Windows 365 : le tour des nouveautés annoncées par Microsoft

Alexia Coué
Systèmes d'exploitation, réseau et logiciels
08 avril 2022 à 10h20
12
Windows 365 © Microsoft
© Microsoft

En août dernier Microsoft lançait sa solution de cloud computing Windows 365, soit la virtualisation de votre poste de travail dans le cloud. De nouvelles fonctionnalités arriveront bientôt toujours dans le but d'améliorer l'expérience et la productivité des utilisateurs.

Windows 365 n'a peut-être pas encore trouvé son public mais l'expérience n'en est pas pour autant dégradée. Avec des prix encore élevés (à partir de 28 € par mois), Microsoft espère toujours convaincre les entreprises d'avoir recours au PC sur le Cloud avec ces nouveautés bientôt disponibles majoritairement sur Windows 11.

Une virtualisation de plus en plus transparente

Microsoft espère rendre toute utilisation de Windows 365 aussi simple et transparente que possible pour ses utilisateurs. C'est dans cette optique que le démarrage est l'un des points amélioré : avec Windows 365 Boot, vous pourrez vous connecter à votre PC virtualisé directement sur Windows Hello, le tout premier écran de connexion s'affichant au lancement de l'ordinateur. Pour le moment uniquement disponible sur Windows 11, cette fonctionnalité vous évite de passer par un compte local intermédiaire.

Autre nouveauté : Windows 365 app. Là où il fallait auparavant se connecter à son PC virtuel via un navigateur internet, Microsoft met maintenant à disposition une application directement intégrée au système d'exploitation hôte. Disponible nativement dans la barre des tâches sur Windows 11 ou via une manipulation du service informatique sur Windows 10, l'accès à Windows 365 pourra se faire en deux clics.

Le dernier point mis en avant concerne plutôt l'ergonomie. Il s'agit du Windows 365 Switch que vous connaissez déjà sous une autre forme. Ce n'est ni plus ni moins que la possibilité de faire alt + TAB pour naviguer entre le système hôte et le PC virtuel. Une nouveauté appréciable pour simplifier le travail hybride entre les deux environnements.

La version Offline pour travailler sans internet

La grande nouveauté pour Windows 365 sera sans aucun doute la possibilité de travailler en mode Offline, ou hors ligne, c'est-à-dire sans aucune connexion internet. Le principe ? Les documents que vous souhaitez pouvoir utiliser en Offline sont stockés en cache puis resynchronisés sur le Cloud à votre prochaine connexion en ligne. Cela pose tout de même des risques au niveau de la sécurité, l'avantage même du Cloud étant de délocaliser les donnée, si celles-ci reviennent sur le PC hôte en cache, quel est l'intérêt de Windows 365 en termes de cybersécurité ?

Si vous voulez plus de détails sur les nouvelles fonctionnalités de Windows 365, cette vidéo vous explique tout en 12 minutes chrono :

Source : Microsoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
12
tux.le.vrai
Et les 29 févriers, ça fonctionne toujours ?<br /> 28€ par mois ? Vite la suite libre Libre Office.<br /> (sur ma Linux Mageia, c’est surper.)
luck61
Quand tu vois les connexions pourries qu’il y a dans certaines boites , les entreprises françaises ne sont pas prêtes, en tout cas beaucoup
Popoulo
@tuxlevrai : Quel rapport avec ce machin Libre Office et un système totalement virtualisé ? Aucun. Mais c’est bien d’avoir essayé
jyti94
Au hasard 28€/mois versus LIBREOffice non ?
zeebix
Tout est bon pour faire le VRP linux, même quand ça n’a ici absolument rien à voir.<br /> Linux c’est un genre de secte ou les fans se sentent obligé d’en parler à tout prix. ils guettent le moindre sujet sur Windows (et parfois Apple) pour vite y aller de leur promotion.<br /> (mais malgré tout rien à faire ça ne prend pas)
phenix95
Pourquoi vous parlez de Libre Office? Ici il est question de Windows 365, pas Office 365
tux.le.vrai
oui, oops tu as raison,<br /> lu trop vite, dsl.
Metal_Rearden
Lu trop vite ? J’adore. En fait vous ne connaissez pas l’offre Microsoft tellement la marque vous dégouté<br /> Avec cette offre vous avez office, onedrive, Windows. Et tout ça utilisable sur n’importe quel ordinateur. Même sur un smartphone.<br /> Il n’y a aucune concurance.<br /> Dans notre entreprise on migré sur cette offre. Ça nous fait même économiser un serveur dédié Rdp
gothax
@MetalRearden : Vos données sont stockées dans quel pays ? Elles sont soumises au Cloud-Act de toute maniere puis microsoft et windows 365 est americain donc lisibles par les services américains ! Travaillez vous dans une branche d’activité critique? Vos clients et ou partenaires sont ils au courant?
ragemaster
Serveurs en Hollande
etkfrance
C’est tout simplement parce que ces « VRP Linux » parlent encore d’un truc qu’ils n’ont pas compris. Comme souvent, tout est bon pour défendre l’opensource, hein
lightness
Oui offline la mise en cache est toujours un risque mais limité dans le temps généralement et je dis bien généralement nous sommes coupés max 48h (enfin en ville, en campagne c’est 72h à 3 semaines, service client indisponible, et réseau perturbé 360j par an) avant de récupérer la connexion et refaire la synchro afin de vider la mémoire cache mais bon à savoir si un service de cybersécurité fait mieux qu’un citoyen lambda avec un dns privé + un filtrage antipub et espion + le dns en protocole QUIC)
mrassol
lightness:<br /> réseau perturbé 360j par an<br /> rassures moi, tu parle bien de la campagne du liban ?
MacGuil
Désolé de lire tant d’âneries à propos de Linux de la part de quelqu’un qui ne sait pas grand chose du sujet et auquel on pourrait dire que nombre de grandes sociétés assurent le bon fonctionnement de leurs serveurs grâce à Linux…. Que l’on trouve aussi dans des tout petits systèmes très bon marchés !<br /> Microsoft, dont on parle ici ne cache pas son intérêt pour la stabilité et l’ouverture d’un tel système !<br /> Donc, bravo les développeurs Linux !
zeebix
Mon commentaire ne parlant pas de Linux réellement mais de ses utilisateurs qui se sentent obligé comme toi d’ailleurs de vanter le système même quand il y a aucun rapport avec celui ci c’est lassant.<br /> Que vous aimiez cet OS pourquoi pas, mais de la à rabâcher les mêmes choses continuellement pour tenter de convaincre…c’est d’un lourd.<br /> Mais merci de ta participation qui finalement n’apporte rien de plus également.
MacGuil
Ce qui est lourd est la persistance à commenter voire dénigrer, le libre choix de chaque utilisateur ou d’un produit.<br /> J’ai utilisé Android car j’ai été utilisateur Linux en entreprise (Linux = Serveur stable - Microsoft Windows = plantage au moins une fois par semaine, des fichiers endommagés, etc.)<br /> J’ai rooté Android, etc., mais peu de mises à jour du système et donc problèmes de sécurité ! J’utilise maintenant IOS, un Macbook M1 et j’ai encore mon « vieux » portable de 10 ans qui fonctionne avec une des dernières versions Linux et, ça marche ! (Disque crypté, etc.)<br /> Ces systèmes m’ont tous apporté, à un moment ou un autre, ce qui était requis par mes besoins (Pro ou loisirs). Mes choix peuvent évoluer, c’est ainsi !<br /> J’ai eu mon premier PC en 1982 (disquettes de 143 ko) langage, basic ! Il a bien fallu évoluer avec la technologie, n’est ce pas ? Ou… rester sur le bord de la route !
lightness
non non de la campagne de l’ouest de la France : j’ai bien dit perturbé pas déconnecté mais je pense que le liban est plus stable que dans les zones blanches de france ou les zones grises (les zones qui deviennent blanches à cause des multiples retard que prend la France a raccordé correctement les zones rurales aux nouvelles technologies).
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Victime de problèmes informatiques, easyJet a dû annuler de nombreux vols ce week-end de l'Ascension
Twitter veut quand même conclure son rachat par Elon Musk
Twitter : Elon Musk et ses partenaires proposent 33,5 milliards de dollars en cash pour l’acquisition
Shopping en 3D, pubs sur YouTube Shorts... Les dernières annonces marketing de Google
Voici le campus flambant neuf de Google qui peut accueillir 4 000 personnes
Bill Gates n'utilise pas le Microsoft Surface Duo, découvrez le téléphone qu'il utilise
Google dépose le bilan en Russie
Spams sur Twitter : et si Elon Musk avait raison ?
Surprise ! Elon Musk laisse entendre qu'il pourrait racheter Twitter, mais pour moins cher
Impression 3D : MakerBot et Ultimaker s’unissent
Haut de page