Apple rejoint la FIDO Alliance pour une identification sans mot de passe

12 février 2020 à 12h10
0
Apple Face ID

Apple vient d'être ajouté à la liste des membres du conseil d'administration de la Fast Identity Online (FIDO) Alliance. Le géant californien rejoint donc Amazon, Google, Facebook, PayPal ou encore Samsung.

Cette alliance vise à standardiser les éléments de sécurisation des connexions en ligne. L'authentification par le biais d'un mot de passe ne garantit pas une fiabilité optimale, et Apple pourrait embrasser l'idée d'un monde sans.

Dans la politique d'Apple

Depuis quelques années déjà, Apple limitait au maximum l'utilisation des mots de passe, en déployant des moyens comme Face ID ou Touch ID sur ses différents téléphones et tablettes. Un système de mutualisation des passwords, le gestionnaire, a également été mis en place.

Pourtant, la plupart des internautes ne respectent pas les consignes de sécurisation de leurs mots de passe, devenant une cible de choix pour les hackers. Bien souvent, les mêmes identifiants sont utilisés sur plusieurs domaines. La FIDO Alliance en est consciente, et cherche à remplacer ces derniers par d'autres moyens d'authentification.

Le site officiel de cette organisation avance notamment que les mots de passe sont à l'origine de « plus de 80 % des violations de données », et que « jusqu'à 51 % des mots de passe sont réutilisés ».

Plusieurs moyens déployés par la FIDO Alliance

FIDO Alliance a déjà développé un standard d'authentification universelle à double facteur (U2F), actuellement au stade de sa deuxième génération. Concrètement, ce standard renforce un mot de passe en proposant un second facteur d'authentification, sous la forme d'un périphérique externe (clé USB, Bluetooth, NFC). En parallèle, un cadre d'authentification universelle pour la biométrie (UAF) a été créé. Il se base sur la reconnaissance des empreintes digitales, des visages ou de la voix.

La spécification FIDO 2.0 permet de se passer des mots de passe. Elle s'associe avec la norme WebAuthn du World Wide Web Consortium (W3C). Le système profite de l'utilisation de clés de sécurité et de jetons d'authentification (appelés tokens), pour une connexion chiffrée et anonyme, démunie de mot de passe ou de biométrie.

Certains périphériques Apple s'appuient déjà sur le standard U2F, et l'authentification à double facteur est déjà largement présente. De même, Safari supporte les clés FIDO2 depuis l'arrivée de Safari 13 en septembre 2019, et iOS 13.3 en décembre 2019. Cependant, il reste encore du travail à faire avant de pouvoir se passer complètement de l'utilisation répétée des mots de passe...

Source : Tomshardware.com
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top