Recommandations musicales : du neuf pour vos oreilles

Stéphane
09 décembre 2007 à 18h32
0

Last.fm : la radio communautaire



Le principe de Last.fm, le plus médiatisé des services de recommandations musicales est simple : cette webradio pas comme les autres diffuse de la musique en fonction de vos goûts, collectés via une technologie, Audioscrobbler, qui se greffe à votre lecteur audio et envoie vos écoutes sur votre compte Last.fm. A partir de ces informations, vous pouvez afficher vos goûts sur une page accessible à d'autres utilisateurs et ainsi vous créer des affinités, mais surtout, bénéficier de recommandations personnalisées selon vos goûts.

Le client officiel Last.fm



Last.fm propose son propre client. Celui ci est compatible avec la plupart des lecteurs audio pour Windows, Linux et Mac OS X, qu'il détecte à l'installation. Il vous propose alors d'installer un plug-in pour chaque lecteur, ce qui peut être utile si vous jonglez entre plusieurs logiciels. Une fois installé, le client sert à la fois de lecteur pour les stations personnalisées (que vous pouvez également écouter sur le site Last.fm), et de plug-in Audioscrobbler pour récupérer vos écoutes et les envoyer sur le serveur. Vous pouvez influer sur le contenu des radios diffusées selon vos écoutes personnelles, mais également renvoyer directement votre avis sur les morceaux diffusés en utilisant les boutons Love et Ban, pour signaler votre coup de coeur pour un titre, ou au contraire votre volonté de ne plus l'entendre.

Vous pouvez également ajouter des tags à n'importe quel titre écouté, ces derniers servant à créer les thématiques des stations. Depuis quelques versions, Last.fm propose également une prise en charge encore expérimentale des iPods pour ceux qui écoutent majoritairement leur musique sur les baladeurs d'Apple. Il est toutefois nécessaire que ces derniers soient configurés en synchronisation automatique. La gestion des iPods en synchro manuelle est prévue pour une version future.

012C000000444153-photo.jpg


iScrobbler



Avant que le client officiel Last.fm n'intègre la prise en charge de l'iPod, pour Mac OS X était le seul moyen de « scrobbler » les titres écoutés au cours d'une journée sur un iPod. Ce client alternatif n'intègre pas les fonctionnalités liées aux radios de Last.fm. Pour écouter les stations, vous aurez ainsi toujours besoin du client officiel. En revanche, si vous cherchez simplement à alimenter votre profil, iScrobbler peut s'avérer une alternative plus légère au client officiel, d'autant plus qu'il offre quelques fonctionnalités intéressantes comme la prise en charge de Growl ou l'intégration à Front Row sous Leopard.

  • Télécharger iScrobbler pour Mac
012C000000446829-photo.jpg


TheLastRipper



Déjà mentionné dans notre tour d'horizon des outils d'enregistrement des web radios, TheLastRipper permet, comme son nom l'indique, d'enregistrer les titres diffusés sur Last.FM. Après avoir entré votre login et votre mot de passe Last.FM, l'interface offre un accès aux stations classées par genre. Les titres enregistrés sont au format MP3, et sont automatiquement découpés, avec possibilité de récupérer les tags ID3 ainsi que les pochettes d'albums. En théorie, une bien belle idée, néanmoins la pratique est un peu moins glorieuse avec quelques problèmes de stabilité, apparemment réglés sur la dernière version, mais à surveiller néanmoins.

012C000000577686-photo.jpg


Songbird et les lecteurs compatibles Audioscrobbler



Si la technologie Audioscrobbler est disponible sous forme de plug-in pour iTunes, Windows Media Player ou Winamp, certains lecteurs l'intègrent directement. C'est le cas du lecteur libre qui monte (lentement), Songbird. Encore à un stade assez peu avancé, Songbird dispose déjà de fonctionnalités intéressantes, notamment la possibilité de récupérer automatiquement les fichiers audio présents sur un blog. Songbird intègre donc la technologie Audioscrobbler, mais ne permet tout de même pas d'écouter les stations Last.fm. Le lecteur est disponible pour Windows, Mac OS X et Linux.

012C000000644424-photo.jpg


Sur Linux, certains lecteurs intègrent également Audioscrobbler. C'est le cas de l'excellent Amarok, intégré à l'environnement KDE, le lecteur que même les utilisateurs de Mac ou de Windows envient au linuxiens (peut être plus pour longtemps). Si vous préférez une distribution basée sur l'environnement Gnome, comme Ubuntu ou Fedora, le lecteur officiel du projet, Rhythmbox, propose également cette possibilité.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top