Oracle veut rentabiliser l'assistance MySQL

Par
Le 03 novembre 2010
 0
00c8000002713020-photo-mysql-logo.jpg
C'est la fin de l'assistance bon marché pour MySQL. Oracle, nouveau propriétaire du gestionnaire de bases de données depuis le rachat de Sun au début de l'année, a annoncé que le plan le moins cher débuterait désormais à 2 000 dollars américains, l'équivalent d'un service élevé chez Sun.

Exit, donc, le support standard à 599 dollars. Si cela risque de pénaliser les entreprises les plus faibles, tout le monde sera mis à contribution, puisque le plan le plus cher prévu par Oracle coûtera désormais 10 000 dollars, contre 4 999 du temps de Sun.

Cette hausse donne du grain à moudre aux adversaires d'Oracle, qui estiment que l'éditeur ne veut que rentabiliser des technologies qu'il n'a pas développées. La crainte pour le futur de MySQL est donc relancée, malgré les tentatives d'Oracle pour rassurer la communauté.

Cela devrait pousser certaines entreprises à se détourner encore plus de MySQL pour des systèmes de gestion issues du mouvement NoSQL (Not-only-SQL) par exemple, ou des forks comme MariaDB. Les startups et les petites entreprises ne pourront probablement plus se payer l'assistance officielle d'Oracle. Cependant, elles n'abandonneront peut-être pas pour autant MySQL, la décision d'Oracle risquant de stimuler le marché des entreprises spécialisées dans le support MySQL.

Oracle n'a pas fait de déclaration quant aux nouveaux tarifs, si ce n'est qu'ils seraient plus facilement personnalisables qu'avant. Cela dit, l'éditeur n'a jamais caché sa volonté de rentabiliser les technologies acquises chez Sun.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top