OneDrive : Microsoft unifiera ses plateformes de synchronisation

09 janvier 2015 à 12h22
0
Microsoft explique que l'équipe de OneDrive souhaite uniformiser ses différents moteurs de synchronisation afin d'offrir une expérience unifiée quel que soit l'appareil utilisé.

À l'heure actuelle, le service de stockage OneDrive dispose de trois plateformes de synchronisation différentes. La société entend repenser son service en l'articulant sur un dispositif unique accessible sur n'importe quel appareil, n'importe quel OS, qu'il s'agisse de Windows 7, 8, 8.1,10 ou OS X mais également iOS, Windows Phone ou Android.

00BE000005604436-photo-skydrive-logo-gb-sq-onedrive.jpg
Sur Windows 7 et Windows 8 ainsi que sur OS X, l'application est relativement similaire à celle de la concurrence et propose de choisir les dossiers à synchroniser en local. La seconde plateforme est, pour sa part, réservée à Windows 8.1 et propose d'intégrer directement OneDrive au sein du système d'exploitation avec une gestion bien plus fine de chaque fichier en permettant de les rendre accessibles en ligne uniquement, ou disponibles hors connexion via un simple clic droit. Les contenus non synchronisés sont tout de même indexés et présentés sous la forme de petits fichiers appelés placeholders. Ces derniers présentent plusieurs avantages, comme celui de pouvoir obtenir des vignettes très légères de ses photos sans pour autant synchroniser ses albums en entier. Le troisième mécanisme de synchronisation est réservé à l'offre professionnelle OneDrive for Business.

Microsoft explique que dans sa stratégie de convergence, les développeurs ont basé leurs travaux sur le moteur de synchronisation présent au sein de Windows 7 et Windows 8 pour y greffer ensuite les fonctionnalités présentes dans les autres. L'objectif principal est d'obtenir une application plus stable et plus complète. Microsoft ajoute que le moteur de Windows 8.1 portait à confusion quant à la disponibilité réelle des documents en mode hors connexion à cause de ces placeholders. Les opérations effectuées sur ces derniers (copier, coller, supprimer) pouvaient afficher plusieurs lenteurs. Enfin certaines applications présentaient des bugs à l'ouverture de ces fichiers, par exemple un téléchargement en local interrompu.

0226000007846995-photo-onedrive-windows-8-1.jpg

Exemple de Placeholders au sein de Windows 8.1


Après avoir publié une version universelle de OneDrive sur Windows Phone et Android, la société devrait prochainement proposer celle-ci sur iOS. Le client OneDrive for Business devrait faire son apparition un peu plus tard ce mois-ci pour OS X. L'éditeur souhaite tout de même faire évoluer les fonctionnalités par exemple en proposant de pouvoir synchroniser en local les dossiers et documents partagés par un tiers. Enfin Microsoft précise que sur Windows 8.1, quelques modifications ont déjà été apportées afin de synchroniser l'intégralité des comptes OneDrive peu utilisés afin d'ôter ces placeholders problématiques.

Les travaux actuels de Microsoft se concentrent principalement sur Windows 10 où le client de OneDrive bénéficiera de ces travaux de convergence avec la prise en charge des comptes personnels et professionnels et l'accès aux fichiers partagés. Microsoft reconnaît les avantages de l'implémentation actuelle au sein de Windows 8.1 et ajoute que, par la suite, les fonctionnalités associées aux placeholders seront implémentées de manière plus stable et moins confuse.

Retrouvez le tour des nouveautés de Windows 10 :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes

Sur le même sujet

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top