Hong Kong : le projet de loi sur la sécurité imposé par Pékin fait bondir la demande de VPN

26 mai 2020 à 15h40
0
Hong Kong rue © Pixabay
© Pixabay

Les habitants montrent un intérêt pour les réseaux privés virtuels en raison de craintes d'une surveillance et d'une censure accrues de la Chine.

Depuis plusieurs jours, la situation est de nouveau très tendue à Hong Kong alors que Pékin travaille à l'adoption d'un projet de loi qui interdirait « la trahison, la sécession, la sédition et la subversion » dans la région chinoise semi-autonome. Des milliers de manifestants dénoncent, depuis dimanche, un texte liberticide qui vient s'ajouter aux heurts de l'été dernier, lorsque la Chine avait présenté un projet de loi destiné à autoriser les extraditions vers l'empire du Milieu.

Les dernières tensions ont en tout cas poussé les Hongkongais à se tourner vers des technologies comme les VPN , pour préserver leur confidentialité et leur liberté de parole sur Internet.

La crainte d'une remise en cause de l'Internet illimité

Sans que cela ne soit une immense surprise, la remontée de l'information a été matérialisée et a pris un peu plus d'épaisseur avec les précisions d'Atlas VPN, service connu pour fournir un réseau virtuel privé gratuit sur le marché. Atlas indique que l'adoption des VPN à Hong Kong a été 150 fois plus importante que d'habitude, la semaine du 17 et 24 mai 2020.

Même si sur place les grands plateformes numériques comme Google, Facebook, Twitter ou encore WhatsApp sont disponibles, et que l'usage d'Internet est illimité, de nombreux résidents redoutent que la nouvelle loi proposée par le gouvernement chinois ne conduise à bloquer leur utilisation, alors que le statut semi-autonome de la région, symbolisé par la maxime « un pays, deux systèmes », les protégeaient jusque-là. D'où cet immense intérêt des Hongkongais pour les VPN.

Outre Atlas VPN, un rapide coup d'œil via Google Trends nous permet de constater que la courbe du terme de recherche « VPN » a littéralement explosé le 21 mai, avec une tendance forte durant plusieurs jours. Le sujet « Nord VPN Application » a bondi de 600% cette dernière semaine, tout comme le sujet « Vie privée » (+300%) ou encore « ProtonMail  » (+450%), pour la messagerie web chiffrée.

VPN_Hong_Kong_Google_Trends
Analyse Google Trends du terme "VPN" pour Hong Kong (© Alexandre Boero pour Clubic)

+520% d'installations en 24 heures dès l'annonce du projet de loi

Le pic des téléchargements et installations a débuté le 21 mai, le jour où l'ancienne colonie britannique a pris connaissance des intentions législatives chinoises. Pour cette seule journée, Atlas VPN indique avoir noté un bon de 520% des installations par rapport à la veille. Le lendemain, « elles ont encore augmenté et ont cru de 210% par rapport au 21 mai », ajoute le service.

Les prochains jours et semaines aideront à y voir clair. Pour l'heure, on ignore encore dans quelle mesure cette loi voulue par Pékin touchera aux libertés des habitants de Hong Kong. « Si Hong Kong tombe sous les mêmes restrictions numériques que les citoyens chinois dans un avenir proche, nous pouvons nous attendre à un intérêt encore plus grand pour les services VPN », analyse Atlas VPN.

En attendant, les Hongkongais restent à cran et pendus au sort que leur réservera Pékin.

Source : Atlas VPN

Modifié le 26/05/2020 à 16h45
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung annonce une puce destinée à protéger vos données sur smartphone
Xbox Game Pass : No Man's Sky arrive en juin
Mercedes EQV : les prix du van électrique enfin connus, la note sera salée
Microsoft lance le projet Bonsai, destiné à la conception de machines autonomes
OnePlus et Epic Games vont proposer un Fortnite en 90 fps sur les OnePlus 8
Redmi Note 9 et Note 9 Pro : sortie en France le 9 juin pour 199€ et 299€
Premiere Pro vous permettra bientôt d'encoder avec votre carte graphique
StopCovid : un programme de bug bounty pour rendre l'app plus sûre
Une version électrique pour sauver les ventes de la Kia Stinger
Les futurs Airpods pourraient bien intégrer un capteur de fréquence cardiaque
Haut de page