Dropbox 1.0 : la synchronisation sélective pour la version finale

06 décembre 2010 à 16h05
0
Dropbox est finalement sur le point d'atteindre la version 1.0 ! Lancé il y a déjà plus de deux ans, le service de stockage en ligne s'articule autour d'un dossier My Dropbox, automatiquement synchronisé entre un ou plusieurs ordinateurs et les serveurs de l'éditeur.

00A0000003166262-photo-dropbox.jpg

Le logiciel client pour ordinateur, assurant cette synchronisation, affichait encore jusqu'à présent un numéro de version préliminaire. Dropbox a publié ce week-end la release candidate de la version 1.0 du logiciel, dernière étape avant qu'on ne considère qu'il est définitivement arrivé à maturité.

« Dropbox 1.0 » introduit tout particulièrement une fonction de synchronisation sélective. Celle-ci permet d'exclure les dossiers de son choix de la synchronisation avec un ordinateur, pour y économiser de l'espace de stockage. Il est effectivement inutile de conserver sur un ordinateur Windows des documents propres à Mac OS, tel qu'une présentation Keynote par exemple.

En outre, cette mise à jour majeure apportera naturellement son lot de corrections et d'améliorations, dont on trouve le détail sur le forum du service.
00F0000003807982-photo-pr-f-rences-dropbox-1.jpg
00CC000003807988-photo-dropbox-1-synchronisation-s-lective.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top