Le navigateur Edge va s'attaquer aux vidéos qui se lancent automatiquement

© Clubic

La lecture automatique des vidéos pourrait être en partie bloquée par défaut sur le navigateur Microsoft Edge .

Les vidéos en lecture automatique consomment beaucoup de ressources et peuvent gâcher l'expérience utilisateur. Microsoft en a conscience et veut proposer des outils aux utilisateurs de son navigateur Edge pour s'en débarrasser.

En test sur Edge Canary

Actuellement, deux options sont disponibles dans les paramètres. L'une, activée par défaut, autorise la lecture automatique avec audio. L'autre permet de désactiver le lancement automatique d'une vidéo, mais seulement sur un site déjà visité.

Sur Edge Canary (version bêta), Microsoft teste le passage à l'option de limitation de la lecture automatique des vidéos par défaut, qui n'aurait donc plus besoin d'être activée manuellement. Un changement qui pourrait débarquer sur la version stable du navigateur prochainement.

Ajoutons pour finir qu'il est possible de bloquer purement et simplement toutes les vidéos qui voudraient se lancer sans le consentement de l'utilisateur. Toutefois, cette fonction est instable et peut faire bugger les pages web, c'est pourquoi elle n'est pas proposée dans les paramètres, mais seulement dans les flags.

Source : Techdows

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
14
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Quel est le meilleur service de SVoD pour vos films et séries du week-end ?
PlayStation : plus de 40 jeux et DLC devraient bientôt être disponibles sur Steam
Le gouvernement américain suspend (définitivement ?) le ban de Xiaomi
Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ?
Le nouveau Google Assistant prend des couleurs pour l'arrivée d'Android 12
Première séquence de gameplay et première cinématique pour Total War: Warhammer 3
Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?
Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Haut de page