IE9 bêta : que vaut le nouveau navigateur de Microsoft ?

16 septembre 2010 à 09h26
0

Une interface simplifiée et quelques nouveautés

Prise en charge des standards et performances seront sans doute les principaux centres d'intérêt des technophiles, mais il ne faut pas oublier qu'un navigateur, c'est avant tout une interface que l'on est amenée à côtoyer quotidiennement. Mieux vaut donc que celle-ci réponde parfaitement à nos besoins ! Avec IE9, Microsoft a fait le choix de la simplicité et de l'intégration au système. Cette bêta signe donc la disparition de certaines fonctionnalités (ou leur non activation par défaut), comme les Onglets rapides par exemple, mais ouvre aussi de nouvelles perspectives, notamment grâce à la possibilité de profiter, sous Windows 7, de menus de navigation propres à chaque site directement depuis la barre de lancement rapide.

Barre d'adresse et champ de recherche

Premier élément vers lequel tourner les yeux, après avoir procédé à l'installation - et redémarré Windows... : la barre de recherche, dont on découvre qu'elle n'est plus accompagnée du traditionnel champ de recherche. Comme Firefox ou Chrome, IE9 profite en effet d'une barre d'adresses dite « intelligente », au sein de laquelle on pourra aussi bien entrer une adresse de site qu'effectuer une recherche à l'aide de simples mots clés. Appelé One Box chez Microsoft, le moteur de suggestion saura alors retourner des résultats issus du moteur de recherche utilisé par défaut (Bing vous sera conseillé, mais il est possible d'opter pour le moteur de son choix), mais aussi piocher dans votre historique ou vos favoris pour retrouver une page déjà visitée.

0190000003553462-photo-ie9-recherche-loutre.jpg

A la façon de ce que proposent des moteurs de recherche comme Bing ou Google, certains services pourront s'afficher dès la recherche. La requête « weather san francisco » retourne par exemple un condensé des informations climatiques du jour sans qu'il ait été nécessaire d'appuyer sur entrée. A l'extrémité de la One Box, on observe enfin un menu déroulant qui permettra de retrouver ses favoris ou les dernières pages consultées.

0190000003552980-photo-ie9-beta-m-t-o-one-box.jpg

A droite de cette barre de recherche dont la taille est fixe apparait la liste des onglets ouverts. Un choix contestable, puisque la place accordée est logiquement bien moins importante que dans une configuration où les onglets occupent toute la largeur de l'écran. Avec deux ou trois onglets ouverts, aucun problème, mais la donne est susceptible de se corser lorsqu'on atteint dix, vingt ou trente pages ouvertes simultanément, d'autant que le titre des pages n'est pas toujours correctement affiché au survol. Clairement pensée pour les écrans « larges » (16:10 ou 16:9), cette implémentation fera sans doute râler les irréductibles du 4:3, chez qui la place accordée aux onglets sera réduite à la portion congrue. Elle présente en revanche l'intérêt de réduire la hauteur générale de cette portion du navigateur, ce qui fait remonter d'autant le contenu de la page.

0190000003553470-photo-ie9-beaucoup-d-onglets.jpg

Moins de menus, moins de boutons

Du côté des outils propres au logiciel, Microsoft a pris le parti de se faire le plus discret possible, voire de s'effacer pour laisser place aux contenus Web proprement dit - ce qui, on le verra, a fait partie des axes de développement revendiqués par l'éditeur. Exit donc le logo IE ou les barres de menu : l'interface d'IE9 se contente des fondamentaux : page suivante et précédente, rafraichissement, mode de compatibilité avec les versions précédentes si nécessaire, favoris, réglages, retour à l'accueil... et c'est tout. Un menu plus traditionnel pourra toutefois être affiché à l'aide de la touche Alt, selon le procédé déjà employé dans l'explorateur de Windows 7.

Les onglets compatibles Aero Snap

Introduite avec Windows 7, la fonction Aero Snap vise à faciliter le placement des fenêtres à l'écran. Elle propose par exemple l'ajustement automatique de la taille de ces dernières de façon à ce que deux pages soient affichées côte à côte sans se chevaucher. IE9 s'intègre à cette dynamique et l'on pourra ainsi très simplement extraire un onglet d'une instance du navigateur pour l'afficher en parallèle d'un autre, sans interruption du moteur de rendu (une vidéo en cours de lecture ne sera pas stoppée par exemple).

Des messages d'alerte moins intrusifs

Entre autres modifications, on apprécie de ne plus voir surgir une fenêtre interrompant la navigation dès qu'une action requiert une prise de décision ou dès qu'une alerte est déclenchée. IE9 introduit en effet un nouveau système de notifications qui prennent la forme d'un bandeau sur fond blanc, placé en bas de la fenêtre.

0230000003552982-photo-ie9-notifications.jpg

Les sites que vous préférez

A l'ouverture d'un nouvel onglet, l'internaute se verra proposer une sélection de dix adresses, intitulée « Les sites que vous préférez », qui ne sont pas forcément les sites les plus fréquemment visités. Microsoft n'a pour l'instant pas expliqué comment était opérée cette sélection. C'est sur cette page que l'on retrouvera la possibilité de restaurer la dernière session de navigation effectuée sur la machine utilisée, ou un rappel automatique des derniers onglets fermés.

Intégration à Windows 7

Via un simple glisser déposer, on pourra en sélectionnant le favicon du site ouvert dans IE9 « épingler » ce dernier à la barre de lancement rapide, où il figurera alors aux côtés des logiciels disposant d'un raccourci. En cliquant sur ce raccourci, on obtiendra alors le lancement d'une nouvelle instance d'IE9 s'ouvrant directement sur le site concerné. Petit détail cosmétique : les boutons servant à la navigation (précédent / suivant) adoptent alors la couleur dominante du logo du site concerné - rouge par exemple dans le cas de Clubic.

0190000003553466-photo-clubic-ie9.jpg

Prolongement de la logique adoptée avec les « connecteurs » d'IE8, cette possibilité de placer un raccourci directement sur l'un des éléments constitutifs du système s'accompagne d'une fonctionnalité baptisée Jump List, qui permet aux éditeurs de sites Web de personnaliser le menu contextuel associé à leur site.

Avec Facebook, qui profite déjà de cette option, on obtient ainsi, lors d'un clic droit sur le raccourci, des liens proposant un accès direct aux principales fonctions du site. La fonction n'a pas encore été implémentée sur Clubic, mais ce menu pourrait par exemple nous permettre de proposer des liens vers l'Actu, les Dossiers, la Logithèque ou les forums de discussion, sans qu'il soit nécessaire de passer par la page d'accueil.

012C000003553458-photo-ie9-beta-jumplist-clubic.jpg

A terme, cette fonctionnalité devrait permettre l'affichage d'informations « en temps réel » : comprendre ici sans rafraichissement manuel effectué par l'utilisateur. Le raccourci vers une boite de réception Windows Live (Hotmail) pourrait ainsi s'enrichir d'une petite bulle indiquant le nombre de messages non lus, ou l'arrivée d'une nouvelle demande de mise en relation. Un service de musique en ligne pourrait quant à lui fournir des contrôles rapides accessibles au survol. Aujourd'hui, Microsoft indique que plus de 70 sites parmi lesquels Facebook, Twitter et quelques grands médias américains ont adopté le procédé.

012C000003553460-photo-ie9-beta-jumplist-twitter.jpg

Enfin, on notera la possibilité systématiquement offerte de démarrer cette instance du navigateur en mode « in private », ce qui signifie que l'historique, les cookies et les autres données liées au surf ne seront pas sauvegardés sur la machine, avant de conclure sur la totale impossibilité, au moins sur cette bêta, de personnaliser l'interface du logiciel.
Modifié le 15/07/2019 à 09h44
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Devenez rédacteur

Si vous êtes expert ou passionné de nouvelles technologies et que vous aimez écrire, n’hésitez pas à nous contacter !

Nous écrire
scroll top