Deux jours après une gigantesque panne provoquée par un mauvais copier-coller, OVH entre en Bourse

15 octobre 2021 à 14h25
16
OVH locaux © lebigdata
© OVH

Deux jours après sa panne généralisée provoquée par une maladresse humaine, OVHcloud fait sa grande entrée à la Bourse de Paris. Comme on pouvait s’y attendre après l’incident, ses débuts sont timides.

À son introduction en Bourse, le groupe OVH n’était valorisé « qu’à » 3,5 milliards d’euros, ce qui correspond au prix le plus bas de la fourchette.

OVHcloud fait son entrée en Bourse

Ce vendredi 15 octobre est le jour J pour OVHCloud, qui fait enfin son entrée à la Bourse de Paris. Pourtant attendus de pied ferme, ses premiers pas boursiers ont été timides. En début de matinée, l’action du groupe français se traitait à proximité du prix le plus bas de la fourchette, fixé à 18,50 euros par action, ce qui correspond malgré tout à la valorisation de 3,5 milliards visée par le groupe français. 

L’entrée en Bourse du leader européen des services de Cloud n’intervient en effet que deux jours après une panne générale et seulement quelques mois après l’incendie de ses datacenters strasbourgeois. Néanmoins, ces deux incidents ne semblent pas complètement refroidir les investisseurs, puisque l’action d’OVHcloud s’est raffermie en milieu de matinée, et l’entreprise française est désormais valorisée 3,65 milliards d'euros.

Avec son , le groupe d’Octave Klaba, qui conserve malgré tout 69,6% du capital avec sa famille, espère donc lever jusqu’à 400 millions d’euros pour consolider sa position de leader européen tout en poursuivant son expansion en Amérique du Nord et en Asie.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
14
Remoss
L’action prend +8.30%, 6h après son introduction, c’est un bon signe pour la suite
jvachez
Quand on voit tous les problèmes qu’ils cumulent entre ça et l’incendie je pense que beaucoup vont les lâcher, l’action risque donc de baisser dans les prochaines semaines.
dimebag
En même temps la plupart n’entende parler que d’OVH et quand il y a des problèmes chez les concurrents on en entend pas parler et pourtant ils sont tout aussi nombreux
Marsk
Un mauvais copier/coller, ça fait presque : un technicien a glissé sur une peau de banane et s’est accroché aux câbles … pas vraiment sérieux
Felaz
Bientôt aussi au Nasdaq imho !
FrosT74
C’est très bien d’avoir un acteur Français et européen sur le cloud<br /> Par contre c’est pas demain la vieille qu’ils concurrenceront AWS Azure et GCP sur le IaaS/PaaS hélas…
idhem59
Bossant au quotidien aussi bien avec des infras chez OVH, que Azure, que AWS, je peux t’assurer que les incidents sont très nettement plus nombreux et surtout plus impactants chez OVH que chez les deux autres.<br /> Depuis deux ans à peu près, la qualité de service est en chute libre, entre les coupures totales de services, leur API qui fonctionne quand elle veut, des bugs dans Openstack, de nombreux problèmes de performances de stockage, ou encore leur support qui une fois sur deux nous renvoie sur le forum alors qu’on paye une fortune pour leur support premium, etc.<br /> Alors oui OVH c’est moins cher, mais si je calcule à l’année le temps qu’on perd avec des services par terre et des clients qui râlent, le temps qu’on passe à gérer les incidents, le temps qu’on passe à améliorer nos infras pour pallier aux problèmes de performances, ou encore les nombreuses fois où on doit déployer à la main parce que leur API ne fonctionne pas correctement, je pense qu’on est largement perdants au final.<br /> Ça doit faire un an que je n’ai pas créé de ticket incident chez Azure ou AWS, alors que je tourne à un ou deux par mois au moins chez OVH, et j’ai un RDV planifié chaque mois avec mon chargé de clientèle chez eux pour faire un point sur les problèmes et obtenir réparation en fonction.<br /> Je connais de moins en moins de monde satisfait par OVH. J’ai même des clients qui refusent que le service qu’on leur vend dépende de ressources chez OVH pour des questions de SLA.<br /> Mais quand il te faudrait littéralement des mois de travail non stop pour migrer des infras de centaines de machines en tout chez la concurrence (avec tous les impacts et imprévus qui vont avec) , il faut le trouver ce temps et ces ressources pour partir ailleurs… Donc tu restes, même si tu n’es pas satisfait.
FrosT74
C’est ce que je disais… (cf mon commentaire)<br /> Franchement vu la qualité de services, ca va être très compliqué d’attaquer Azure et AWS sur le cœur de service (IaaS/PaaS)<br /> Et même en France je trouve Scaleway bien meilleur
stevensf
Tu ne fais jamais d’erreur dans la vie ?
Bombing_Basta
Petite précision qui ne figure pas dans la news clubic sur cet incident de «&nbsp;copier-coller&nbsp;» : c’est aux US qu’il a eu lieu.
Vanilla
Non je ne pense pas, c’est très rare les actions étrangères cotées sur le nasdaq et aussi ailleurs. Si OVH voulait être coté sur le nasdaq, ils auraient du y aller directement et en premier.
Vanilla
Si c’était vraiment impactant, même avec des centaines de machines, il est toujours possible de faire un doublon chez le concurrent. Quelque soit le prix. Sinon c’est que ce n’est pas si ilpactant que cela au final…
idhem59
Parler sans connaître les contraintes ni l’ampleur…<br /> Tu te doutes bien que si je pouvais migrer mes quelques 500 serveurs, 200 clients d’automation, mes quelques dizaines de firewalls avec des configurations bien balèses et liens sur lesquels sont montés et configurés des VPN avec des centaines d’entités à travers le monde (dont certains contacts n’existent même plus d’ailleurs si besoin d’une nouvelle configuration), sans passer 6 mois à ne faire que ça avec mon équipe et à mobiliser tous les partenaires pour des MAJ de confs en tout genre, ce serait fait depuis longtemps.<br /> Si toutes nos nouvelles infras sont ailleurs, on a 15 ans de passif chez OVH. C’est comme dans toutes les boîtes, tu as des mauvais choix faits au départ, et tu accumules une dette technique énorme le jour où ça part en vrille et qu’il faut tout changer.<br /> Il y a encore deux ans, on avait absolument rien à reprocher à OVH. C’est ensuite que ça a commencé à sérieusement se dégrader. Et avec mon équipe on a clairement autre chose à faire de nos journée que de faire des migrations cloud. On a une boîte à faire tourner d’abord.<br /> D’autant plus que OVH, bah ça fonctionne quand même. Ils deviennent de plus en plus risibles pour un hébergeur d’un tel standing, mais ça fonctionne. On est pas non plus au niveau où nos machines sont inaccessibles un jour sur deux, mais tout ses bugs et problèmes accumulés (et qui ont tendance à être de plus en plus fréquents) ne sont pas admissibles.
James_67
La bourse, ok.<br /> Concernant la qualité de service OVH ; personnellement et pour un usage personnel et «&nbsp;semi-pro&nbsp;», pas de soucis depuis 10 ans. Enfin si, 1 panne et 2 coupures (dont celle de hier) sur les 4 dédiés loués chez eux dans 2 DC différents.<br /> Je n’ai pas noté d’autres problèmes, je suis peut-être chanceux…
fabien00
La mauvaise réputation d’OVH n’est plus à faire, comment se fait-il que l’on laisse une entreprise aussi fragile se vautrer en bourse ? Il est clair que les actionnaires vont s’en mordre les doigts… je n’ai aucune confiance en cette société.
Avi84
Ayant travaillé 25 ans dans l’aéronautique, cette phrase m’a toujours fait bondir !!!<br /> Non, on n’a pas de droit à l’erreur, quand la vie de centaines de personnes dépend de ton travaille !!!<br /> Quand tu signes ton intervention sur avion, tu engages ta responsabilité.<br /> Et si pour toi, cela ne veut rien dire, saches que pour d’autre c’est impératif et primordiale.<br /> C’est une question d’honneur !!!
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Déréférencé, Wish souhaite revenir sur Google et les app stores
Vous pouvez suivre en temps réel les commandes passées à l'occasion du Black Friday sur cette carte du monde
Qui veut prendre la place de Stéphane Richard (et son salaire annuel de 1,6 million) ?
Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport
Black Friday : malgré une chute des recherches, les Français toujours aussi friands de bonnes affaires
La répression des fraudes souhaite que Wish devienne invisible
Stéphane Richard échappe à la prison, le P.-D.G. d'Orange écope d'un sursis et d'une petite amende
Le football serait le sport le plus piraté en streaming selon cette étude, voici ce qu'on sait
Free ne veut pas de la fusion TF1-M6 et met en doute la compétence des autorités françaises pour décider de sa légalité
Amazon refuse les cartes Visa britanniques à cause de frais bancaires trop élevés : demain en France ?
Haut de page