Mozilla et Ubisoft développent une IA qui détecte d'éventuels bugs durant le développement

13 février 2019 à 19h48
0

Mozilla et Ubisoft ont travaillé ensemble sur un outil de programmation utilisant l'intelligence artificielle pour détecter si des modifications de code pouvaient entraîner des problèmes.

Clever-Commit est né d'un partenariat entre l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft et la fondation Mozilla. Bâti à partir de l'outil Commit-Assistant, présenté l'année dernière par les équipes d'Ubisoft, ce système permet de détecter plus facilement les éventuels bugs dans un programme informatique.

Un outil de prédiction des bugs développé par Ubisoft

Un commit est une modification de code réalisée par un développeur et soumise à validation. Clever-Commit utilise de l'intelligence artificielle et puise dans une base de données alimentée d'anciens bugs et correctifs pour détecter un éventuel problème pouvant survenir avec cette modification. L'outil apporte également des solutions possibles aux développeurs grâce à des mécanismes de deep learning.

Cette opération de vérification est chronophage et Clever-Commit pourrait simplifier le bug-tracking chez les programmeurs informatiques. Ubisoft utilise déjà ces technologies dans le développement de ses prochains titres AAA et estime à 20 % le gain de temps permis grâce à l'intégration de l'outil dans ses processus de développement.

Mozilla va apporter son expertise et utiliser Clever-Commit dans le développement de Firefox

Mozilla a rejoint les équipes du projet pour « apporter son expertise dans les langages de programmation Rust, C ++ et JavaScript, ainsi que son expertise en analyse de code C ++ et en analyse de systèmes de suivi des bogues ».

La fondation va dans un premier temps utiliser Clever-Commit dans le développement de son navigateur internet Firefox, pour la partie de révision du code. « En intégrant Clever-Commit au flux de développement, nous améliorerons le processus de développement de Firefox en repérant les tendances en matière de bugs et en identifiant plus tôt les correctifs antérieurs, à une étape où corriger un bug coûte beaucoup moins cher qu'après la parution », explique Sylvestre Ledru, Responsable publication et qualité de Firefox.

La fondation espère détecter 3 à 4 bugs sur 5 grâce à Clever-Commit, avant d'intégrer les nouveaux morceaux de code à son logiciel.

Source : TechCrunch

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Anthem : la refonte du jeu est officiellement annulée
Après 42, Xavier Niel lance une nouvelle école... d'agriculture, elle aussi gratuite : Hectar
Séries originales (ou non) : notre sélection des meilleures séries proposées sur Disney+
Cyberpunk 2077 : la seconde mise à jour majeure repoussée à fin mars suite à la cyberattaque
Soldes : cette caméra 360° Xiaomi Mi Home Security est au meilleur prix chez Darty
Starlink : l'ARCEP autorise le déploiement du réseau internet par satellite d'Elon Musk en France
Soldes : les promotions high-tech à ne pas manquer ce mercredi
Klipsch T5 II : des écouteurs premium à la sonorité équilibrée, enfin à maturité
Forfait mobile : Free relance son célèbre forfait 80 Go à 11,99€/mois
Soldes Cdiscount : cette tablette Samsung Galaxy Tab S7 profite de 100€ d'ODR
Haut de page