Sur iOS, Dropbox renforce la sécurité et prend en charge TouchID

0
Dropbox introduit une mise à jour de son application sur iOS avec la prise en charge de Touch ID pour une meilleure sécurité.

0082000005922386-photo-d-ropbox-logo.jpg
Dans la version 3.5 de son application pour iPhone, Dropbox fait usage des interfaces de programmation de Touch ID fournies par Apple. Le spécialiste du stockage introduit alors une nouvelle mesure de sécurité.

La semaine dernière, nous apprenions que 7 millions de compte Dropbox avaient été piratés. La société a tenu a préciser que ses serveurs n'avaient pas été hackés ; les identifiants et mots de passe ayant été extraits de services tiers. Si Dropbox propose déjà d'activer l'authentification par deux facteurs, votre empreinte digitale pourra également être requise pour accéder aux fichiers.

Une fois la mise à jour effectuée, il faudra se rendre dans les paramètres et activer l'option. Notons toutefois que cette fonctionnalité n'est pour l'heure disponible que sur les terminaux dotés d'iOS 8. Il faudra donc avoir mis à jour l'iPhone 5S.

Outre la corrections de bugs, cette nouvelle mouture optimise également l'agencement de l'application pour les iPhone 6 et 6 Plus et corrige un problème d'affichage pour les fichiers RTF. Enfin Dropbox sur iOS deviendrait plus stable et plus performant.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Meegopad : une clé HDMI Atom pouvant exécuter Windows 8.1 !
Les VTC marquent un point devant le Conseil constitutionnel
Tor : le routeur Anonabox est annulé sur Kickstarter
Ginni Rometty, PDG IBM :
Samsung Exynos 7 Octa : une puce 64 bits haut de gamme pour Android 5.0 Lollipop
Fiscalité : Google songerait à quitter son paradis des Bermudes
SVOD sur Linux : le point sur Netflix, CanalPlay et FilmoTV
Spotify Family permettra de partager une souscription
Sur Android, Gmail proposera de configurer ses comptes Outlook.com et Yahoo!
Cyber-harcèlement : la Grande-Bretagne veut quadrupler la peine
Haut de page