Acronis fait passer True Image en version 2017 et sauvegarde Facebook

01 juin 2018 à 15h36
0
L'éditeur Acronis lance tranquillement la version 2017 de son logiciel de sauvegarde, True Image, de plus en plus tournée vers le Cloud.

Alors qu'Acronis a gentiment négocié le virage du Cloud avec son logiciel de sauvegarde vedette, True Image, l'éditeur propose la version 2017 de son programme. Une version qui s'inscrit du reste dans la mouvance des abonnements puisque True Image est maintenant vendu à l'année sous forme de souscription (une licence perpétuelle reste proposée mais est plus onéreuse). Parmi les nouveautés de True Image 2017, la possibilité de sauvegarder Facebook... ou plutôt son Facebook. Une fonction pour le moins inattendu qui vise principalement à sauvegarder les photos stockées sur son compte Facebook histoire d'éviter leur perte... accidentelle. Une fonction de sauvegarde de Facebook à laquelle on accède depuis le Cloud Acronis. Le Cloud Acronis propose maintenant une gestion des sauvegardes et machines associées au compte en ligne avec possibilité de consulter leur état. Acronis ajoute d'ailleurs un système de notifications par mail pour vous prévenir de l'état des différentes sauvegardes. En revanche le logiciel n'est pas capable d'utiliser à son compte le système de notifications de Windows 10 Anniversary Update. Dommage !

True Image 2017 se propose maintenant de chiffrer vos sauvegardes via un cryptage AES 256 bits (seules les nouvelles sauvegardes peuvent être chiffrées). Les commentaires pour les sauvegardes sont maintenant visibles depuis le panneau principal de True Image avec la possibilité de rapidement en ajouter. Acronis a revu sa fonction d'arhivage pour la rendre plus stable, et lui conférer plus de souplesse : il est possible de renommer les archives locales, de supprimer une archive de la liste ou de supprimer l'archive entière, de chercher des fichiers dans le volume Acronis Archive alors que les partages réseau et les NAS sont maintenant gérés. A propos de NAS, Acronis a plus globalement revu la prise en charge de ces unités de stockage : elles sont maintenant découvertes automatiquement par le logiciel. Et question recherche, le logiciel propose plus globalement une fonction de recherche qui va permettre de recherche un fichier précis dans vos sauvegardes locals ou dans le Cloud.

0118000008543170-photo-trueimage-2017-1.jpg
0118000008543172-photo-trueimage-2017-2.jpg
0118000008543174-photo-trueimage-2017-3.jpg


Quelques autres petits changements se font de jour, de la possibilité de créer des sauvegardes de disque ou de fichiers depuis l'explorateur Windows à une interface de compte Web revue en passant par un fonctionnement correct de True Image en cas de changement de lettre de lecteur sous Windows.

Adieu stockage illimité

Côté tarification, Acronis rechigne sans doute à le dire mais voilà l'éditeur simplifie sa gamme et supprime « True Image Cloud ». Ainsi l'utilisateur achète True Image 2017 en version perpétuelle ou en abonnement sur 1 ou 2 ans. Il détermine le nombre d'ordinateurs qu'il souhaite protéger (1/3/5) et se voit octroyer 500 Go de stockage dans le Cloud de l'éditeur. Un stockage qui semble d'un coup ridicule puisque l'offre de l'année dernière proposait... un stockage illimité. Le prix lui est fixé à 39,99€ par an pour l'abonnement sur une machine. La licence perpétuelle est vendue 49,99 euros TTC. Sur deux ans, l'abonnement est à 59,99 euros TTC avec toujours 500 Go dans le Cloud pour 1 machine.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Licenciements chez SFR : les boutiques en première ligne
Et le client devint conseiller-client en ligne
Une amende record de 500 millions d’euros pour Patrick Drahi ?
Robots et VR sont encore timides en magasin
PDF Expert 2.0 pour Mac à $29,99 au lieu de $59,99
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page