Google prêt à lancer son stockage en ligne ?

Par
Le 27 novembre 2007
 0
00645080-photo-logo-article-recherche-google.jpg
Dans son édition du 27 novembre, le Wall Street Journal relance les rumeurs relatives au lancement prochain d'un service de stockage en ligne par Google. Soupçonné de longue date, ce « Google Drive » permet à la firme de compléter son offre de services en ligne, de façon à rivaliser plus efficacement face à ses concurrents que sont Microsoft ou 10. Le premier propose depuis quelques semaines SkyDrive, un espace de stockage en ligne permettant de conserver en ligne jusqu'à 1 Go de fichiers dont l'accès est protégé par mot de passe.

Interrogée par le WSJ, une porte-parole de Google a refusé de confirmer ou d'infirmer l'hypothèse selon laquelle un Google Drive, ou GDrive, serait en préparation. Toutefois, elle a reconnu que le stockage était une composante essentielle au succès des applications en ligne.

Un tel service serait en effet le parfait complément des Google Apps que la firme de Mountain View tente de promouvoir en ligne. Traitement de texte, tableur, outil de présentation ou de création de pages Web seraient ainsi associés à un espace dans lequel l'utilisateur pourrait stocker ses travaux. Il deviendrait ainsi totalement indépendant du poste de travail sur lequel il évolue, et pourrait accéder à ses documents où qu'il soit. Ce Google Drive devrait permettre d'accéder gratuitement à une capacité de stockage de quelques Go. Une option payante, destinée aux utilisateurs de Google Apps, pourrait permettre d'augmenter la capacité disponible, voire de la rendre illimitée.

Le modèle des applications hébergées tel que le défend Google ne va toutefois pas sans poser de problèmes, à commencer par l'impossibilité d'accéder à ses données et à ses outils lorsque l'on n'est pas connecté à Internet. Se posent également des questions relatives au respect de la vie privée et au respect des droits d'auteur puisque qui dit stockage en ligne dit bien souvent échange de fichiers. Ces problématiques pourraient bien être la raison du retard pris par Google dans le projet GDrive.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top