L'Icann libère un peu plus les TLD génériques

20 juin 2011 à 11h59
0
00FA000003001808-photo-icann.jpg
L'Icann, en charge de la régulation des noms de domaine au niveau mondial, vient d'approuver la libération des TLD génériques, ou noms de domaine de premier niveau. Traditionnellement très contrôlés, avec ses .com, .org, .xxx, les gTLD vont désormais pouvoir s'étendre à presque n'importe quoi.

A partir du 12 janvier 2012, un nouveau programme gTLD va être mis en place pour permettre l'utilisation de beaucoup plus de noms de domaine de premier niveau. A côté des .com, .org, .net, et autres sulfureux .xxx, on pourra avoir presque tout en TLD. L'opération réalisée par l'Icann ne vise cependant pas vraiment l'apparition de .roxor, mais plutôt l'utilisation par les organisations de leur marque comme domaine de premier niveau. On pourrait par exemple voir apparaître des .archos plutôt que l'actuelle archos.com, des .law pour les sites juridiques, etc.

Les collectivités territoriales pourraient également bénéficier d'une meilleure visibilité. New-York menait par exemple une campagne pour obtenir un .nyc, du même acabit que le .paris voulu par la capitale française. Le programme gTLD est préparé depuis longtemps. Les candidats à la mise en place d'un nom de domaine de premier niveau pourront déposer leur dossier du 12 janvier au 12 avril 2012, tandis que l'exécution de la libéralisation débutera techniquement en novembre. L'Icann espère commencer à évaluer les effets de l'ouverture dès cette date.

A l'heure actuelle, il y a 22 gTLD, comprenant notamment les huit d'origine : .arpa, .com, .edu, .gov, .int, .mil, .net, et .org. Une première ouverture a eu lieu en 2000, avec 14 nouveaux gTLD. C'est à cette époque qu'on a commencé à voir apparaître le .info, ou le .biz, par exemple. La nouvelle libéralisation se veut donc beaucoup plus large, en permettant aux organisations d'utiliser à peu près n'importe quoi. Ce qui risque d'avoir pour effet collatéral une pression sur les prix de ces TLD. On peut imaginer que certains soient très demandés, et fassent l'objet d'enchères après leur mise en place. Celle-ci ne sera d'ailleurs pas donnée, puisqu'il faudra compter 185 000 dollars pour une création. Oubliez le .roxor.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Skype / Microsoft : la FTC donne son feu vert
E-Commerce : Oxatis se rapproche d'Actinic
Mitsubishi : quand le moniteur informatique et le téléviseur convergent
Google Profiles, bientôt davantage tourné vers le web communautaire
Premiers pas avec Google Music Beta
<b>Joyeux Noël</b>
Sega Pass piraté : 1,29 million de comptes compromis
Numericable : la révolution du mobile devient sans engagement
iPhone : un brevet pour le contrôle à distance via infrarouge
Calcul haute performance : le Japon reprend la tête du Top500
Haut de page