Pour la CNIL, le contact tracing de l'app TousAntiCovid "présente une utilité marginale"

05 juillet 2022 à 13h30
3
TousAntiCovid logo © Alexandre Boero pour Clubic
© Alexandre Boero pour Clubic

La CNIL surveille étroitement les fonctionnalités de suivi et l'exploitation des bases de données liées à la COVID-19 pour remettre l'État sur le droit chemin en cas d'abus.

Ainsi, elle a publié un nouveau rapport relatif aux dispositifs numériques mis en place par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le virus.

Le contact tracing n'est pas très utile, mais ne pose pas de problème à court terme

L'institution a notamment émis un avis sur l’application TousAntiCovid qui a tant fait parler. D'après elle, « la fonctionnalité de contact tracing par Bluetooth présente une utilité marginale ». La CNIL estime cependant qu'elle peut, à ce stade, être maintenue, car son atteinte à la vie privée est jugée « particulièrement faible ».

La fonctionnalité offre suffisamment de garanties aux yeux de la CNIL, à commencer par son utilisation fondée sur le volontariat. Activer cette option n'est en aucun cas obligatoire, et s'en passer ne pénalise pas l'utilisateur, qui ne voit pas son champ des possibles restreint.

La CNIL recommande tout de même que les utilisateurs ne soient incités à activer le contact tracing que durant les périodes de circulation active du virus. Le dispositif devra aussi être limité « à la durée strictement nécessaire à la réponse à une situation sanitaire exceptionnelle » et ne devra pas se généraliser.

Les fichiers SI-DEP et Vaccin COVID surveillés

La Commission s'est également penchée sur le cas du fichier SI-DEP, qui centralise les résultats des tests de dépistage de la COVID-19. Elle considère que les autorités peuvent exploiter cette base de données afin de décider de réduire, de maintenir ou de prolonger la durée des mesures de quarantaine et d’isolement. En revanche, il serait inacceptable d'utiliser ces informations pour « contrôler le respect de ces mesures ». Le fichier SI-DEP ne doit ainsi pas servir de preuve pour accuser un individu d'avoir violé une consigne de confinement, par exemple.

En ce qui concerne le fichier Vaccin COVID, qui sert à la mise en place et au suivi des campagnes vaccinales contre le coronavirus, la CNIL « a pris acte » de la durée fixée à 10 ans de conservation des données. Elle regrette cependant que le fichier ait été alimenté par des données pour la vaccination contre la grippe avant même la modification du cadre réglementaire. Une série de contrôles a permis de dresser une liste d'observations, dont les détails ne sont pas précisés. Elle a été communiquée à la Caisse nationale de l'Assurance Maladie (CNAM) et au ministère de la Santé.

Source : CNIL

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
tomcat75
« Le contact tracing n’est pas très utile, mais ne pose pas de problème à court terme »<br /> C’est faux de dire qu’elle n’a pas été très utile car elle a joué le rôle du « pied dans la porte », préparant les esprits aux différents Pass, autrement plus problématiques !
Pierro787
Ça a surtout permis à des entreprises détenues par des copains du gouvernement de surfacturer le développement de l’application qui a coûté une fortune au contribuable.<br /> Relisez les articles de l époque, toutes les entreprises du secteur avaient trouvé le montant payé par l État pour l appli faramineux.<br /> Alors l utilité….
LeToi
Si elle avait été correctement utilisée, c’est-à-dire bien activée par chaque personne sur son téléphone, elle aurait été beaucoup beaucoup plus utile…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Le smartphone Realme GT Master baisse de prix pour le week-end
Ça y est, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 a son trailer !
AWS (Amazon Web Services) veut rendre plus d’eau qu’elle n’en utilise, mais comment ?
Coupures d'électricité : ce site vous dit si vous êtes concerné
Moins de 30€, c'est l'offre du moment sur les écouteurs sans fil de chez OPPO !
Voilà à quoi devrait ressembler le Pixel 7a, nouvelle version accessible du smartphone signé Google
Véhicules électriques : pourquoi Tesla perd des parts de marché aux États-Unis ?
Fnac vous offre une manette à l'achat d'une Xbox Series S bardée de bonus
OnePlus et mises à jour : le fabricant aurait-il enfin entendu ses clients ?
Haut de page