Windows 10 : authentification par deux facteurs et BYOD en natif

23 octobre 2014 à 12h39
0
Microsoft annonce que Windows 10 sera l'occasion de protéger davantage les informations des utilisateurs avec l'implémentation par défaut de divers dispositifs de sécurité.

00C8000007668051-photo-windows-10-logo.jpg
Sur l'un de ses blogs, Microsoft explique vouloir renforcer la sécurité de son système et qu'en ce sens, Windows 10 embarquera plusieurs dispositifs de protection. Jim Alkove, responsable de la sécurité au sein de la division Interactive Entertainment Business chez Microsoft, rappelle que les serveurs de plusieurs sociétés listées sur Fortune 500 ont été piratés et qu'un groupe de hackeurs a réussi a récupérer 1,2 milliard de combinaisons identifiants et mots de passe.

Pour faire face à la multiplication des intrusions, avec Windows 10, Microsoft a développé nativement un mécanisme d'authentification par deux facteurs. En plus du mot de passe, l'utilisateur devra soit saisir un code, soit valider une empreinte digitale. Microsoft précise qu'une fois connecté à sa session, l'utilisateur pourra d'emblée être identifié sur les services Web de Microsoft. Et d'ajouter : « cette technologie a été conçue afin d'être adoptée plus largement sur diverses plateformes, sur le Web et sur d'autres infrastructures ».

L'ordinateur portable volé ou perdu ne pourra donc être utilisé simplement avec le mot de passe de son propriétaire. M. Alkove ajoute que les données d'accès générées lorsque l'utilisateur est authentifié seront, pour leur part, stockées au sein d'un conteneur sécurisé.

Windows 10 passera également à l'heure du BYOD comme ont déjà pu le faire les constructeurs de smartphones. Il sera donc possible d'apporter son ordinateur personnel pour travailler de manière sécurisée au sein d'une entreprise. Actuellement, BlackBerry Balance et Samsung Knox proposent de cloisonner les deux environnements. Microsoft explique que le processus sera différent avec la prochaine mouture de son OS.

« Vos utilisateurs n'auront pas besoin de changer de mode ou d'applications pour protéger les données professionnelles », est-il ainsi expliqué. Les données professionnelles, qu'il s'agisse des applications, des e-mails ou des documents, seront d'emblée chiffrées dès lors que l'ordinateur est connecté sur le réseau d'entreprise. A la création d'un nouveau document, l'utilisateur pourra choisir de lui attribuer ce mode de protection ou non.

Cette solution est jugée plus souple que les chiffrements effectués via BitLocker et sera nativement implémentée au sein de Windows 10. Elle sera d'ailleurs également disponible directement au sein de Windows Phone. L'administrateur disposera en outre d'une gestion du VPN pour autoriser l'accès à distance à certaines applications professionnelles.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AT&T annonce avoir connecté 500 000 voitures en 4G
Avec Fabric, Twitter veut séduire les développeurs sur mobile
Xavier Niel et François Hollande posent la première pierre de la Halle Freyssinet
B&O BeoPlay A2 : une enceinte Bluetooth de luxe pour hipster mélomane (màj)
Google investit davantage dans l'intelligence artificielle
Archos 50 Diamond : 8 cœurs 64 bits et un total de 24 mégapixels pour 200 euros
Microsoft fermera l'accès gratuit à Xbox Music en décembre
Microsoft Garage : un incubateur d'applications mobiles multi-plateformes
Une nouvelle mise à jour pour la Moto 360 améliore encore son autonomie
Orange prévoit d’atteindre 3 millions de clients 4G avant la fin de l'année
Haut de page