Est-ce qu’un VPN me protège en cas d’utilisation d’un wifi public ?

25 septembre 2020 à 10h43
0
VPN Mobile Voyage

En voyage, dans un aéroport, un hôtel ou tout simplement dans un café en bas de chez soi, bon nombre de personnes se connectent au wifi proposé gracieusement par certaines entreprises et institutions. En effet, depuis de nombreuses années, ces hotspots sont de plus en plus plébiscités. Et pour cause, les Français ont du mal à décrocher de leur smartphone, tablette et autres appareils numériques. Se séparer d'Internet et sa vaste toile n'est pas si facile ! Mais ces points d'accès Internet ouverts à tous peuvent être particulièrement dangereux du fait de leur sécurité minimaliste. Beaucoup se posent alors la question : est-ce qu'un VPN protège mon anonymat en cas d'utilisation d'un wifi public ? Ma navigation est-elle confidentielle ou suis-je à la merci de pirates et de tiers peu recommandables? Réponse dans cet article.

Virtual Private Network : qu'est-ce qu'un VPN et comment cela fonctionne ?

Pour commencer, il est indispensable de bien comprendre le mode de fonctionnement d'un VPN. Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas les mots tunnel informatique sécurisé, adresse IP masquée, cryptage des données et autres joyeusetés.

Qu'est-ce qu'un VPN ?

Un VPN ou Virtual Private Network (réseau privé virtuel pour les non-anglophones) est une simple application (ou logiciel) à télécharger et installer sur tous les appareils : ordinateurs portables, tablettes et bien évidemment, smartphones.

Qu'ils soient proposés gratuitement ou moyennant quelques euros par mois, tous les VPN ont le même rôle : celui d'assurer votre protection en ligne. Pour cela, ils sont chargés de crypter votre trafic Internet et masquer votre adresse IP (le numéro d'identification de votre appareil) en créant un tunnel informatique sécurisé à l'intérieur du réseau commun.

Si vous n'avez pas compris un traître mot du paragraphe précédent, pas de panique ! Nous y reviendrons après. La seule chose vraiment essentielle à retenir, c'est que les VPN, malgré leur nom compliqué, sont très faciles à utiliser : il suffit de cliquer sur un bouton pour obtenir une connexion Internet sécurisée.

Le fonctionnement d'un VPN

Pour comprendre comment un VPN vous protège en cas d'utilisation d'un wifi public, vous devez déjà saisir comment le web fonctionne sans VPN.

C'est assez simple : Internet peut être vu comme une gigantesque machinerie dont chaque appareil numérique (ordinateurs, smartphones, serveurs, etc.) est connecté grâce à un système de canalisations d'eau communes. Pour communiquer entre eux, ils empruntent ces dernières : l'eau représente ici vos données informatiques. Sans VPN, quiconque connecté à ce dédale de tuyaux peut voir et se servir de votre eau : elle est totalement accessible.

En revanche, si vous utilisez un VPN, le logiciel va glisser un tuyau hermétique à l'intérieur de la machinerie. Ainsi, vous êtes toujours connecté à l'ensemble de la machinerie, mais votre eau, quant à elle, sera soigneusement stockée dans votre tuyau. Personne ne pourra donc y avoir accès.

Ce tuyau n'est autre que le tunnel informatique sécurisé. À l'intérieur, vos données sont cryptées afin de rester complètement inexploitables, car illisibles, si quiconque parvient malgré tout à percer votre tuyau (ce qui représente une tâche déjà très complexe).

Pour mettre en place ce tunnel informatique sécurisé, le VPN va s'appuyer sur un de ses serveurs VPN disponibles dans le monde. Ce dernier va alors utiliser sa propre adresse IP et masquer la vôtre. Puis, il s'occupera de chiffrer vos informations. Ainsi, vous pouvez être quasiment anonyme sur le web.

Quels sont les risques liés à l'utilisation d'un wifi public ou hotspot ?

De plus en plus d'internautes ont recours au wifi public, également appelé hotspot, que ce soit dans les aéroports, les hôtels, certains restaurants ou centres commerciaux. Mais l'ouverture de ces points d'accès Internet à tous, sans restrictions, ni de mot de passe, les rend particulièrement insécurisés.

Hackers, pirates et autres cybercriminels

En tête de liste des dangers liés à l'utilisation d'un wifi public vient la cybercriminalité. Eh oui, vous aurez beau être protégé par un antivirus puissant, ce dernier ne suffit malheureusement plus à garantir la préservation de vos données personnelles et votre sécurité en ligne.

Les smartphones, encore plus fragiles que les ordinateurs, sont d'ailleurs la cible numéro 1 des hackers et pirates du web. Et pour cause, ils contiennent autant, voire plus d'informations qu'un laptop, mais sont généralement moins bien sécurisés. Que ceux qui n'ont pas installé d'antivirus sur leur téléphone lèvent la main !

Les wifis gratuits sont donc une véritable porte d'entrée au piratage en ligne. En effet, les failles de sécurité sont bien plus nombreuses sur un hotspot que derrière l'intranet rigoureux d'une entreprise ou la connexion Internet de votre propre domicile.

Utiliser un wifi ouvert avec un appareil non protégé par un VPN, c'est laisser l'opportunité aux cybercriminels de :
• Récupérer vos fichiers personnels et professionnels (documents, photos et vidéos...) ;
• Obtenir les mots de passe de vos différents comptes ;
• Avoir accès à vos données bancaires ;
• Propager des malwares (virus, cheval de Troie, ver...) sur votre appareil (et ceux qui y sont connectés) ;
• Usurper votre identité ;
• Adhérer à des offres frauduleuses ;
• Pirater vos accès à certains services en ligne...

Collecte et revente de données personnelles

Sans VPN, vous laissez des traces à chaque clic, à chaque recherche, à chaque action que vous faites sur le net. Si certains estiment qu'ils n'ont rien à cacher, pour d'autres, ce côté Big Brother les dérange profondément.

Organisations gouvernementales, entreprises... Nombreuses sont les institutions qui désirent avoir accès à vos données personnelles. Et c'est d'autant plus vrai lorsque ces hotspots sont offerts par certaines d'entre elles.

Il est d'ailleurs courant que ces dernières procèdent à des collectes d'informations lors de vos pérégrinations sur le web. Il suffit d'avoir la patience d'éplucher les conditions générales d'utilisation du hotspot pour s'en apercevoir. Mais les internautes n'y font guère attention... Et qui pourrait les blâmer ?

Enfin, sachez tout de même que certaines entreprises peu scrupuleuses n'hésitent pas à enfreindre la loi en revendant les données personnelles laissées sur le wifi public. Après tout... Si c'est gratuit, c'est vous le produit !

Sites bloqués par la censure

Enfin, bien que cela ne soit pas à proprement parler un risque, il arrive régulièrement que certains hôtels, aéroports ou entreprises restreignent volontairement l'accès à certains services et sites.

Ainsi, les voyageurs s'apercevront rapidement que dans certains pays, comme la Chine, l'Iran ou encore Cuba, la censure fait rage sur Internet. Sans être aussi extrêmes, les hôtels qui proposent un wifi gratuit peuvent également bloquer l'accès aux plateformes de streaming ou aux serveurs de torrents.

Masquer votre adresse IP, cette information cruciale qui indique précisément votre localisation, est indispensable.

Est-ce qu'un VPN me protège en cas d'utilisation d'un wifi public ?

Se connecter à un hotspot est donc risqué. Mais est-ce qu'un VPN suffit à me protéger ? Oui... à certaines conditions !

Oui... s'il a la fonction Kill Switch et le double VPN !

Si vous êtes un habitué des wifi publics, vous avez sûrement dû remarquer que le réseau est loin d'être stable et que les déconnexions sont légion. Ce désagrément peut paraître anodin, pourtant si votre fournisseur VPN ne vous propose pas la fonction Kill Switch, cela peut devenir très problématique.

En effet, le Kill Switch surveille constamment votre connexion au serveur VPN. Pour rappel, c'est lui qui est chargé de gérer le cryptage de vos données et de masquer votre adresse IP afin de garantir votre protection et votre anonymat sur le web.
Lorsque la connexion wifi s'interrompt par accident, le Kill Switch va immédiatement et automatiquement vous déconnecter d'Internet. Ce faisant, vous évitez d'exposer votre navigation en ligne et votre adresse IP.

Par ailleurs, une deuxième fonction, le double VPN, renforce considérablement votre sécurité lorsque vous êtes connecté à un wifi gratuit.
En temps normal, le fournisseur VPN vous guide jusqu'à un serveur VPN afin de créer un tunnel informatique sécurisé. Avec le double VPN, vous allez ensuite passer par un deuxième serveur VPN. C'est ce que l'on appelle le double cryptage AZS 256 bits. Votre trafic Internet ne sera donc pas chiffré une fois, mais deux fois, vous assurant ainsi une totale sûreté, même sur un wifi public.

Par conséquent, ces deux fonctions sont absolument obligatoires si vous souhaitez que votre VPN vous protège en cas d'utilisation d'un hotspot.

Oui... s'il est payant !

En comparant les différentes offres VPN, vous avez très vite vu que certains fournisseurs proposent gratuitement leurs services contrairement à d'autres. Mais sont-ils vraiment efficaces ? Spoiler : non.

Pour bénéficier de la meilleure protection possible sur le web, vous n'aurez pas vraiment le choix : vous devrez passer par un fournisseur payant.

En effet, les VPN gratuits sont truffés de défauts :
• Leur bande passante est fortement limitée (volontairement) ;
• La vitesse de leur débit est (très) ralentie ;
• Leurs serveurs sont peu nombreux et mal entretenus ;
• Leurs application et logiciel ne sont pas mis à jour.

En bref, avec un VPN gratuit, vous pouvez vous attendre à de multiples déconnexions (en plus des coupures provoquées par le hotspot !) qui vous exposent. Et pour cause, aucun VPN gratuit ne propose la fonction Kill Switch ou le double VPN, contrairement aux services payants.

Par ailleurs, alors que les VPN payants utilisent la vente de leurs abonnements pour entretenir le parc de serveurs et la mise à jour régulière de leur application, ce n'est pas le cas des services gratuits. Impossible donc de certifier que vous êtes à l'abri des failles de sécurité qui viendraient à apparaître !

Alors, pour quelques euros par mois, optez pour un fournisseur payant qui saura garantir votre sûreté sur le web.

En résumé, un VPN peut tout à fait vous protéger en cas d'utilisation d'un wifi public, dans les aéroports, les hôtels et autres. Mais vous ne devez pas négliger la qualité de service de votre fournisseur. N'hésitez donc pas à prendre le temps de lire notre comparatif des meilleurs VPN avant de faire votre choix.

Modifié le 25/09/2020 à 16h34
0
0
Partager l'article :

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

scroll top