Le PDG d'un site d'échange de crypto décède avec son mot de passe, 190 millions de $ bloqués

Matthieu Legouge Contributeur
04 février 2019 à 18h24
0
ethereum cryptomonnaie bitcoin fotolia

QuadrigaCX, l'une des plus importantes bourses d'échange de cryptomonnaie au Canada, est actuellement confrontée à un malheureux problème : suite au décès soudain de son PDG Gerald Cotten, ses utilisateurs ne peuvent plus accéder à une grande partie de leurs fonds. Au total, plus de 190 millions de dollars sont bloqués sur des portefeuilles froids (coldwallets).

A tout juste 30 ans, Gerald Cotten a quitté ce monde en laissant QuadrigaCX face à de sérieux problèmes financiers et à l'indignation de 92 000 utilisateurs lésés, ne pouvant mettre la main sur les fonds placés grâce à cette plateforme en trading de cryptomonnaie.

Des fonds appartenant à plus de 92 000 utilisateurs


En effet, ce n'est pas moins de 190 millions de dollars qui se retrouvent inaccessibles suite au décès du PDG le 9 décembre 2018. La raison est simple : Gerald Cotten conservait la majorité des fonds des utilisateurs dans des coldwallets, des périphériques physiques chiffrés et maintenus hors-ligne pour des raisons de sécurité. Or, seul Gerald Cotten avait en sa possession les clés de sécurité permettant l'accès à ces coldwallets. Résultats des courses : la totalité des fonds est désormais bloquée sur ces portefeuilles hors-ligne avec très peu d'espoir pour QuadrigaCX de pouvoir un jour résoudre cette fâcheuse situation.

Parmi les espoirs de la firme reste encore l'ordinateur personnel de Cotten. Seulement, Jennifer Robertson, sa femme, affirme qu'elle ne peut pas y avoir accès puisqu'il est crypté et qu'elle ne connait ni le mot de passe, ni la clé de récupération. Elle aurait même eu recours aux services d'un expert pour tenter de pirater la machine, mais les essais n'auraient pas été fructueux.

Une histoire à rebondissement ?


Plusieurs points semblent tout de même assez étranges dans cette affaire. Premièrement, difficile d'imaginer qu'une telle société ne prenne aucune disposition pour sauvegarder ses fonds afin d'y avoir accès si une situation comme celle-ci venait à se présenter. Laisser les clés de décryptage à une seule et unique personne semble assez insensé, surtout quand il existe d'autres solutions auxquelles les plateformes de ce type ont généralement recours, comme c'est le cas avec les systèmes multi-signatures.

Enfin, d'autres faits curieux soulèvent des interrogations. Gerald Cotten aurait en effet rédigé son testament seulement quelques jours avant de partir en Inde, séjour durant lequel il décédera des suites de problèmes de santé. En outre, comme le relate CNN, certains experts estiment que des portefeuilles froids appartenant à QuadrigaCX pourraient être à l'origine de transactions récentes, ce qui est simplement impossible si les clés de sécurité sont perdues.

Pour en savoir plus sur cette incroyable histoire, il faudra certainement attendre le dénouement de la procédure judiciaire initiée par la justice canadienne. En attendant, les chances de récupérer les fonds s'amenuisent de jour en jour.
22 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top