'3615 Allo 06' permet d'associer un indicatif au bon opérateur mobile

Jérôme Bouteiller
20 septembre 2002 à 00h00
0

Avec 3615 Allo 06, WorldWideOuest entend aider les clients d'Orange à se retrouver dans la jungle des indicatifs de téléphonie mobile

On doit pouvoir parler de réactivité commerciale. Avec 3615 Allo 06, WorldWideOuest entend aider les clients d'Orange à se retrouver dans la jungle des indicatifs de téléphonie mobile.

En effet, avec son nouveau forfait de facturation à la seconde dès la première seconde, imposé à l'ensemble de ses clients, Orange applique une surtaxe vers les abonnés SFR et Bouygues et oblige ses millions de clients à savoir à quel opérateur correspond l'indicatif du numéro de téléphone.

"Les abonnés qui veulent savoir combien leur communication va leur coûter peuvent désormais, en quelques secondes, découvrir à quel opérateur appartient un numéro de téléphone mobile en composant, sur Minitel, le 3615 ALLO 06 !" précise Jean-Edouard POIRIER, fondateur de WorldWideOuest, société éditrice du service.

Les choses pourraient toutefois devenir encore plus compliquées à partir du 30 juin 2003, date à laquelle l'ART a promis la mise en place de la portabilité du numéro et où les indicatifs ne voudront plus rien dire du tout...
Modifié le 18/09/2018 à 14h11
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top