🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Voici comment créer une boutique en ligne facilement en 9 étapes

03 janvier 2023 à 11h52
2


L’essor de la vente en ligne a été fulgurant ces dernières années, entraînant avec lui une réelle révolution dans nos méthodes de consommation et de vente. Désormais, il est devenu presque indispensable de disposer d’une boutique en ligne si l’on souhaite accroître son audience. Il faut dire que la recette fonctionne, certains magasins historiquement physiques ont pu décupler leurs ventes, des start-ups brillent sur la Toile et de nouvelles opportunités ont été créées à l’aide du monde digital. Alors pourquoi pas nous ? Que vous soyez débutant ou confirmé, cet article vous aidera à monter votre business en ligne facilement, et ce, en 9 étapes.

coût site internet banner


Qu'est-ce qu'une boutique en ligne ?

Tout d’abord, commençons par les bases, une boutique en ligne est une plateforme de mise en vente de produits, lesquels peuvent être physiques, digitaux et ou encore de services. Une boutique en ligne peut également être appelée e-commerce ou marketplace (dans certains cas). En bref, c’est un catalogue en ligne vous permettant de réaliser un achat ou une vente.

Pourquoi créer un e-commerce en 2023 ?

Le e-commerce en France représentait un chiffre d'affaires sur l’année 2021 de 129 milliards d’euros, et plus impressionnant encore, on note une hausse de 15 % par rapport à l’année précédente, hausse continuelle depuis les 5 dernières années. Ces chiffres sont en constante évolution avec un second trimestre 2022 en hausse de 10 % par rapport à la même période un an plus tôt. En bref, 2023 ne fera « surement » pas exception à cette croissance constante, et si vous n’avez pas encore franchi le cap, il n’est pas encore trop tard. 

En plus de chiffres rassurants sur le comportement des utilisateurs vis-à-vis des boutiques en ligne, le monde du web vous offre une toute nouvelle audience, souvent bien plus grande qu'en magasin (notamment pour les petites boutiques). Disposer d’une boutique en ligne, c’est donc ouvrir les portes de son entreprise à des millions d’utilisateurs, en France mais également à l’étranger en traduisant son site en différentes langues. Un accroissement de la visibilité très intéressant suivant les marchés. 

Le dernier point à noter sur la création de votre « potentielle » boutique en ligne, est que si vous ne le faites pas, vous laissez plus de place à la concurrence déjà présente sur ce marché. Au regard des chiffres, le e-commerce se développe de jour en jour et certains de vos concurrents (même physiques) prennent peu à peu de l’avance sur ce secteur. À terme, cela peut se révéler problématique dans le développement de votre business.


1. Choisir le bon CMS pour la création de sa boutique en ligne

Tout d’abord, un CMS est un Content Management System, ce qui signifie en français : système de gestion de contenu. En réalité, un CMS est un outil qui vous permettra de concevoir, arranger et modifier l’ensemble du contenu de votre site internet. Par contenu, on peut citer : vos fiches et images produits, vos textes, images et vidéos propres à votre entreprise, mais également l’ensemble de l'agencement de votre site. Sans CMS, il serait bien plus complexe de créer un site web ergonomique et design.

editeur-theme-shopify
@Shopify : éditeur de théme

Les fonctionnalités

Il existe énormément de CMS disponibles sur le marché. Pour choisir la meilleure solution pour la création de votre boutique en ligne il faudra alors certainement les comparer et comprendre les différences entre chacun d’entre eux. Certains d'entre eux proposent des modules de marketing entièrement gratuit et complet, d'autres disposent d'un plus grand nombre de thème gratuits pour votre entreprise.


Les performances

Pour qu’une boutique en ligne réalise des ventes, il est primordial d’avoir un site disposant d’un temps de chargement des pages optimum. Sur ce point, tous les CMS ne sont pas égaux. Et bien évidemment, ce temps de réponse sera également conditionné par le contenu de votre site, mais pensez bien à analyser les différentes études à ce sujet afin de prendre une des solutions proposant une bonne vitesse de chargement. Si vous partez sur l’un des leaders comme Shopify, WordPress ou encore Wix, vous ne devriez pas avoir de soucis.

La simplicité d'utilisation

Si les fonctionnalités et les performances sont « relativement » similaires, la simplicité d’utilisation diffère grandement entre les solutions. Bien évidemment, cet aspect possède une grande part de subjectivité, cependant il sera très intéressant de tester les différentes solutions à l’aide de leurs offres d’essais gratuites, et ce, notamment pour prendre en main l’éditeur de thème et comprendre comment modifier votre site. Par exemple, l’éditeur de thème Shopify est extrêmement simple, similaire à celui de Wix, il dispose d’un système drag and drop bien développé qui ne perdra pas l'utilisateur, contrairement à certaines plateformes. Il est tout de même important de comprendre quelles fonctionnalités vous pouvez modifier en fonction des CMS, bien souvent avec la simplicité vient une possibilité de modification plus limitée. C’est pour cela que nous ne pouvons que vous recommandez de tester au moins 3 solutions.


Les meilleurs CMS pour votre boutique en ligne

Si vous n’avez pas encore de CMS en tête pour la création de votre boutique, voici une liste qui devrait vous aider :

  • Shopify

  • WordPress

  • Prestashop

  • Wix

  • Webflow

  • Joomla

  • Drupal

Vous verrez rapidement que parmi ces CMS certains sont bien plus complexes à utiliser. Il serait toutefois dommage de passer à côté, surtout si vous disposez de bonnes connaissances en informatique. Si ce n’est pas le cas, Shopify, WordPress et Webflow seront d’excellentes alternatives pour votre business en ligne. L'avantage de ces solutions réside également dans la grande communauté que comptent ces outils et qui vous aidera grandement dans la résolution de vos potentiels problèmes.

Consultez notre comparatif des meilleurs CMS.


2. Héberger sa boutique en ligne

Hebergement web

Pour héberger votre boutique, il existe plusieurs solutions, lesquelles vont grandement dépendre du CMS que vous avez choisi. Par exemple, un système d’hébergement est directement intégré à Shopify moyennant un forfait annuel. Si votre CMS ne dispose pas de cette fonctionnalité, il faudra alors se tourner vers une solution d’hébergement web. C’est à l’aide de cet hébergement que vous pourrez générer votre nom de domaine. Une fois votre solution choisie et votre nom de domaine réservé, il faudra lier le tout à votre CMS, pour ce faire, le mieux sera de suivre un tutoriel sur Internet décrivant la marche à suivre. Lorsque le tout sera lié, chaque adresse de page (url) générée sur votre site comprendra votre nom de domaine et donc votre identité d'entreprise.

3. Faire le bon choix de thèmes pour optimiser sa boutique en ligne

WordPress.com thèmes © Wordpress.com
@WordPress : choix du théme

La troisième étape dans votre processus de création d’une boutique en ligne sera de choisir le bon thème pour votre site. Un thème est un design préconçu qui vous aidera dans l’habillage et le marketing autour de votre boutique en ligne. C’est un groupement de pages qui vous aidera à mieux affirmer l’identité graphique future de votre site. Il est totalement possible de ne pas partir avec un template pour concevoir son site, cependant cela alourdit grandement la tâche et demande des connaissances en codage.

Consultez notre sélection des meilleurs thèmes gratuits pour Wordpress.


La vitesse de chargement

Comme cité précédemment, il est indispensable d’avoir un site internet qui se charge rapidement quand il est question de boutique en ligne. La vitesse de chargement est conditionnée par de nombreux aspects, et le thème en fait partie. Certains thèmes sont designs mais renferment des fonctionnalités extrêmement lourdes pour le chargement de la page. Un aspect malheureusement délaissé par de nombreux webmaster et qui peut affecter grandement votre site. Si vous vous apprêtez à choisir un thème, regardez ses performances de chargements. Pour cela, prenez l’un des sites exemples pour ce thème et copiez-collez son url sur un site d’analyse de vitesse comme GTMétrix ou PageSpeedInsight.


Les fonctionnalités du thème

Un thème sera la base de votre site, il faut donc que vous pensiez aux différentes fonctionnalités que vous souhaitez implémenter à terme sur votre site. Les template sont très disparates au niveau de leurs fonctionnalités surtout entre ceux qui sont gratuits et payants. Par exemple, si votre entreprise est basée sur un seul et même produit, vous avez besoin de pouvoir grandement modifier votre page produit, pour détailler cette dernière et apporter des éléments tels que des vidéos, images ou encore sons. 

N’oubliez pas également que votre thème a pour but de convertir, il faut donc qu’il soit compatible avec les processeurs de paiements et que leur intégration soit réussie et rassurante pour le client. 

Dernier aspect, vos pages produits et collections se doivent d’être ergonomiques tout en proposant à vos clients des fonctionnalités de recherche intuitives. Par exemple, si vous avez des produits de plusieurs couleurs différentes, un thème disposant de pastilles décrivant les différentes teintes pour choisir sa variante sera alors à privilégier.


L'intégration sur mobile

Un point primordial pour 2023 sera de disposer d’une grande adaptabilité sur mobile. C’est de loin l’aspect le plus important dans le choix de votre thème : plus de 50 % des utilisateurs font désormais leurs achats sur leur mobile. Il serait donc dommage de ne pas avoir une boutique en ligne optimisée sur ces appareils. Pour cela, il suffira de bien regarder la version mobile du thème que vous souhaitez, vous verrez le résultat est bien souvent différent. Bien que vous allez créer votre boutique en ligne sur ordinateur, par souci de simplicité, de plus en plus de développeurs, créés avant tout leur site sur la vision mobile, on parle alors de sites « Mobile first ».


4. Personnaliser votre boutique en ligne avec des applications et plugins

Choisir un bon template est désormais fait, cependant comme vous l’aurez sûrement remarqué, il est impossible de couvrir toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin, il faudra alors s’équiper d’extensions ou de plugins (dénomination variable suivant les solutions). Ces outils vont compléter les fonctionnalités disponibles sur votre boutique en ligne.


Plugins de sécurité

wordfence security
@Wordfence : exemple de plugin de sécurité pour votre boutique en ligne


Les plugins de sécurité sont dédiés à des CMS tels que WordPress, où généralement, il faudra compléter certains aspects sécuritaires pour que votre site soit totalement opaque aux attaques. Découvrez notre article listant les meilleurs plugins de sécurité dédiés à WordPress. Les plugins de sécurité sont réellement propres à la solution que vous avez choisie, pour en savoir plus le mieux sera de se renseigner au cas par cas sur les différentes actions à mettre en œuvre.


Plugins de réassurance

Seconde catégorie de plugins que chaque site se doit de disposer : les réassurances. Le but de ces extensions est de rassurer le client lorsqu’il est sur votre site, cela passe par un module pour ajouter des logos de réassurances sur votre entreprise, tels que : “Paiement sécurisé”, “Livraison Gratuite”, “Service après vente 7j/7” etc… Une étape indispensable pour augmenter le taux de ventes sur votre boutique en ligne. Bien évidemment, il ne faut pas en abuser et tomber dans l'excès que certains sites font, avec des pop-ups “acheté il y a 5 minutes” qui vont apparaître toutes les secondes, tout est une question d’équilibre.


Plugins de marketing

Les plugins de marketing sont également très intéressants pour votre boutique en ligne. Ils vont vous permettre d’ajouter vos fameux avis clients, de réaliser des promotions groupées, on parle alors de « Bundle ». Vous pourrez également faire acheter à votre client un nouveau produit une fois la première vente réalisée « upsell » ou encore de gérer l’ensemble des mails et réseaux sociaux directement depuis votre site. Ces plugins renferment des fonctionnalités extrêmement puissantes qui vont vous permettre d’optimiser votre boutique en ligne au gré des tests réalisés.


5. Créer vos produits et vos collections sur votre site


Faites un plan de site

plan-de-site-clubic
@Maxime Aulne : Exemple d'un plan de site pour une boutique en ligne de piscine

La création d’un site peut s’avérer être un véritable casse-tête surtout si vous disposez de milliers de références. Le mieux est alors de segmenter votre boutique en ligne en collections de produits, cela va vous permettre de faciliter la navigabilité sur votre site. Avant de passer à la création des produits et des collections, le mieux est de réaliser un plan de site à l’aide d’outils de visualisation comme Miro. Faire ce travail en amont vous permettra de mieux agencer les tâches futures à réaliser sur votre site et surtout d’éviter des erreurs qui auraient pu être commises. Ce plan de site - ou sitemap - devra mettre en évidence l’ensemble de vos collections et sous-collections de produits ainsi que leurs liens entre eux.

Des descriptions produits dédiées à la vente e-commerce

Une boutique en ligne a pour vocation la vente de produits, il faut donc rendre leurs descriptions claires et vendeuses. Voici quelques conseils pour la rédaction de vos fiches produits : 

  • Se mettre à la place du client. 

  • Avoir la même structure de fiches pour l’ensemble de vos produits.

  • Ajoutez des avis clients.

  • Mettre le produit en situation.

  • Ajoutez une partie SEO à vos fiches.

  • Mettez en gras les mots aidant à la compréhension.

  • Répondez aux questions de vos clients avant même qu’ils ne se les posent.

Des visuels ayant un impact

« Une image vaut mille mot », en e-commerce cette phrase prend tout son sens. Si vous ne disposez pas d’images de qualité mettant en avant vos produits, vous partez avec une longueur de retard. Les images sont les éléments centraux de votre fiche produit, c’est cela qui va guider l’intention de clic et d'achat de votre client. Si l’image plaît, le client voudra en savoir plus sur le produit en question, puis potentiellement l’acheter. En somme, cette image est donc le point de départ de l’ensemble du processus de vente de vos produits.

C’est dans cette optique que le travail de vos visuels est si important. Par exemple pour des sites de vêtements, bijoux et autres accessoires, avoir des images portées sur des mannequins est un réel plus. Le but est d’avoir des images uniformes dans votre thématique qui mettent réellement en avant vos références. Sur certains produits plus techniques cela peut aussi se traduire par l’ajout de texte directement sur l’image, pour expliquer une nouvelle technologie par exemple. Ces visuels seront le reflet de votre stratégie marketing et donc des potentielles ventes de votre e-commerce.


6. Intégrer une solution de paiement à votre boutique en ligne


Stripe

stripe
@Stripe

Avoir une boutique en ligne nécessite de disposer de moyens de paiement directement intégrés à votre site. La majorité des paiements sur les e-commerces en France sont réalisés à l’aide de cartes bancaires. Il faut donc intégrer ce type de processeur de paiement à votre site. Stripe est l’un des leaders dans ce secteur, son intégration se fait rapidement à la plupart des CMS présents sur le marché. Bien évidemment, d’autres outils externes existent comme Mollie ou encore les solutions proposées par les banques physiques.

Paypal

Les paiements par carte bleue sont omniprésents, cependant Paypal est une autre alternative de paiements très prisée des utilisateurs dans la vente en ligne. Il est donc recommandé de l’ajouter à votre boutique en ligne afin de ne pas passer à côté de certains clients.

Solution d'intégration direct aux éditeurs de sites

shopify-payments
@Shopify Payments : processeur de paiements pour Shopify

En-dehors de Stripe, Mollie et autres applications tierces citées précédemment, il existe des solutions natives aux CMS telles que Shopify Payment ou Woocommerce Payment. Ces outils sont de réelles alternatives et se développent de plus en plus depuis maintenant quelques années.


7. Configurer les solutions de livraisons sur votre site

Si vous vendez des produits physiques, il faudra alors configurer vos méthodes de livraisons. La majorité des CMS proposent des options de livraisons natives à la solution. Pour les autres méthodes, il faudra certainement télécharger une extension, officielle ou non, afin d’ajouter cela à votre boutique en ligne, c’est notamment le cas de la livraison via un point relais. 

Outre les options de livraisons disponibles, il sera important de créer les tarifs selon le poids des produits, suivant le prix de la commande, le type de produits, ou encore les destinations. L’ensemble de cette configuration est indispensable puisque sans elle, vos clients seraient bloqués à la page de paiement. 

Une fois vos solutions de livraisons réalisées, il pourra être judicieux d’ajouter un module de suivi de colis pour que votre client puisse directement suivre leurs commandes directement sur votre site.


8. Tester et mettre en ligne son site e-commerce

Les points à vérifier avant de mettre en ligne son site

Par défaut, la majorité des CMS ne mettent pas en ligne automatiquement votre site, il faudra donc le faire manuellement. Mais avant cela, il vous reste quelques éléments à vérifier :

  • Les couleurs et les polices de caractères sont-elles cohérentes ?

  • La navigation est-elle fluide ? 

  • Les réseaux sociaux ont-ils été ajoutés ?

  • Est-ce que mon bouton d’ajout au panier est design et mis en avant ? 

  • Mon contenu est-il suffisant ?

  • Est-ce que le favicon a été ajouté ? 

  • Mon site est-il sécurisé ? 

  • Est-ce que mes pages légales sont à jour ? 

  • Mon site dispose-t-il de formulaires de contacts ? 

  • Est-ce que j’ai des liens cassés (erreur 404) ?

Mise en ligne

Si l’ensemble de ces critères sont au vert, alors il est temps de déployer votre boutique en ligne. Cela se fait généralement en un clic ou bien en désactivant tout simplement le mot de passe de votre site.

9. L'acquisition de trafic : l'enjeu de la vente en ligne


Une fois votre site déployé, il vous faut maintenant acquérir vos premiers visiteurs, et plus généralement, assurer une pérennité dans cette acquisition de trafic. Pour ce faire, on dénombre trois grandes méthodes, qui bien souvent sont utilisées en simultanée pour obtenir plus de résultats.

Référencement naturel (SEO)

seo-t-shirt-tahiti
@Clubic : résultat SEO pour t-shirt-Tahiti

Le référencement naturel, ou plus communément appelé SEO, est une méthode « gratuite » qui vous permet d'apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherches au bout d’un certain temps. Grâce à une série d’optimisation sur une page vous pouvez ainsi apparaître en premier sur une requête telle que « t-shirt Tahiti ». Dans cette série d’optimisation on note : 

  • Avoir un nom de page incluant le mot-clé ciblé 

  • Avoir une balise HTML meta-title de page incluant le mot-clé ciblé 

  • Avoir une balise HTML meta-description de page incluant le mot-clé ciblé 

  • Avoir une balise HTML de description de page incluant le mot-clé ciblé 

  • Avoir un contenu riche autour de ce mot-clé. 

Ces pistes d’améliorations sont bien entendu incomplètes, mais elles vous donnent une première piste sur le type de travail à fournir. Si vous souhaitez aller plus loin, le mieux est de se former à ce sujet.


Référencement payant (SEA)

sea-t-shirt-tahiti
@Clubic : Exemple de référencement payant à l'aide de Google Shopping


Toujours liés aux moteurs de recherches, le référencement payant (aussi appelé SEA), vous permettra d’avoir plus de visibilité immédiatement moyennant un budget alloué à vos publicités. Parmi les plateformes les plus connues, on peut citer Google Ads qui vous permet de mettre en avant vos produits via Google Shopping ou alors vos annonces via le réseau textuel. Ces outils extrêmement puissants donnent un coup de boost à votre site, et, en les agrémentant d’une bonne touche d’intelligence artificielle, ils cibleront au mieux vos audiences. Cela vous permet également de rapidement vous positionner premier sur votre nom de domaine et assurer votre e-réputation face à d'autres entreprises.

Ces solutions sont à utiliser avec précaution, car elles peuvent dépenser énormément d’argent sans pour autant vous rapporter de ventes, c’est une période nécessaire d’apprentissage pour l'algorithme derrière ses plateformes.


Réseaux sociaux

Réseaux sociaux © © Chesnot / Getty Images
@ Chesnot / Getty Images : Les réseaux sociaux pour accroître ses ventes

En-dehors des moteurs de recherches, de nombreux webmasters se dirigent vers les réseaux sociaux afin de faire grimper leur nombre d'utilisateurs. À l'instar des solutions citées précédemment, sur ces plateformes, vous pouvez publier de manière totalement gratuite ou bien choisir de promouvoir votre contenu, promotion bien entendu payante. Parmi ces réseaux sociaux, on peut compter la suite Meta avec Facebook et Instagram, mais également Tiktok qui est en plein essor ainsi que Pinterest.

Quel statut juridique pour monter une boutique en ligne ?

Pour monter une boutique en ligne, il faudra disposer d’un statut juridique afin de déclarer les revenus liés à cette activité, il existe plusieurs statuts disponibles : 

  • Entreprise individuelle

  • EIRL

  • EURL

  • SASU

  • SARL

  • SAS

Pour faire le meilleur choix parmi ses solutions, le mieux est de contacter un expert-comptable ou une institution spécialisée.

Combien coûte la création d'une boutique en ligne ?


La création d’une boutique en ligne peut coûter une dizaine comme plusieurs milliers d'euros. Cela va dépendre du type de boutique que vous créez, des fonctionnalités disponibles et si vous passez par des prestations externes ou non.

Peut-on créer un site e-commerce gratuitement ?

Il n’est malheureusement pas possible de créer une boutique en ligne gratuitement, les différents CMS proposant une solution e-commerce nécessitent de prendre un abonnement particulier. Les solutions gratuites open-source demandent quant à elle l’ajout de modules bien souvent payants. Finalement, pour obtenir une réelle boutique en ligne professionnelle, il vous faudra dans tous les cas un nom de domaine personnalisé, opération payante malgré les essais gratuits disponibles.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
dredd
Parfait pour du bon drop shippping de wisheries fûmantes à répendre via bakshish à quelques tik-tokardes. Et ensuite direction Dubaï pour poster régulièremenst quelques saillies bien senties pour descendre la France le cul posé sur son rooftop ensoleillé (mais entouré d’un bonne odeur fécale qui émâne de la fosse sceptique pas encore vidée ce mois-ci).<br /> La vie de rêve.
scudo
Hello,<br /> il manque une dimension sécurité et MCO : on n’oublie pas de mettre régulièrement à jour CMS et plugin (surtout paiement), pour éviter que les données clients se retrouvent aspirées via une faille, voire qu’un petit skimmer de CB ne s’installe à notre insu
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Lara Croft bientôt de retour dans une série Tomb Raider !
Samsung dévoile le premier écran plat Mini-LED pour joueurs, et il ne fait pas les choses à moitié
Profitez dès maintenant de ce kit RAM Corsair à son prix le plus pendant les soldes d'hiver !
Epic fail : un voleur se prend en selfie avec un iPhone fraîchement dérobé… et se fait arrêter
Vous avez vu ? L'app Google se fait une beauté sur Android !
Surveillance : comment ces vêtements peuvent vous invisibiliser aux yeux de la reconnaissance faciale
Faites vos valises ! Des hôtels e-sport en Chine s'équipent en GeForce RTX 4090
Sous la pression d’avocats humains, l'intelligence artificielle ne pourra finalement pas plaider
Xavier Niel : pourquoi le fondateur de Free veut investir dans Brut
Comprendre les avantages d'un VPN : voici un guide pour les débutants
Haut de page