l Australie menace d imposer une taxe et google va peut etre fermer boutique chez eux ?<br /> Qui menace vraiment qui au fond ?
FabriceV
La problématique c’est qu’aujourd’hui il n’existe aucun concurrent du niveau de Google. Si du jour au lendemain celui-ci supprime l’accès à l’ensemble de ses services, ça risque d’être un peu compliqué.<br /> Certes il y a des moteurs de recherche alternatifs, des moyens de faire autrement pour beaucoup de choses (je le sais bien, je viens de changer mon téléphone pour un Huawei !), mais ça serait une catastrophe pour une majorité d’utilisateurs qui ne sont que de simples utilisateurs sans aucune connaissance dans le domaine.<br /> Si demain on supprime l’accès à google, à maps, à gmail, …<br /> La question concerne bien la puissance des Gafa, sociétés privées qui sont en mesure de s’opposer à des états souverains, d’imposer leurs manières de penser, d’autoriser ou non certains à s’exprimer, d’exister sur la toile, et tout ça, sans aucune légitimité électorale mais juste le résultat d’un consumérisme exacerbé.
TofVW
FabriceV:<br /> ça serait une catastrophe pour une majorité d’utilisateurs qui ne sont que de simples utilisateurs sans aucune connaissance dans le domaine<br /> Crois-moi, le bouche à oreille irait très vite, et je pense que tout le monde retrouverait vite ses marques ailleurs, en s’apercevant au passage que Google ne propose pas forcément les meilleurs services.<br /> Ce qu’il faudrait, c’est changer les mentalités maintenant, mais ça, c’est pas gagné.
Philmarc94
Je sens que la Chine vas adorer !!!
Axel-Swailli
Il ne faut pas oublier quel poids peut avoir un Google ou un Microsoft, en supprimant dans un pays l’accés à Google search ce n’est pas qu’un moteur de recherche qui disparait mais tout une suite d’applis en coréllation Maps, Gmail, Drive, ainsi que les applis d’entreprise réunissant tout au même endroit dans Google pour le travail en communauté dans ce cas il ne resterait plus qu’à se rabattre sur la solution Microsoft Office 365, on ne parle pas d’un simple accés à un moteur de recherche mais bien de toute une infrastructure qui déstabilisera certes le particulier mais risque de mettre à mal toutes les entreprises utilisants Google entreprise :’(
Procyon92
La suppression de Google news pour un pays ne changerait rien. La suppression du moteur de recherche montrerait que pour 99% des utilisateurs cela ne changerait rien (a part un bookmark et une page par défaut). Cela fait des années que j’utilise DuckDuckGo. Plus rapide, quasiment pas de pub et 0 tracking. Pour revenir au sujet de départ, personne n’a parlé de la solution atomique de supprimer tous les services …
SlashDot2k19
J’ai pas qu’une adresse e-mail, il y a d’autres moteur de recherche et d’alternative à Google Maps. Je n’utilise plus android. Je m’en cogne de Google.
Allo
J’espère que d’autres pays et notamment l’Europe prendront la même mesure. Google est loin d’être irremplaçable et ces immenses sociétés sont l’ aboutissement du capitalisme: quand un homme ou une nation deviennent esclaves, on peut comparer ça à une drogue, une addiction ; oui le sevrage est douloureux mais on repart libre et sur d’autres bases et on montre aux autres négriers qu’ils peuvent aussi tomber de leur piédestal.
HugeOgS
Hé ben, après toutes ces années à avoir enrichit leur moteur de recherche grâce à toutes les recherches qu’ont effectuées les utilisateurs ; c’est «&nbsp;petit&nbsp;», et d’une grande bassesse, de la part des dirigeants de Google, de menacer un pays tout entier de le retirer après qu’ils aient bénéficié de l’IA de recherches faites par les internautes…
HugeOgS
Parce que, aujourd’hui, tu penses vraiment que les choses sont simples ? et qu’elles ne sont pas compliqués justement à cause d’eux ?
HugeOgS
Ah mais il serait insolent de dire que c’est la faute à Google de réunir tous les comptes en une seule plate-forme logistique et depuis un seul compte. Et de dire aussi qu’ils ne l’ont pas dit serait faux car c’est indiqué toujours avec précision dès lors que l’on ouvre un compte chez eux. Et ce ne sont pas les seuls à le faire. En effet, Amazon, par exemple regroupe là-aussi toutes ses applications et les lancements de leurs programmes depuis 1 seul et unique compte. Dès lors qu’un titre musical est acheté, ce titre est attribué au compte et donc relié à toutes leurs autres applications. Ce n’est pas nécessairement une critique : ils l’indiquent clairement à l’ouverture, mais aussi à la fermeture du compte. Lors que l’on ferme un compte chez eux, ils nous rabbachent plusieurs fois que tous les achats sont définitivement perdus après la clôture du compte (les titres musicaux, les jeux vidéo, les livres dématérialisés, etc.). Il serait donc insolent de les critiquer vu qu’il appartient quand-même à tout utilisateur de faire ce qu’il veut.<br /> Même s’il y a probablement une part de Paresse là-dedans chez les particuliers, ce n’est pas tout à fait pareil dans les entreprises, qui ferait, par contre là, plutôt preuve de luxure et que ce n’est que par attrait du profit au détriment de la liberté dans le travail. Quoi qu’il en soit, c’est à peu près pareil : le travail enregistré sur les applications de Google sont elles-aussi attribuées à compte Google. Et qu’on ne vienne pas leur reprocher de ne pas les avoir prévenus ! c’est écrit clairement à l’ouverture et fermeture de compte.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Sa création, ses dates-clés,... l'histoire de Twitter résumée en 7 minutes
Soldes : le Fire TV Stick 4K d'Amazon est toujours en promo ce week-end
Soldes Amazon : 250€ de réduction sur la barre de son Sony HT-ZF9
Soldes Amazon : nouvelle baisse de prix sur la souris Logitech G903 Lightspeed
Chute de prix pour le SSD SanDisk Ultra 2To pour les Soldes Amazon
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Mini critique WandaVision (S01E01E02)
Haut de page