Pourquoi utiliser un VPN pour ses transactions cryptos ?

31 janvier 2024 à 10h20
Sponsorisé par
NordVPN
Sponsorisé par NordVPN
Pourquoi utiliser un VPN pour ses transactions cryptos ?
Pourquoi utiliser un VPN pour ses transactions cryptos ?

Nul besoin d’être un as de la finance pour investir dans les cryptomonnaies. Aujourd’hui très accessibles au grand public par l’intermédiaire de plateformes comme Binance ou Kraken, les cryptos s’achètent et s’échangent presque aussi communément que n’importe quelle autre devise plus traditionnelle.

Pour autant, leur caractère volatil et leur valeur souvent élevée en font la cible de gouvernements répressifs et de hackers. Voici comment réaliser des transactions crypto anonymes, en toute sécurité, à l'aide d'un VPN.

Des gouvernements hostiles aux cryptos

Parce qu’elles échappent aux autorités financières, certains gouvernements restreignent, voire interdisent totalement l’usage des cryptomonnaies. Selon un rapport du Global Legal Research Directorate (pôle de la bibliothèque de droit du Congrès américain) publié en novembre 2021, on dénombre actuellement une cinquantaine de pays interdisant implicitement ou explicitement l’utilisation et la circulation des cryptomonnaies sur leur territoire. En marge de ces pays, d’autres États ont choisi de légaliser les cryptomonnaies, mais les soumettent à des restrictions législatives précises.

Les raisons invoquées sont nombreuses. Certains États dénoncent la volatilité des devises comme le Bitcoin ou l’Ether, contrairement aux devises mondiales, émises et contrôlées par les banques centrales.

D’autres y voient une porte grande ouverte sur le développement des marchés illégaux à l’image de Silk Road, dont la fermeture en 2013 avait conduit à une saisie de plus de 1 milliard de dollars en bitcoins, le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale ou le financement du terrorisme, favorisés par la nature décentralisée des cryptomonnaies (opérations difficilement traçables).

Persiste enfin le débat international concernant la catégorisation des revenus issus des cryptomonnaies, et donc la manière dont ils doivent être imposés. Car si de nombreux pays sont aujourd’hui en mesure de taxer les cryptos, les lois financières propres à chaque territoire empêchent l’établissement d’un cadre universel.

Quels pays restreignent l’utilisation des cryptomonnaies ?

Selon le Financial Times, cité par Statista en juin 2021, les États ayant légalisé l’usage des cryptos sous conditions se divisent en deux catégories : les pays interdisant les transactions bancaires, comme l’Équateur, le Nigéria ou l’Arabie Saoudite, et les pays interdisant les paiements, à l’image de la Turquie ou de l’Indonésie.

Il existe par ailleurs des disparités d’ordre légal au sein d’un même État. On pense par exemple au Canada qui, depuis 2022, limite les investissements cryptos à 30 000 dollars par an, exception faite du Bitcoin, de l’Ethereum, du Litecoin et du Bitcoin Cash. Le modèle gagne d’ailleurs en complexité, alors même que les provinces de l’Alberta, de la Colombie britannique, du Québec et du Manitoba ne sont pas concernées par cette réglementation applicable au reste du territoire canadien.

Quels pays restreignent l’utilisation des cryptomonnaies ?
Quels pays restreignent l’utilisation des cryptomonnaies ?

Quels pays interdisent totalement l’utilisation des cryptomonnaies ?

La liste est certes réduite, mais ne cesse de s’allonger au fil des années. Pour reprendre les chiffres du rapport du Global Legal Research Directorate, on dénombrait 51 pays ouvertement hostiles à l’utilisation des cryptomonnaies fin 2021. Parmi ces États, 9 d’entre eux les interdisaient explicitement, à savoir l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, l’Égypte, l’Irak, le Qatar, Oman, la Chine et le Népal.

D’autres régions du monde ne disposent pas de lois interdisant spécifiquement l’utilisation des cryptomonnaies, bien qu’elles les bannissent officieusement. Parmi les 42 concernées, on peut citer la Bolivie, la Moldavie, la majorité des pays du continent africain, le Kazakhstan ou encore le Vietnam.

Ces listes ne sont pas figées et il n’est pas rare de constater des évolutions, ou plutôt des régressions légales dans le traitement des cryptomonnaies.
C’est par exemple le cas de la Chine qui, en 2013, déclarait le Bitcoin comme un bien virtuel, autorisant les internautes à participer librement aux échanges de la devise en ligne. Plus tard, cette même année, des régulateurs financiers, dont la Banque Populaire de Chine, ont interdit aux banques et aux prestataires de services de paiement de proposer des services liés au Bitcoin.
En septembre 2017, Pékin prohibait officiellement les ICO (levées de fonds nécessaires au lancement de nouvelles cryptomonnaies) dans l'objectif de « protéger les investisseurs », et interdisait aux plateformes d'échanges crypto de convertir des monnaies scripturales (argent des comptes courants) en cryptomonnaies – et réciproquement.

Début 2022, les cryptos étaient définitivement bannies du territoire.
Cette série de décisions a naturellement fait fuir de nombreuses plateformes du pays, laissant les internautes chinois sans autre solution que de se regéolocaliser à l’aide de VPN pour espérer poursuivre leurs transactions. À condition toutefois de ne pas se faire prendre.

L'Inde est également connue pour ses positions radicales sur le sujet, le pays ayant d'ores et déjà annoncé vouloir rendre la simple possession de cryptoactifs illégale et condamnable d'une peine de prison. Dans ce contexte, un VPN permettrait aux internautes de contourner les limitations imposées par les fournisseurs d'accès à internet et les institutions financières en leur faisant croire qu’ils ne sont pas physiquement localisés dans le pays.

Les hackers ne sont jamais loin

Si vous vous intéressez de près aux cryptomonnaies, vous devez savoir qu'il n'existe aucune garantie ou protection en cas de pertes imputables à un piratage (hackers ou logiciels malveillants). Il incombe donc aux utilisateurs et utilisatrices d'assurer leurs arrières et de sécuriser correctement leur Wallet.

On en profite pour rappeler qu’il est important de ne pas seulement s'en remettre aux plateformes d'échanges pour sécuriser ses devises : elles ont prouvé, à plusieurs reprises, qu'elles n'étaient pas infaillibles, en témoignent les scandales de DragonEX et Cryptopia.

Grâce à un protocole de tunneling fiable et un algorithme de chiffrement solide, un VPN ajoute une couche de sécurité à celles mises en place par les services de gestion et d'échanges (Binance, Coinbase, Kraken, etc.). De cette manière, même si vous devez effectuer des opérations sur un Wi-Fi public non sécurisé, vos données et vos finances restent à l'abri des regards indiscrets et, dans les cas les plus critiques, des vols de données et de cryptomonnaies.

Les hackers ne sont jamais loin
Les hackers ne sont jamais loin

Vie privée et cryptomonnaies : anonymat ou pseudonymat ?

Penser que la blockchain garantit l’anonymat complet des transactions est une idée reçue. Il faut en effet savoir que chacune des opérations effectuées depuis une plateforme de gestion et d’échange de cryptos est identifiée par l’adresse unique du Wallet avant d’être consignée dans un registre public. Par conséquent, quiconque connaît et votre nom, et l’adresse de votre Wallet peut prendre connaissance de toutes vos transactions.

L’anonymat des utilisateurs et utilisatrices est également mis en péril par le KYC (Know Your Customer), procédé de plus en plus utilisé par les plateformes d’échanges pour authentifier le compte (requiert de fournir des informations personnelles précises en complément d’une pièce d'identité). Couplées à l’adresse IP des internautes, et donc à une estimation de leur position géographique réelle, ces informations révèlent suffisamment de détails sur leur profil pour que l’on puisse les identifier. Il faudra alors prêter attention au pays de domiciliation de votre plateforme d’échanges pour obtenir la certitude que vos données personnelles ne pourront être communiquées aux autorités en cas de requête officielle.

Un bon VPN intègre de suffisamment d’options (kill switch, serveurs obfusqués, etc.) et de technologies solides pour masquer efficacement l’adresse IP et prémunir les internautes contre des fuites de données compromettantes (IPv4, IPv6, WebRTC, DNS).

Un VPN pour sécuriser ses transactions crypto

Vous l’aurez compris, pour protéger au mieux son portefeuille de cryptos et ses transactions, mieux vaut protéger ses activités à l’aide d’un VPN de la trempe de NordVPN.

Édité par l’entreprise Nord Security, NordVPN coche toutes les cases lui permettant de se positionner comme l’un des meilleurs VPN actuels. Domicilié au Panama, juridiction VPN considérée comme un data haven et donc favorable au respect de l’anonymat, le service applique une politique très stricte de non-journalisation. En clair, rien de ce qui transite par les serveurs du fournisseur n’est enregistré.

NordVPN
NordVPN

Cette garantie s’accompagne d’une infrastructure propriétaire, entièrement administré par NordVPN, équipé de stockage RAM à 100%. Ce dernier point est important puisque la RAM, ou mémoire volatile, ne peut stocker durablement les données qui y transitent. Contrairement aux traditionnels disques durs qui impliquent de réécrire par-dessus des données pour les effacer, ou de réinitialiser manuellement les espaces de stockage occupés, la mémoire RAM se vide instantanément et définitivement à chaque redémarrage des serveurs sur lesquels elle opère.

Au-delà de ses considérations très techniques, NordVPN dispose d’une infrastructure étendue (plus de 5 500 serveurs répartis dans près de 60 pays), composée de serveurs spéciaux, idéaux pour sécuriser vos cryptomonnaies. On pense, par exemple, aux équipements Onion over VPN (protection de l’IP dès le nœud d’entrée), aux serveurs obfusqués (trafic VPN dissimulé dans du trafic HTTPS standard pour rendre le VPN indétectable) ou aux doubles VPN (la connexion circule via deux serveurs VPN au lieu d’un seul pour renforcer l’anonymat de l’appareil source).

NordVPN
NordVPN

Parce qu’il n’est pas rare que les IP fournies par les VPN soient blacklistées par certaines plateformes d’échanges de cryptos en ligne, NordVPN propose également un service annexe d’adresses IP dédiées, offrant à ses abonnés la possibilité de disposer d’une IP VPN personnelle. Attention toutefois, le caractère unique de ces IP peut permettre à des tiers de tracer vos activités.

Toutes les connexions et données de trafic sont sécurisées par des protocoles VPN de pointe (OpenVPN TCP/UDP, NordLynx), compatibles avec l’algorithme de chiffrement AES-256. En d’autres termes, une fois protégée par NordVPN, votre connexion ne peut être interceptée – le protocole VPN isole le trafic VPN du reste du trafic internet public –, encore moins lue – AES-256 est, encore aujourd’hui, réputé pour son inviolabilité.

NordVPN
NordVPN

Afin de renforcer la confidentialité et la sécurité des données personnelles, NordVPN dispose bien évidemment d’un kill switch et prend en charge les DNS personnalisés. Depuis peu, le service embarque un module de Protection Anti-menaces, outil pensé pour bloquer les sites web malveillants, le suivi en ligne, les publicités intrusives et frauduleuses, le téléchargement de malwares. Dans le cadre de la gestion d’un Wallet et de transactions de cryptomonnaies, cette option prévient les risques liés aux tentatives de piratage et d’arnaque.

Disponible sur l’ensemble des plateformes desktop (Windows, macOS, Linux) et mobiles (Android, iOS), le service autorise la connexion au service sur 6 appareils en même temps. Pour un maximum de sécurité et d’anonymat, le fournisseur prend en charge l’authentification à double facteur et permet de régler son abonnement NordVPN… en cryptomonnaies.

Un VPN, oui, à condition d’adopter des réflexes de sécurité élémentaires sur Internet

Bien qu’un VPN constitue une excellente solution pour protéger vos activités en ligne, il reste important d’adopter de bonnes pratiques générales lorsque vous surfez sur le web :

  • Utilisez un navigateur web sécurisé, auquel vous pouvez faire confiance, comme Epic, Sphere ou Brave, qui aideront à prévenir le fingerprinting, une méthode de tracking pernicieuse ;
  • À défaut d'utiliser une solution sécurisée, de nombreuses extensions sont disponibles pour sécuriser des navigateurs comme Chrome, Edge, Opera ou Firefox. Un bloqueur de publicité et un module HTTPS Everywhere constituent de bons premiers choix ;
  • Créez des adresses mail anonymes à l’aide de plateformes spécialisées comme Proton Mail pour vos créations de comptes utilisateur ;
  • Adoptez plusieurs pseudonymes et surnoms ;
  • Créez des mots de passe complexes à l’aide de gestionnaires de mots de passe sécurisés comme KeePass, 1Password ou… NordPass.
NordVPN Essentiel
NordVPN Essentiel
  • storage 5873 serveurs
  • language 60 pays couverts
  • lan 6 connexions simultanées
  • mood Essai gratuit 30 jours
  • description Pas de log de données
9.7

Figure de proue des VPN, NordVPN continue d'évoluer à marche forcée. Ses performances sont montées d'un cran grâce au déploiement d'un parc de serveurs RAM 10 Gb/s et de son protocole NordLynx. Outre des applications bien construites, il se distingue par ses très bonnes performances et son excellente stabilité. Un service que l'on ne peut que vous recommander et qui rivalise sérieusement avec ExpressVPN et CyberGhost en matière de rapport qualité-prix. L'abonnement NordVPN Avancé inclut VPN + NordPass (gestionnaire de mots de passe) tandis que la formule NordVPN Premium inclut VPN + NordPass + NordLocker (Stockage cloud sécurisé)

Lire le test complet Essayez NordVPN Essentiel maintenant !
Avantages NordVPN Essentiel
  • Excellentes performances
  • Streaming (dont Netflix US) et accès TV très efficaces
  • Très grand nombre de serveurs
  • Serveurs RAM colocalisés infogérés
  • Réactivité du support client
Inconvénients NordVPN Essentiel
  • Configuration routeur complexe
  • Pas d'infos sur l'état de charge des serveurs

Le Studio Clubic

Le Studio Clubic est le créateur de contenus originaux pour les partenaires de Clubic. Derrière Le Studio Clubic se cache une équipe experte dans le brand content et le content to commerce, qui propos...

Lire d'autres articles

Le Studio Clubic est le créateur de contenus originaux pour les partenaires de Clubic. Derrière Le Studio Clubic se cache une équipe experte dans le brand content et le content to commerce, qui propose des contenus de qualité pour connecter nos annonceurs avec nos lecteurs.

Lire d'autres articles
Article proposé et conçu par Clubic en partenariat avec NordVPN
Lire la charte de confiance
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page