Ubuntu : Canonical veut faire payer OVH

le 20 juin 2016 à 17h34
0
D'après le Chief Technology Officer de l'hébergeur OVH, Canonical, propriétaire de la marque Ubuntu, veut faire payer l'usage de cette dernière. Conflit naissant avec, en toile de fond, la façon dont est exploité le logiciel open source ?

Mise à jour 18h22 : en fait de faire payer sa marque comme le laissait supposer Octave Klaba, c'est plutôt le droit de modifier son système que Canonical entend facturer. En effet, OVH utilise un kernel modifié et comme le confirment les conditions d'utilisation de l'OS, Canonical doit valider cette modification. Ce qui ne semble pas avoir été le cas.

Publication initiale de 17h34 :

Ubuntu est l'une des nombreuses distributions GNU/Linux, développée par la société Canonical. Une entreprise qui n'est pas à but non lucratif (comme l'association Ubuntu Fundation créée parallèlement par son fondateur Mark Shuttleworth) et qui doit donc gagner de l'argent.

L'éditeur l'a déjà montré en 2012, quand il a décidé d'introduire des liens publicitaires vers Amazon depuis l'interface Unity, avant de faire (un peu) machine arrière en permettant de désactiver cette fonctionnalité.

Aujourd'hui, Canonical semble vouloir diversifier son modèle économique en jouant sur l'utilisation de sa marque. Et OVH qui semble en faire les frais.

D'après le tweet posté par Octave Klaba, CTO d'OVH (et relayé par Korben), Canonical souhaiterait faire payer à l'hébergeur un à deux euros par mois l'usage de la marque Ubuntu, pour chaque serveur où le système d'exploitation est installé. Cela représente, d'après Korben, la rondelette somme de 1 million d'euros annuels.




La demande de Canonical pourra être perçue par certains comme s'apparentant à un moyen de vendre, sans le dire, des licences aux professionnels. L'éditeur a d'ailleurs fait la même demande à Dream Host, un autre hébergeur. D'un autre côté, OVH utilise à des fins commerciales un logiciel open-source, sans en faire profiter la communauté Ubuntu. Ce que se propose par ailleurs de faire OVH, au même titre que la société soutient Let's Encrypt.

Quoi qu'il en soit, la méthode de Canonical semble assez peu du goût de Octave Klaba. L'avenir nous dira quelles suites compte donner à cette demande l'hébergeur français.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : OVH E-business
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Voiture électrique : quelles aides à l'achat et incitations dans les pays de l'UE ?
Huawei banni : les revenus d'AMD plus impactés encore que ceux de Microsoft
En toute discrétion, les Apple Store vendent désormais des moniteurs LG UltraFine 23,7
Huawei :
From Software devrait annoncer un jeu avec avec George R.R. Martin à l'E3 2019
La RTX 2070 gagnerait des parts de marché plus rapidement que la GTX 1080 en son temps
Déclaration de revenus 2019 : n'oubliez pas de déclarer vos gains en cryptomonnaies !
Test Google Pixel 3a : le roi de la photo à moins de 400€
Instagram : les données de 6 millions d'influenceurs exposées
Nintendo compterait aussi sur le cloud de Microsoft pour propulser son service de streaming
scroll top