Lima : partager ses fichiers entre plusieurs appareils, sans cloud

Audrey Oeillet et Guillaume Belfiore
13 juin 2014 à 10h20
0
Financé avec succès sur Kickstarter, Lima est un petit appareil conçu par des Français qui permet de centraliser chez soi l'ensemble de ses fichiers pour y accéder depuis plusieurs appareils, qu'ils soient portables ou non.

La synchronisation de dossiers et de fichiers en temps réel est un avantage notamment proposé par le cloud : en multipliant les sauvegardes, on a ainsi peu de risque de perdre définitivement ses données. L'impératif dans ce genre de situation : stocker ses fichiers sur un serveur distant qui va se charger de les cloner sur différents supports. Cette nécessité de partager ses données via un service n'existe pas avec Lima.

000000C807430429-photo-lima-1.jpg
000000C807430431-photo-lima-2.jpg

Financé via Kickstarter où il a récolté 1,2 million de dollars - une première pour un produit français - Lima est un petit boitier de quelques centimètres de long. Il dispose d'une connectique USB, qui permet de brancher un disque dur externe, sur lequel viendront se stocker les fichiers partagés. La connexion au réseau se fait via un câble Ethernet qui relie Lima à une box ou un routeur. Enfin, le boîtier se connecte au secteur. Récemment, la société a également levé 2,5 millions de dollars auprès du fond d'investissement Partech Ventures.

Par le biais d'applications iOS et Android, mais également sur ordinateurs, Lima se charge ensuite de faire des copies des fichiers partagés sur tous les supports concernés, et ce en temps réel. La modification d'un fichier - l'orientation d'une photo, par exemple - est également immédiatement prise en compte. Toutefois Lima se distingue d'un boitier PogoPlug ou d'un NAS de Synology en proposant toute une couche d'abstraction logicielle sur Windows, OS X et Linux. Celle-ci remplacera directement le système de fichiers virtuel. Le disque en réseau sera ainsi d'emblée reconnu par les applications installées sur les ordinateurs et se présentera sous la forme d'un espace de stockage unifié. Dans le cas d'un smartphone ou d'une tablette, aux capacités moindres par rapport à un ordinateur de bureau, les fichiers peuvent être visualisés à distance et téléchargés au cas par cas pour économiser l'espace de stockage du terminal.

Interrogé par nos soins le mois dernier, le co-fondateur et PDG Séverin Marcombes, expliquait percevoir plusieurs opportunités pour multiplier les revenus. La société pourrait commercialiser des services tiers comme des sauvegardes régulières sur serveurs distants en partenariat avec de sociétés de type BackBaze ou Crashplan ou encore de signer avec un prestataire d'impression de photos.

Comme nous l'avons précédemment évoqué, Lima a pris part au Pulse Contest qui s'est déroulé à Lyon au mois de mai. La société a reçu cette semaine 15 000 euros en se positionnant en seconde place dans la catégorie des objets connectés et 15 000 euros supplémentaires pour l'obtention du prix Presse décerné par Clubic Pro, Acteurs de l'Economie et les Echos. Ce petit boitier a plusieurs avantages : il est discret, simple d'utilisation, et permet à son possesseur d'avoir le contrôle local de son contenu. La limite de stockage est déterminée par le disque dur qui est relié, puisque c'est lui qui centralise les données partagées, mais il est possible de connecter jusqu'à 8 disques dur au boitier en utilisant un hub.

01C2000007430433-photo-lima-3.jpg

Pour le moment commercialisé en ligne uniquement sur invitation, le Lima serait disponible dans les prochaines semaines au plus grand nombre, à un tarif d'environ 150 euros. Notons par ailleurs qu'aucun abonnement supplémentaire n'est nécessaire pour l'utiliser.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top