Twitch (entre autres) permet aux îles Tuvalu de profiter d’une manne financière grâce au domaine .tv

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
04 janvier 2020 à 17h00
5
Avion
Vu sur sur l'atoll de Funafuti et son aéroport international

Depuis près de 25 ans, l'archipel polynésien de Tuvalu tire une part importante de son PIB d'un contrat avec Verisign, société qui gère notamment les extensions de noms de domaine en .com, .net, ou encore .tv.

« .tv », une simple extension de noms de domaine, attribuée aux sites internet des îles de Tuvalu, se révèle en quelque sorte être la poule aux œufs d'or de cet archipel de 11 000 habitants.

Une manne financière tombée du ciel

Les îles Tuvalu, ce nom ne vous parle pas ? Pour cause, l'archipel polynésien constitué de neuf atolls coralliens peuplés par quelque 11 000 habitants possède le plus petit PIB au monde et est loin d'être une destination touristique. Il s'agit là de l'un des pays les moins visités au monde, notamment en raison d'un accès particulièrement difficile.

Jusqu'en 1999, Tuvalu tirait la majorité de ses revenus de l'industrie de la pêche, avant que le gouvernement de ce « micro-État » décide de mettre aux enchères son domaine de premier niveau (TLD) « .tv » attribué quelques années auparavant par l'Internet Assigned Numbers Authority (IANA).

Plébiscité par de nombreux sites internet exerçant leur activité dans le secteur de l'information et du divertissement, l'extension .tv rassemble aujourd'hui près de 500 000 URL, un nombre qui ne cesse d'augmenter notamment grâce à la fameuse plateforme de streaming Twitch et de son incroyable croissance.


Un accord qui sera renégocié en 2021

Le premier accord signé avec Verisign avait ainsi permis à Tuvalu d'empocher 50 millions de dollars, une somme déjà très importante pour ce pays peu peuplé et à l'économie fragile. Renouvelé en 2011, ce contrat avec Verisign permet à Tuvalu de générer près de 10 % du PIB de l'archipel, une valeur qui devrait encore augmenter dans les années à venir.

Il y a en effet peu de raison qui laisse à penser que la valeur de l'extension .tv réduira dans les années à venir, bien au contraire. Les domaines .tv devraient logiquement continuer de croître grâce à l'essor de l'e-sport, mais aussi à des plateformes comme Netflix, YouTubeTV, Hulu, ou Disney+.

À vrai dire, Tuvalu était loin d'être en position de force lors de la négociation du premier contrat ; à l'époque la plupart des habitants de l'archipel n'avaient encore jamais entendu parler d'internet et la vente des droits pour l'utilisation de l'extension .tv a été perçue comme une véritable manne tombée du ciel, tel le gagnant d'une loterie.


La situation est aujourd'hui bien différente, le gouvernement de Tuvalu scrute avec une grande attention la valeur de l'extension, ce qui lui permettra certainement de négocier un contrat plus important lorsqu'il arrivera à expiration en 2021. Tuvalu pourrait même se tourner vers une autre société que Verisign afin de faire monter les enchères.

Cette manne financière se révèle finalement cruciale pour Tuvalu, comme l'explique Seve Paeniu, son ministre des Finances : « L'extension .tv a fourni un revenu certain. Elle permet au gouvernement de garantir des services essentiels à sa population, comme la scolarisation et l'éducation des enfants ou des services médicaux ».

Source : Le Figaro
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
yalefeu
Avec un point culminant à 5m au dessus du niveau de la mer, le gouvernement de ce « micro-état » ferait bien aussi de se préoccuper de leur avenir, voire de leur devenir…
dredd
Qu’est-ce qui te fais penser qu’ils ne le font pas ? Les digues ne se construisent pas en payant avec des coquillages ramassés sur la plage. Cette manne financière est ce qui peut leur arriver de mieux pour financer leur survie face à la montée inexorable de l’eau sur laquelle Tuvalu n’a aucune influence au contraire du reste du monde industrialisé.
Blap
Dommage que ce ne soit pas le meme cas pour les .io<br /> gigaom.com<br /> The dark side of .io: How the U.K. is making web domain profits from a shady...<br /> The .io domain is a hit, but few startups using it appreciate the associations it carries -- a mass expulsion that took place within living memory, and a crucial staging-post for the "War on Terror".<br />
Blap
Des digues ne changeraient rien dans ce genre de cas, et la montée des eaux n’est malheureusement pas leur seule source de problème.
dmdo72
Quelle montée des eaux ?<br /> Donald dit que le réchauffement climatique c’est du flan et Donald a toujours raison (même si ça énerve Picsou)
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Crucial SSD interne MX500 500Go à moins de 62 euros
CES 2020 : de nouveaux moniteurs chez Dell, dont un Alienware à 240 Hz
SSD, cartes mémoires ou clés USB : les prix vont flamber cette année
IKEA teste la livraison par camion électrique
Sur un plateau | Azul, une couleur déjà classique
L'Australie prépare les premiers essais d'un avion de chasse autonome signé Boeing
Bon plan Amazon : Souris gaming Corsair M65 Elite à 60,38€ au lieu de 69,90€
Le veilleur d’écran[s] S02E01 📺 De la perfection de Fullmetal Alchemist: Brotherhood
CES 2020 : Dell signe un nouveau Latitude 2-en-1, 360 degrés et doté de 5G
CES 2020 : ZOTAC dévoile ses nouveaux mini-PC avant le salon
Haut de page