🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Google s’excuse après la découverte d’un micro caché dans une alarme Nest

23 février 2019 à 11h02
9
Nest Secure

Pour Google, la polémique déclenchée par la découverte de ce micro oublié sur la fiche technique n'a pas lieu d'être. L'entreprise plaide l'oubli et s'excuse auprès de ces clients pour le désagrément.

Une polémique ? Quelle polémique ? Google se pose très sérieusement la question après avoir annoncé il y a quelques jours que son alarme Nest Security allait intégrer Google Assistant.

Google fait profil bas et s'excuse pour cette maladresse

Cette mise à jour impliquait donc que l'objet possédait un micro mais l'entreprise n'avait jamais communiqué sur ce composant. Les utilisateurs se sont alarmés que Google l'ait utilisé dans le dos des utilisateurs pour les espionner.

Après quelques jours de silence, Google communique enfin sur le sujet et s'excuse auprès de ses clients. « Le microphone intégré à l'appareil n'a jamais été conçu pour être un secret et aurait dû figurer dans les spécifications techniques. C'était une erreur de notre part. Le microphone n'a jamais été activé et n'est activé que lorsque les utilisateurs activent spécifiquement l'option », a déclaré l'un des portes-parole de l'entreprise, Nicol Addison, dans un mail adressé à TechCrunch.

Cette affaire ne pouvait tomber plus mal

Toutefois Google ne comprend pas la polémique autour de ce simple micro et indique qu'il est normal que des systèmes d'alarme en intègrent un ou plusieurs pour détecter les sons suspects, comme une fenêtre brisée par exemple.

Les entreprises de sécurité proposant des alarmes pour la maison ne sont néanmoins pas Google, connu pour engranger et utiliser les données personnelles de ses utilisateurs. Si l'argument est compréhensible, le moteur de recherche a très mal communiqué tout au long de cette affaire, et plus encore dans une période où les géants de la tech font face à une défiance des utilisateurs comme des pouvoirs publics sur leur gestion de la vie privée.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
0
Judah
On planque des micros et peut être même des caméras, mais pour le compte de qui ?.. Surement pas Huawei cette fois.
Jay92
Si ça se trouve les complotistes on raison et le gouvernement nous espionne bien.
jedi1973
Si on est pas au courant qu’il y a un micro, personne ne peut verifier une quelconque activation au nez et a la barbe du client ( activé lors d’une mise a jour, et desactivé 1 ou 2 mises a jours apres, ni vue ni connue ). Et l’excuse est grosse ( plus le mensonge est gros, plus ca passe ?) d’avoir “oublier” sur toutes les notices, spec, descriptif, etc…
PierreKaiL
Impensable et on peut voir que la raison est grossière et ça passe.
bmustang
Google est coupable de trahison envers ses utilisateurs et l’affaire doit être traduite en justice pour dommage et réparation. Ce n’est pas avec des excuses qu’il va retrouver la confiance des utilisateurs. C’est une intrusion et violation sur la vie privée que ses pourris nous préparent
bmustang
C’est avec un nest que mediapart a coincé les 2 potes pourris qui se retrouvent dans une cellule maintenant
bmustang
Pour des spécialistes de la protection blabla… ils font amateurs ses deux ploucs
Blap
Ce n’est pas etre complotiste que d’affirmer que les gouvernements nous espionnent. C’est un fait.<br /> Ils s’espionnent aussi entre eux.
fg03
Blap<br /> Et le pire c’est que ce sont les utilisateurs qui installent tout cela gratuitement pour que les états puissent espionner tranquillement<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Kia se rue sur l’électrique : les contours d’un nouveau modèle teasé avant Genève
Microsoft met en garde l'UE contre des cyberattaques lors des élections européennes
Amazon Studios veut sortir 30 films par an
Sony vous offre Rainbow Six Siege si vous adhérez à un an de PS+
Vente Flash Fnac : TV Samsung, LG et Sony à prix cassés
L'étonnant jouet IKEA qui pourrait nettoyer nos rivières
🔥 Le top bons plans Amazon : les best-sellers de la semaine à prix cassés
Des outils effrayants pour simuler la montée du niveau des océans
Apex Construct, Gmail, Netflix, Polestar 2 : les actus tech' de la semaine
Haut de page