OwnCloud, l'alternative open source à Dropbox, passe en version 4

01 juin 2018 à 15h36
0
Alors que les gros acteurs du web ont récemment mis à jour leurs offres de stockage en ligne, l'équipe développant la solution open source ownCloud annonce de nouvelles fonctionnalités.

Cette année, le secteur du stockage en ligne est particulièrement dynamique. Certains internautes restent cependant réticents à l'idée de stocker des fichiers sur le serveur d'une entreprise. Pour répondre à ces besoins, l'équipe d'ownCloud a entrepris de développer un service open source pouvant être installé sur son propre serveur ou sur celui de son hébergeur. La version 4, disponible depuis peu, ajoute une flopée de nouveautés.

Le marché du stockage en ligne est florissant et chacun tente de tirer son épingle du jeu. Souvent dépeint comme la référence en la matière, Dropbox pourrait cependant perdre de sa superbe. Microsoft a récemment dévoilé une mise à jour majeure de SkyDrive avec des tarifs particulièrement agressifs. Très médiatisé, Google Drive se positionne également sur le marché en se basant sur un service déjà très populaire : Google Documents. Et puis il y a HubiC, Box, SugarSync, Mozy...

00C8000005189806-photo-owncloud.jpg
00C8000005189808-photo-owncloud.jpg
00C8000005189810-photo-owncloud.jpg

ownCloud sur Mac OS X, Linux et Windows


Pour sa part OwnCloud s'installe sur un serveur PHP classique. Il suffira ensuite de créer des comptes utilisateur. Des clients de synchronisation pour Windows, Mac OS X et Linux sont disponibles au téléchargement. La connexion est effectuée par WebDAV. Une application mobile pour les smartphones sur Android est également disponible. Une fois installé sur l'ordinateur, un dossier dynamique sera créé en local mais à l'instar de SugarSync, l'utilisateur sera aussi en mesure de synchroniser n'importe quel répertoire pour le répliquer sur les autres machines rattachées au même serveur et au même compte utilisateur. Les documents seront également disponibles à partir d'une application web avec des options de partage. Notons que les fichiers textes ou au format Open Document pourront être consultés directement depuis le navigateur.

012C000005189716-photo-owncloud.jpg
012C000005189718-photo-owncloud.jpg

Une configuration très simple


La version 4 d'ownCloud s'enrichit avec notamment le versioning. En cas d'erreur de manipulation, plusieurs éditions antérieures d'un même fichier pourront être récupérées. L'administrateur sera même en mesure de configurer le nombre de sauvegardes autorisées par défaut. Les développeurs ont ajouté un système de chiffrement afin de sécuriser davantage ses données personnelles. Par ailleurs, un même utilisateur peut disposer de deux comptes afin de créer une sauvegarde supplémentaire.

L'application web est désormais modifiable grâce à des thèmes personnalisés et supporte le glisser-déposer pour la mise en ligne des documents. Le carnet d'adresses et le calendrier sont respectivement synchronisés via les protocoles CardDAV et CalDAV. En plus de l'album photo et du lecteur de musique en streaming, ownCloud 4 ajoute une liste de tâches. De nouvelles interfaces de programmation sont disponibles pour les développeurs souhaitant étendre eux-mêmes les fonctionnalités du service. Ces API s'accompagnent d'une plateforme de téléchargement permettant aux autres utilisateurs de greffer ces modules sous la forme de plugins.


00C8000005189800-photo-owncloud.jpg
00C8000005189802-photo-owncloud.jpg
00C8000005189804-photo-owncloud.jpg

L'interface web d'ownCloud
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page