Opera Unite : transformez votre navigateur en serveur

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
16 juillet 2010 à 14h00
0

Opera Unite : la vision des développeurs

000000C803286082-photo-seamicro-sm10000-serveur-atom.jpg
Opera Unite part d'une vision d'Opera Software, qui peut paraître quelque peu alarmiste et grandiloquante, mais qui n'est pas dénuée de fondement. Pour Opera Software, le net n'a pas complètement tenu sa promesse, faisant des utilisateurs de simples consommateurs de contenus plutôt que des diffuseurs. Surtout, l'éditeur insiste sur le fait que nous dépendons de serveurs que nous ne contrôlons pas, même pour les activités de création ou de diffusion auxquelles nous nous livrons sur le web : partager des photos sur un réseau social, échanger des documents en ligne, diffuser des listes de lecture...

Les récentes polémiques autour de la confidentialité des données sur des services comme Facebook peuvent donner raison à Opera. On publie régulièrement des photos de vacances sur ces services, mais au final, nous dépendons d'eux : qui « possède » réellement ces images ? Si le service vient à fermer, personne ne pourra les consulter. Si vous décidez de quitter le service, les données sont-elles correctement supprimées ? Autant de questions auxquelles Opera répond par une proposition : plutôt que de dépendre de serveurs, pourquoi ne pas être son propre serveur ? La solution paraît couler de source et elle n'a rien de nouveau : il a toujours été possible d'héberger son propre serveur pour diffuser des données. Néanmoins, ça n'est pas à la portée de tout le monde, d'où l'intérêt d'une technologie comme Unite qui permet, à priori, d'exécuter cette tâche en quelques clics. Avant de rentrer dans le détail du service, il faut également préciser que Unite n'est pas non plus la première initiative de ce type : des logiciels comme Orb, Weezo ou feu Simplify Media permettaient déjà ce type de solution, bien que limitées, souvent, à la diffusion de contenus multimédia.

Premiers pas sur le service

De quoi a-t-on besoin pour utiliser Opera Unite ? Tout simplement du navigateur en version 10.10 au minimum (sachant que la version 10.60 est récemment sortie) et d'un compte Opera, qui vous servira également pour synchroniser vos réglages tels que les signets et les préférences du « Speed Dial » du navigateur, entre différentes versions. Vous remarquerez alors une légère contradiction entre la promesse initiale et l'implémentation réelle du service : il nécessite tout de même d'ouvrir un compte (gratuit), et qui plus est le service passe tout de même par les serveurs proxy d'Opera.

012C000003374828-photo-opera-unite-connexion.jpg
012C000003374830-photo-opera-unite-accueil.jpg


Une fois le compte créé vous pouvez activer Opera Unite, dont l'interface se présente sous la forme d'un panneau latéral offrant un accès à plusieurs applications que l'on peut démarrer ou arrêter à loisir. Les applications proposées par défaut sont les suivantes :
  • Un module de partage de fichiers
  • Le « réfrigérateur » qui permet d'afficher des messages sous forme de notes
  • Le lecteur média, qui permet de diffuser de la musique en streaming
  • Le module Messenger qui permet de chatter avec un interlocuteur
  • Un service de partage de photos
  • Un module faisant office de serveur web

En règle générale, ces services fonctionnent selon un schéma relativement simple : il suffit de fournir l'emplacement que vous souhaitez utiliser (dossier dans lequel se trouve vos photos, votre musique ou vos fichiers) et de définir éventuellement des options de visibilité afin de permettre la découverte de vos services sur le réseau local, sur les pages d'Opera Unite ou encore sur les moteurs de recherche. Quelques dizaines d'autres applications, développées par des tiers, peuvent être ajoutées de la même manière que des extensions Firefox ou Chrome, depuis le catalogue disponible sur le site Opera Unite, où les différentes applications sont rangées par catégories. On peut accéder directement à cette page depuis le bouton Ajouter du panneau latéral.

0190000003374848-photo-opera-unite-options-service.jpg


Une fois le service démarrré sur le PC « serveur », une URL, passant par les serveurs proxy d'Opera, permet d'y accéder depuis n'importe quel navigateur web, à condition bien sur qu'Opera Unite soit en cours d'exécution sur le PC hôte. Vous pouvez néanmoins fermer le navigateur Opera et garder Unite actif. Vous pouvez rendre l'URL publique ou privée (protégée par mot de passe). Ce dernier comportement est activé par défaut avec un mot de passe généré de manière aléatoire. Vous n'aurez ensuite qu'à envoyer ce lien à vos proches par mail ou le partager via Facebook ou Twitter. Vous pouvez également envoyer l'adresse de votre page d'accueil Unite, qui donne accès à des liens vers tous les services que vous avez activés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top