Dropbox vs Box : quand les PDG s'envoient des piques à tour de rôle

13 juillet 2016 à 14h20
0
On le sait le marché du stockage en ligne est assez compétitif. A tel point que les PDG de Dropbox et de Box ne cessent de s'envoyer des piques depuis quelques jours.

Entre Dropbox et Box, il y a toujours eu une animosité. Dropbox a su s'imposer sur le secteur du grand public tandis que Box a d'emblée ciblé les entreprises avec des offres professionnelles. Mais désormais les deux sociétés marchent sur leurs plate-bandes historiques respectives. Dropbox, notamment, multiplie les initiatives pour conquérir de grands comptes.

En novembre 2015, Aaron Levie, PDG de Box, affirmait que Dropbox se contentait de copier sa stratégie en convoitant les entreprises. « Si vous souhaitez savoir ce que fera Dropbox par la suite, il vous suffit de voir ce que nous avons fait il y a 3-5 ans ». Il faut dire que Drew Houston, PDG de Dropbox, avait affirmé à propos de Box : « l'année dernière, nous avons accueilli plus de clients professionnels qu'ils n'en n'ont jamais eu dans leur existence »


Ces propos ne sont pas passés inaperçus chez Dropbox. Lundi, à l'occasion de la conférence Fortune Brainstorm Tech, M. Houston a eu l'occasion de lui rétorquer une petite pique. Interrogé sur les propos de M. Levie et sur ce que Dropbox a réellement su faire avant Box, il répond simplement : « générer du cash ».

000000FA08499208-photo-aaron-levie.jpg
000000FA08499210-photo-drew-houston.jpg

Gauche : Aaron Levie - Droite : Drew Houston


Aaron Levie n'aura pas attendu longtemps avant de jeter une nouvelle pierre à Drew Houston. S'il est vrai que Box perd de l'argent tandis que que Dropbox a su générer des revenus annuels de 500 millions de dollars, l'homme a rétorqué hier : « je me rappelle que Blockbuster avait des flux financiers positifs avant l'arrivée de Netflix ».

Pour l'histoire, Blockbuster était une chaîne très célèbre de location de DVD aux Etats-Unis et particulièrement lucrative. Toutefois, la société n'a jamais su prendre le virage du streaming et l'arrivée de Netflix sur le marché l'a conduit à faire banqueroute. Mais même malgré sa popularité, Netflix n'affiche toujours pas une balance positive.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top