Nominet ou l'idée britannique du filtrage

01 juin 2018 à 15h36
0
L'office d'enregistrement des noms de domaines au Royaume-Uni vient d'interpeller les autorités au sujet des motifs de fermeture d'un site. Nominet demande notamment des pouvoirs accrus afin d'accélérer toute procédure.

00A0000004004914-photo-nominet-logo.jpg
Dans un document (.pdf), Nominet demande quels pourraient être les motifs mis en avant afin de procéder à la fermeture d'un site. Par exemple, un site suspecté d'être utilisé par des organisations criminelles pourrait subir le courroux des autorités et de la Serious Organised Crime Agency (Soca).

Concrètement, Nominet souhaiterait disposer du pouvoir de fermer un site si son activité est considérée comme criminelle. Elle bénéficierait ainsi d'une extension importante de ses pouvoirs et agirait à la manière d'une police du Web. Pour sa défense, Nominet plaide également pour qu'il existe des « Conditions générales d'enregistrement » plus claires et plus précises lors de l'enregistrement d'un nom de domaine.

Bien qu'il ne s'agisse pour l'instant que d'un avis pour information de la part de Nominet, des consultations ont été menées en Grande-Bretagne sur le sujet. Elles devraient aboutir sur un débat public à partir du 23 février prochain.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Haut de page