Mozilla et Ubisoft développent une IA qui détecte d'éventuels bugs durant le développement

0

Mozilla et Ubisoft ont travaillé ensemble sur un outil de programmation utilisant l'intelligence artificielle pour détecter si des modifications de code pouvaient entraîner des problèmes.

Clever-Commit est né d'un partenariat entre l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft et la fondation Mozilla. Bâti à partir de l'outil Commit-Assistant, présenté l'année dernière par les équipes d'Ubisoft, ce système permet de détecter plus facilement les éventuels bugs dans un programme informatique.

Un outil de prédiction des bugs développé par Ubisoft

Un commit est une modification de code réalisée par un développeur et soumise à validation. Clever-Commit utilise de l'intelligence artificielle et puise dans une base de données alimentée d'anciens bugs et correctifs pour détecter un éventuel problème pouvant survenir avec cette modification. L'outil apporte également des solutions possibles aux développeurs grâce à des mécanismes de deep learning.

Cette opération de vérification est chronophage et Clever-Commit pourrait simplifier le bug-tracking chez les programmeurs informatiques. Ubisoft utilise déjà ces technologies dans le développement de ses prochains titres AAA et estime à 20 % le gain de temps permis grâce à l'intégration de l'outil dans ses processus de développement.

Mozilla va apporter son expertise et utiliser Clever-Commit dans le développement de Firefox

Mozilla a rejoint les équipes du projet pour « apporter son expertise dans les langages de programmation Rust, C ++ et JavaScript, ainsi que son expertise en analyse de code C ++ et en analyse de systèmes de suivi des bogues ».

La fondation va dans un premier temps utiliser Clever-Commit dans le développement de son navigateur internet Firefox, pour la partie de révision du code. « En intégrant Clever-Commit au flux de développement, nous améliorerons le processus de développement de Firefox en repérant les tendances en matière de bugs et en identifiant plus tôt les correctifs antérieurs, à une étape où corriger un bug coûte beaucoup moins cher qu'après la parution », explique Sylvestre Ledru, Responsable publication et qualité de Firefox.

La fondation espère détecter 3 à 4 bugs sur 5 grâce à Clever-Commit, avant d'intégrer les nouveaux morceaux de code à son logiciel.

Source : TechCrunch

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple ne parvient pas à bloquer les applis pornographiques, malgré le système de certificat
Seat pourrait présenter un scooter électrique au MWC
Samsung Galaxy S10 : enregistrement vidéo HDR10+, slow-motion en 1080p et plus encore
Instagram teste sa fonctionnalité d'envoi de messages, Direct, sur sa version web
Amazon poursuit sa diversification et se lance dans le mobilier avec ses propres marques
Le Mi 9, nouveau fer de lance de Xiaomi, sera dévoilé le 20 février
Google verse 10 milliards de dollars à Apple pour rester le moteur de recherche par défaut
Angela Merkel abandonne sa page Facebook
Netflix : 5 millions d'abonnés en France
Le fondeur américain GlobalFoundries, second mondial derrière TSMC, chercherait un acheteur
Haut de page