Blogosphère : Le PS, l'UDF et l'UMP plébiscitent les technologies américaines

Par
Le 04 décembre 2006
 0

WordPress ou TypePad : les grands partis politiques français plébiscitent les technologies américaines de blogs suscitant le dépit des éditeurs français

WordPress ou TypePad : les grands partis politiques français plébiscitent les technologies américaines de blogs suscitant le dépit des éditeurs français

Défenseurs de l'agriculture ou de l'industrie, les grands partis politiques français oublient par contre tout patriotisme économique dès lors qu'il s'agît de nouvelles technologies. Tandis que l'UMP se tourne massivement vers Typepad, la solution hébergée de Six Apart, l'UDF ou le Parti Socialiste optent pour le logiciel opensource WordPress, également conçu aux Etats-Unis.

"Nous ne voulions pas dépendre d'un fournisseur privé et nous avons étudié différentes solutions opensource. Ni SPIP ni Dotclear ne proposaient de plate-forme multi utilisateurs et nous nous sommes donc logiquement tournés vers WordPress" explique Julien Bezille, chef de projet internet au Parti Socialiste, qui revendique déjà plus de 600 blogs.

"L'UMP avait déjà son propre blog sous TypePad et nous avons simplement poursuivi notre partenariat avec Six Apart pour offrir des blogs à nos militants. Nous avons étudié d'autres plates-formes mais Typepad nous a semblé être la solution la plus complète" indique pour sa part Thierry Solère, en charge de l'internet à l'UMP, un parti revendiquant plus de 800 blogs de militants.

Interrogés sur ces choix technologiques mais également commerciaux, des éditeurs français font part de leur dépit. "Nous avons la chance d'avoir, en France, des sociétés très compétentes, innovantes et sources d'emplois. Cela est vrai aussi lorsqu'il s'agit d'internet. Il est regrettable de constater que nos organisations politiques préfèrent utiliser des produits américains souvent moins performants... " commente Frédéric Montagnon, directeur d'Overblog, une société basée à Toulouse.

"Les américains dominent sur le terrain marketing grâce à de nombreux évangélisateurs mais les Français rivalisent largement sur le terrain technologique aussi bien dans l'univers opensource que dans celui des services en ligne. Il est certainement du devoir des hommes politiques français de donner l'exemple en soutenant ces jeunes pousses" ajoute Sébastien Simoni, coFondateur de WebzineMaker, une autre société française basée quand à elle à Ajaccio en Corse.

Parmi les candidats aux élections présidentielles, Ségolène Royal a opté pour une optimisation du script opensource Phorum pour son blog Désir d'Avenir tandis que Nicolas Sarkozy, dont le blog ne devrait pas ouvrir avant le 15 janvier 2007, pourrait adopter TypePad. Paradoxalement, ce sont plutôt les petits candidats qui montrent l'exemple. Olivier Besancenot et Marie Georges Buffet ont choisi SPIP pour leur site de campagne, Jean-Pierre Chevènement a retenu Wmaker, Philippe de Villiers s'appuie sur Blogspirit tandis que Dominique Voynet, Nicolas Dupont Aignan ou Michelle Alliot Marie ont tous les trois choisi DotClear, une autre solution française opensource.

Souvent plus attentifs au statut d'une solution (opensource ou non) qu'à sa nationalité, les candidats pourront en tout cas méditer sur cette vieille formule : "nos emplettes font nos emplois" et s'interroger sur son application dans l'économie numérique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top